4 min de lecture Sexisme

Qu'est-ce que le cyber-harcèlement sexiste et comment s'en défendre ?

Le ministère des Droits des Femmes a publié un guide pour lutter contre les cyber-violences sexistes.

Dans "Ratter", Ashley Benson est victime de harcèlement.
Dans "Ratter", Ashley Benson est victime de harcèlement.
ArièleBonte
Arièle Bonte

"Les victimes ont des droits contre les cyber-violences sexistes. Pour elles, j'ai voulu un guide. Le voilà", a écrit Laurence Rossignol sur son compte Twitter, ce vendredi 14 avril. Le ministère des Familles, de l'Enfance et des Droits des Femmes poursuit son engagement contre les violences faites aux femmes sous les couleurs de sa campagne "Sexisme pas notre genre", lancée l'année dernière. 

Avec la publication de ce nouveau guide, prévu par le 5ème plan interministériel de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes, la ministre met en lumière un fléau qui sévit sur Internet : le harcèlement contre les femmes. À la fois outil d'émancipation et bourreau, Internet se révèle alors comme le problème et la solution (en partie) aux violences que subissent les femmes via ce vecteur de communication. 

"Ce guide pratique vise à donner aux victimes et aux témoins de cyber-violences les moyens de lutter et de se protéger", peut-on lire dans sa version publiée sur le site du ministère.

À lire aussi
Un bulletin de vote (image d'illustration) élections sénatoriales
Sénatoriales : quand la Mayenne supprime "suppléante" d'un bulletin de vote

Car le cyber-harcèlement sexiste n'est pas à prendre à la légère. La ministre l'a d'ailleurs rappelé lors de la cérémonie de remise du prix contre le harcèlement, le 4 avril dernier : les mots peuvent tuer. Même lorsqu'ils sont écrits via un clavier d'ordinateur ou de smartphone. 

Qu'est-ce que le cyber-harcèlement (sexiste) ?

Une agression ou une insulte - qu'elles soient en ligne ou dans la vraie vie - sont toujours réelles et bien présentes dans le quotidien des Français et des Françaises, qu'il soit mineurs ou majeurs. 

Un jeune français sur dix, âgé de 6 à 18 ans, a "déjà agressé ou harcelé sur Internet ou les réseaux sociaux", rappelle l'introduction du guide. Parmi les filles entre 12 et 15 ans, "1 sur 5 a été insultée en ligne sur son apparence physique et 1 fille sur 6 a été confrontée à des cyber-violences à caractère sexuel", peut-on ensuite lire dans le document fourni par le ministère.

Enfin, rappelons que les adultes ne sont pas épargnés par le cyber-harcèlement : "40% des internautes considèrent avoir déjà été harcelés en ligne et  6 % déclarent avoir été victimes de harcèlement à caractère sexuel, en majorité des femmes (7 % des femmes et 4 % des hommes)".

Lorsque les insultes ou propos humiliants considèrent directement l’apparence des filles ou des femmes (body shaming), que des messages diffusent de façon répétitive des rumeurs concernant la vie sexuelle des victimes féminines, il s'agit de cyber-harcèlement sexiste. 

En quoi il est dangereux ?

"Une victime de cyber-violences sexistes peut ressentir de la honte ou de la culpabilité", précise le guide publié par le ministère des Droits des Femmes. Pour mieux comprendre les mécaniques qu'entraînent le cyber-harcèlement sexistes (et autres formes de sexisme), le Collectif féministe contre le cyber-harcèlement a publié une infographie en forme de iceberg : 

Grâce à elle, on comprend que derrière les mots et actions invisibles, les conséquences sont bien concrètes. Le guide du gouvernement précise d'ailleurs que la "probabilité de tenter de se suicider est 3,17 fois plus élevée lorsqu’on est victime de harcèlement sur les réseaux sociaux". 

Comment s'en défendre ?

D'abord, il faut savoir que le cyber-harcèlement est puni par la loi (au même titre que le harcèlement IRL). Connaître vos droits est déjà une force. Vous n'êtes pas seule. Le gouvernement français rappelle que les peines principales pour harcèlement moral et sexuel peuvent aller jusqu'à 2 à 5 ans d’emprisonnement et de 30.000 à 75.000 euros d’amende pour l'un ; 2 ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende pour l'autre.

Si votre (vos) cyber-harceleur(s) s'acharne(nt) en vous envoyant par message des menaces de mort ou de viol, par exemple, il(s) s'expose(nt) à une peine pouvant aller de 6 mois d’emprisonnement et 7 500 € d’amende à 7 ans d’emprisonnement et 100.000 euros d’amende. Bref, la liste des peines est longue et peut se retrouver facilement dans le guide du gouvernement. L'important est de se rappeler que vos harceleurs peuvent être poursuivis et condamnés. 

Première étape pour vous défendre rapprochez-vous d'une association. Vous n'êtes pas seule et vous ne devez pas l'être, vous isoler. Les associations (1) (et autres numéros d'appels gratuits, comme Net écoute : 0800 200 000) pourront vous écouter, vous aider et vous accompagner dans ce moment de votre vie.

Deuxième étape : constituez un dossier. Faites des captures d'écran des messages reçus et conservez les adresses (url) de vos preuves. 

Troisième étape : faites le premier pas. Si vous vous en sentez capable, demandez le retrait des messages (publics) à votre harceleur. Dans un même temps, signalez le contenu à l'hébergeur et demandez lui également le retrait des propos. Et comme à plusieurs on est toujours plus forts, sollicitez vos proches, votre réseaux pour faire plus de poids (sans insulte). 

Quatrième étape : passez aux choses (plus) sérieuses (si vous le souhaitez). Signalez les contenus haineux sur PHAROS, plateforme numérique gérée par des enquêteurs formés sur le sujet. Demandez le retrait des propos à la Commission Nationale de l’Informatique et des libertés (CNIL). Déposez plainte à la police ou à la gendarmerie. 

Dernière étape : vous constituez partie civile. Faites-vous accompagner par des proches, une association, un avocat spécialisé.

Surtout, quoi que vous décidiez de faire dans cette histoire, ne restez pas seule. 

(1) L'association E-enfance, par exemple. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexisme Droits des femmes Violence
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788125386
Qu'est-ce que le cyber-harcèlement sexiste et comment s'en défendre ?
Qu'est-ce que le cyber-harcèlement sexiste et comment s'en défendre ?
Le ministère des Droits des Femmes a publié un guide pour lutter contre les cyber-violences sexistes.
http://www.rtl.fr/girls/intime/qu-est-ce-que-le-cyber-harcelement-sexiste-et-comment-s-en-defendre-7788125386
2017-04-17 07:07:00
http://media.rtl.fr/cache/Lt-0OXUlBZUFqOjfO2HNSw/330v220-2/online/image/2017/0414/7788132738_dans-ratter-ashley-benson-est-victime-de-harcelement.jpg