4 min de lecture Mode

Pourquoi plus de diversité sur les podiums nous ferait du bien

ÉDITO - Le célèbre mannequin plus-size Ashley Graham se rêve en prochain Ange Victoria's Secret. C'est tout le mal qu'on lui souhaite. Explications.

Des mannequins grandes, petites, de tailles moyennes et de morphologies diverses, l'avenir des défilés ?
Des mannequins grandes, petites, de tailles moyennes et de morphologies diverses, l'avenir des défilés ? Crédit : Unsplash/Kris Atomic
ArièleBonte
Arièle Bonte

Ashley Graham en Ange Victoria's Secret, vous y croyez ? Moi presque. Le célèbre mannequin labellisé "plus-size" a partagé sur son compte Instagram, le jour de la retransmission télévisée du show, une illustration dans laquelle on peut la voir défiler fièrement en dessous chic et sexy et vêtue d'imposantes ailes d'Ange, celles réservées aux égéries Victoria's Secret.

Alors oui, ce n'est qu'un fantasme, une simple image. Rien de plus. Mais le message d'Ashley Graham est on ne peut plus clair : elle se verrait bien incarner cette marque, pour l'instant réservée aux femmes (très) grands et (très) minces. Liké plus de 135.000 fois à ce jour, le post du mannequin a reçu des milliers de commentaires positifs. Au hasard : "Ashley Graham mérite de défiler sur le podium de Victoria's Secret", "J'applaudirais la marque si elle décidait d'accueillir des mannequins avec de vraies formes", ou encore "Je pense qu'il est temps que Victoria's Secret s'ouvre aux mannequins plus size et ce serait une bonne manière de le faire avec toi".

Watching the angels tonight like.. ¿¿¿¿

Une photo publiée par A S H L E Y G R A H A M (@theashleygraham) le

Je suis on ne peut plus d'accord avec cette dernière observation. Pour Victoria's Secret mais aussi pour toutes les autres maisons ayant le privilège de présenter leur collection lors de grands événements sur-médiatisés. Celles qui ont tellement de mal à casser les codes et à faire d'un défilé un exemple en matière de diversité

À lire aussi
Ashley Graham, icône mode et figure du mouvement "body positive" mode
Ashley Graham n'a trouvé aucun créateur pour l'habiller au Met Gala

Des efforts insuffisants

Il suffit de se plonger dans les photos des dernières Fashion Week. C'est une réelle mission de trouver ne serait-ce qu'un défilé dans lequel on peut se projeter. Quand je dis "on", je veux parler des filles comme moi, ni vraiment grandes, ni vraiment petites. Dans la moyenne en somme. Je veux aussi parler des filles que je croise dans le bus le matin ou dans les rues de Paris et d'ailleurs. Des filles que je suis sur les réseaux sociaux et qui ont leur style, leur personnalité, leur morphologie et leur couleur de peau.

Alors oui, la mode fait des efforts, les bureaux marketing aussi. Les Gigi, Kendall et Cara sont égéries de grandes marques qui prônent des messages positifs, inspirants, girl power pour la plupart du temps. C'est un bon point. Tout comme Victoria's Secret qui fait défiler des femmes d'origines diverses. Exemple avec Jasmine Tookes, mannequin américain d'ascendances africaine, brésilienne et caribéenne. Mais ce n'est pas suffisant. En tout cas pas pour moi. Parce que oui, j'entends leur message : la perfection n'existe pas, l'important est de s'aimer telle que l'on est, et bla bla bla. Mais vous pouvez comprendre que la réception reste difficile quand on fait environ 15 centimètres de moins que ces jeunes femmes (placardées sur tous les arrêts de bus de la ville), et qu'on pèse quelques kilos de plus. 

Une belle vision de ce que c'est d'être une femme aujourd'hui

On ne peut pas dire non plus que la silhouette d'Ashley Graham me colle à la peau. Mais rêvons un peu : imaginons le prochain show Victoria's Secret. On est à Londres et, miracle, la rédaction de Girls a réussi à obtenir une accréditation et à se payer le voyage de l'autre côté de la Manche. L'événement est suivi, comme à son habitude, tel un véritable moment de pop culture. Des journalistes du monde entier se sont déplacés. D'autant plus que, cette année, la marque prend un fascinant virage : elle a entendu l'appel d'Ashley Graham et lui a demandé de défiler en tant que nouvelle recrue. Mieux encore : ses parures sont, surprise, également portées par les Américaines Barbara Ferreira et Diana Veras, et les Françaises Clémentine Desseaux et Gaëlle Prudencio

On pousse le bouchon un peu plus loin ? La maison de lingerie a engagé un casting sauvage à travers le monde. L'objectif : repérer des femmes grandes, petites, rondes, minces ou rien de tout cela à la fois, pleine de vie, de rêves et de confiance en elles.

Un patchwork qui offre alors sur le podium une belle vision de ce que c'est d'être une femme aujourd'hui. Et qui m'aura permis à moi et, je l'espère, à mes consœurs et autres petites filles ou (jeunes) femmes de ce monde de se sentir bien de leur peau, de repartir inspirée d'un show où la lingerie rend hommage à la beauté des corps féminins.

Pour ne manquer aucun édito, suivez-nous dès maintenant sur Facebook et Twitter

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mode Victoria's Secret Femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786183497
Pourquoi plus de diversité sur les podiums nous ferait du bien
Pourquoi plus de diversité sur les podiums nous ferait du bien
ÉDITO - Le célèbre mannequin plus-size Ashley Graham se rêve en prochain Ange Victoria's Secret. C'est tout le mal qu'on lui souhaite. Explications.
http://www.rtl.fr/girls/identites/pourquoi-plus-de-diversite-sur-les-podiums-me-ferait-du-bien-7786183497
2016-12-09 07:00:00
http://media.rtl.fr/cache/m2DPkGUV__7QKquP84JIpQ/330v220-2/online/image/2016/1208/7786186564_des-mannequins-grandes-petites-de-tailles-moyennes-et-de-morphologies-diverses-l-avenir-des-defiles.jpg