3 min de lecture Musique

Phil Collins : son retour réussi sur la scène parisienne

NOUS Y ÉTIONS - Dimanche 18 juin, l'ancien chanteur de Genesis a donné le premier de ses cinq concerts parisiens à Paris Bercy. Il était notamment accompagné de son fils à la batterie, Nicholas Collins.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Phil Collins : son retour réussi sur la scène parisienne Crédit Image : Photo by Geoff Robinson Photography/REX/Shutterstock | Crédit Média : Steven Bellery | Durée : | Date : La page de l'émission
StevenBelleryRTL
Steven Bellery
Journaliste RTL

C'est l'événement musical de la semaine : Phil Collins a fait son grand retour sur une scène parisienne. Treize ans après sa tournée d'adieux, le chanteur de 66 ans est réapparu le 18 juin au soir à l'AccorHotels Arena de Paris. Il a ainsi donné le premier d'une série de cinq concerts complets dans la capitale française de sa tournée Not Dead Yet Live.

Il avait pourtant annoncé qu'il s'arrêtait. Mais après des années d'errance alcoolisées, de problèmes de dos, de surdité, de couple, Phil Collins est là. Il s'avance - sans musique - aidé d'une canne sur la scène parisienne. Petites lunettes rondes, chemise et pantalon noir, il s’assoit et prend la parole : "Je sais que j'avais dit avant que j'en avais fini avec les tournées et les spectacles, mais vous m'avez manqué." Et c'est avec Against All Odds que démarre la soirée.

Phil Collins, assis sur un fauteuil noir

Take A Look At Me Now est d'ailleurs la formule qui a donné son nom aux rééditions de tous ses albums en 2016, la formule qui sert de fil rouge. Phil Collins - sans fard - ne ment pas à son public. Il passera toute la soirée dans un fauteuil en cuir noir. Il ne peut plus jouer de batterie. Toutefois la ferveur est immense dans la salle. Première surprise : la voix est intacte. Deuxième surprise : une setlist idéale. Il enchaîne avec Another Day In Paradise, One More Night, Follow You Follow Me et Invisible Touch empruntés à la discographie de son ex-groupe Genesis. Il joue vingt morceaux au total, dont quelques raretés : il n'avait pas chanté Only You Know And I Know depuis 1995, et Can't Turn Back The Years depuis 1997.

À lire aussi
Raquel Garrido sur le plateau des "Terriens du dimanche !" Télévision
"On n’est pas couché" : Raquel Garrido et Calogero invités de Laurent Ruquier

Il a,certes, perdu quelques aiguës, son chant est un peu plus rond et suave. La métamorphose est hallucinante entre les vidéos des premiers concerts londoniens et Paris, tant mieux pour nous. Phil Collins est toujours aussi bien entouré : le bassiste Leland Sklar et le guitariste Daryl Stuermer sont là. On compte également trois choristes et dix musiciens, dont quatre cuivres qui réveillent Bercy après une première demi-heure assez calme avec Hang In Long Enough, extrait de l'album But Seriously vendu à 22 millions d'exemplaires en 1990.

Nicholas Collins, nouveau batteur de son père

On peut également compter sur un nouveau batteur, qui ouvre notamment la seconde partie avec un duo en compagnie du percussionniste Luis Conte. Ce nouveau batteur s'appelle Nicholas Collins, 16 ans et c'est le fils de Phil Collins, impressionnant de technique. Il manque encore un peu de puissance ou de finesse parfois, mais quelle émotion de voir un père passer le flambeau ainsi. Phil Collins avait évoqué ce choix en octobre 2016 : "l'idée me terrifie, je lui en ai parlé longuement, mais il est très confiant [...] Vous savez quand vous adorez jouer, vous savez ce que vous avez à faire".

Un duo père/fils

Dans cette deuxième partie, on entend In The Air Tonight, You Can't Hurry Love, Dance Into The Light. Et Something Happened on The Way To Heaven. Phil Collins n'oublie aucune époque et pioche dans chacun de ses sept albums studios. Un concert best of enlevé, coloré, sans temps mort, cuivré à souhait bien que très fidèle aux arrangements originaux parfois un poil daté. Le concert réserve aussi des moments suspendus comme un duo entre père et le fils, au piano sur You Know What I Mean, pépite extraite de son premier album studio Face Value. Après deux heures de live, tout le monde était sous le charme, sexagénaire ou trentenaire.

Phil Collins chante encore le 20, 22 et 23 juin à Paris Bercy, mais c'est complet. Son autobiographie Not Dead Yet est elle encore disponible aux Éditions Michel Lafon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Phil Collins Concert
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789035320
Phil Collins : son retour réussi sur la scène parisienne
Phil Collins : son retour réussi sur la scène parisienne
NOUS Y ÉTIONS - Dimanche 18 juin, l'ancien chanteur de Genesis a donné le premier de ses cinq concerts parisiens à Paris Bercy. Il était notamment accompagné de son fils à la batterie, Nicholas Collins.
http://www.rtl.fr/culture/musique/phil-collins-son-retour-reussi-sur-la-scene-parisienne-7789035320
2017-06-20 10:13:00
http://media.rtl.fr/cache/nj8pcPp6M9FziSo0Knb95A/330v220-2/online/image/2017/0620/7789037954_phil-collins-a-demarre-sa-serie-de-concerts-a-paris.jpg