2 min de lecture Port du voile

Mona Haydar, l'Americano-syrienne qui rappait pour défendre sa liberté

PORTRAIT - Enceinte et voilée, la poète et performeuse s'essaye au rap pour défendre son droit à porter le hidjab, à l'occasion de la Journée de la femme musulmane aux États-Unis.

>
Hijabi by Mona Haydar (Wrap my Hijab) Crédit Image : Capture d'écran YouTube |
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Son combat c'est sa liberté. Surtout la liberté d'appartenir à la religion de son choix. Mona Haydar est une Américaine d'origine syrienne, musulmane pratiquante et fière de l'être. Elle porte le voile et le revendique. Pour contrer les regards, les interrogations, incompréhensions et même, parfois, les stigmatisations engendrés par son choix religieux, la jeune artiste de 27 ans prend la musique comme une arme. Lors de la première Journée de la femme musulmane aux États-Unis le 27 mars dernier, Mona Haydar a voulu marquer le coup avec un clip de rap intitulé Hijabi, soit "mon hijab" en français. 

Dans son texte, elle défend le droit d'être libre de porter le voile ou non : "Même si tu détestes ça, je continuerai à me voiler", "Moi et mes femmes voilées, ont est nées dans les 80's, aussi jolies que l'Euphrate et ont fait autant la fête que certaines Koweïtiennes", "Faire naître une planète féministe, où les misogynes sont bannis. Couvertes ou non, ne nous considérez pas comme acquises". Son discours ne concerne pas seulement les femmes voilées, mais les femmes tout court. Une revendication purement féministe qui invoque le respect de toutes, peu importe leurs habits, leur religion. 

À lire aussi
Le port du voile, argument de campagne dans les débats de la présidentielle 2017 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : ce que disent les candidats sur le port du voile

À l'heure où le port du voile, notamment en France, est vu comme un "asservissement de la femme", pour Manuel Valls, un "symbole de soumission" pour Nathalie Arthaud ou encore un "acte de soumission" pour Marine Le Pen, il est ici brandi comme un signe de la liberté de choix. 

Un combat pour toutes les tolérances

Le respect des différences est un thème qui revient souvent dans sa carrière médiatique. Car si ce titre est son premier essai en rap et le premier single de sa carrière, ce n'est pas sa première démarche contre l'islamophobie. Son combat, plus que les femmes, c'est la tolérance de toutes les différences. 

Ainsi, au lendemain des attentats de Paris de novembre 2015 et de San Bernardino, Mona Haydar a voulu se battre contre les amalgames. Son discours : l'islam n'est pas le terrorisme. Pour se faire entendre et comprendre, avec son mari - converti, ils ont monté un groupe qui répond au nom de "Ask a Muslim" (demandez à un musulman). Il tend à encourager la discussion entre les musulmans et les non-musulmans, à casser les clichés et les a priori en communiquant sur sa religion. 

En se baladant sur son profil Facebook, on remarque que la jeune femme n'est pas attirée que par les combats féministes et anti-islamophobes. La tolérance ne devrait pas connaître de limites, et cette enfant d'immigrés a compris que toutes les minorités avaient le droit d'exister avec autant de reconnaissance. C'est pourquoi, par exemple, dans l'un de ses postes, elle s'adresse aussi bien à ses "sœurs, frères et toutes les personnes non-binaires". Elle prend ainsi en compte les différents genres. Chose que peu de personnes sont encore capables de faire. Son fil Facebook est rempli de messages d'amour, de partage, de paix et de bienveillance. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Port du voile Islam États-Unis
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787943983
Mona Haydar, l'Americano-syrienne qui rappait pour défendre sa liberté
Mona Haydar, l'Americano-syrienne qui rappait pour défendre sa liberté
PORTRAIT - Enceinte et voilée, la poète et performeuse s'essaye au rap pour défendre son droit à porter le hidjab, à l'occasion de la Journée de la femme musulmane aux États-Unis.
http://www.rtl.fr/girls/identites/mona-haydar-l-americano-syrienne-qui-rappait-pour-defendre-sa-liberte-7787943983
2017-04-04 15:14:46
http://media.rtl.fr/cache/DNrTWuPlJRDv-QZtKHWCtg/330v220-2/online/image/2017/0404/7787944520_mona-haydar-dans-le-clip-de-sa-chanson-hijabi.JPG