4 min de lecture Paris

"Oui, Anne Hidalgo, osons Noël sur tous les fronts !", lance Isabelle Morini-Bosc

ÉDITO - La journaliste revient sur l'annulation par le Conseil de Paris du traditionnel marché de Noël sur les Champs-Élysées.

Le marché de Noël des Champs-Élysées en 2015.
Le marché de Noël des Champs-Élysées en 2015. Crédit : SADAKA EDMOND/SIPA
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Pas de doute, ça commence à sentir le sapin pour le bon motif : Noël. Si on parlait donc déjà un peu de cette fête qui, dès l'apparition des premières crèches, me fait, si j'ose dire, un effet bœuf. Comme le petit Jésus, mais pour d'autres raisons, c'est une période où on se retrouve parfois sur la paille. Ce détail étant précisé, entrons donc dans le vif du sujet, faute de pouvoir entrer dans le marché de Noël des Champs-Élysées, puisque Anne Hidalgo a décidé qu'il n'y en aurait pas.

Commençons justement par cette décision qui, je l'avoue, m'attriste et me laisse perplexe. Vont également être déçus les enquêteurs-télé qui adoraient malmener le forain Marcel Campion, une sorte de shérif qui avait proposé ce marché de fin d'année à l'ancien maire Bertrand Delanoë. Je me contente, moi, d'être surprise par "Notre-Dame de Paris" et par les propos qu'elle a tenus sur ce qu'elle appelle un événement appartenant au passé, fait par un type ayant pris en otage les Parisiens, et où sont vendus des objets estampillés Made in China ! Ouf ! C'est bien vrai, ça ? Je ne passerai certes pas mon réveillon avec Marcel Campion mais, pour bien connaitre ce marché de Noël (très réussi l'an dernier), j'ai plutôt le sentiment qu'il avait gagné son pari et mouillé le maillot. Ou plutôt le marcel. Et s'il est accrocheur au point d'en être crampon, Anne Hidalgo est, elle, carrément amnésique.

À lire aussi
Le spectacle "Dame de Coeur" sur la cathédrale de Notre-Dame de Paris Spectacle
DIAPORAMA - Centenaire de 1918 : Notre-Dame de Paris en voit de toutes les couleurs

Le très talentueux Cyprien Cini nous en a apporté la preuve, jeudi 9 novembre, en comparant son discours de 2017 à ceux des années précédentes, où elle se montrait carrément dithyrambique sur l'"avènement de l'événement", louant un "artisanat exclusivement français", un esprit de Noël garanti grand teint, ajoutant même qu'il était désormais impossible et impensable d'imaginer la plus belle avenue du monde sans le marché de Noël ! Même extase concernant "son ami le roi des forains" ! Il faut dire que 15 millions de visiteurs en sept semaines d'exploitation (la fréquentation du parc Disney en un an), ça ne se refuse pas. 

Anne Hidalgo n'a pas complètement tort quand elle suggère que "ce marché, ce n'est ni Paris ni la France"

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

"Les objets viennent de Chine", lâche-t-elle aujourd'hui comme on décoche un coup de pied en traître. Ah, bon ?! Mais pourquoi disait-elle l'inverse il y a deux ans, oubliant opportunément que le marché des Champs-Élysées est le seul des dix de Noël à fonctionner avec un comité de sélection des produits. Un comité, tiens tiens, dont fait partie la Mairie de Paris. Cherchez l'erreur.  

Marcel Campion est infréquentable, s'obstine-t-elle par ailleurs à répéter en termes plus imagés que celui-ci. Il est en effet parfois aussi délicat qu'une tractopelle dans un salon Louis XV, mais pourquoi, subséquemment, lui avait-elle demandé de lui organiser sa fête post-élection sur le parvis de l'Hôtel de Ville ? Les histoires d'amour finissent décidément "toujours mal en général". Notamment pour les artisans. Car, si Anne Hidalgo n'a pas complètement tort quand elle suggère avec sa finesse coutumière que "ce marché, ce n'est ni Paris ni la France", elle oublie qu'on y trouve précisément des artisans venus de toutes les régions, et qui sont heureux d'avoir une "vitrine rentable" pour des objets qu'ils ont peaufinés avec amour durant des mois. Qu'on ne vienne pas me dire le contraire, j'ai acheté à plusieurs d'entre eux et discuté avec tous, 70% de l'artisanat étant français, et 85% européen. C'est assez pour excuser le côté clinquant de quelques chalets, dans ce "bourg éphémère" où 90 artisans paient 340 euros la semaine dans le village de l'artisanat (300 euros dans celui des créateurs).

Et que vont-ils faire, ces virtuoses du travail bien fait, qui ne savent plus où aller ? C'est un drame. Un drame de Paris. Et je ne parle pas de la tristesse des touristes, qui tenaient à ces animations de fêtes comme on tient à la dinde à Noël. Ce n'est pas du meilleur goût, mais c'est la tradition ! Comme dit l'autre, Noël reste Noël. 

L'important, pour des téléspectateurs, c'est de se mettre au vert et que les boules soient là

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Pourquoi croit-on que M6 et TF1 programment des téléfilms "de Noël" depuis le 6 novembre. On se souvient de la petite guerre entre ces deux grandes chaines : en 2015, M6 avait voulu programmer ces fictions anti-déprime durant tout le mois de décembre. Avec succès. Maline, TF1 avait dégainé la première en 2016, devançant sa rivale d'une dizaine de jours. Et en 2017 ? Un but partout la balle au centre, avec un démarrage le même jour et des audiences conséquentes à se partager. Et Dieu que ces téléfilms sparadrap, même niaiseux, font du bien ! Qu'ils s'appellent, au hasard, La Belle de Noël ou Les cartes de Noël. L'important, pour des téléspectateurs inquiets sur l'avenir du monde et le leur, c'est de se mettre au vert et que les boules soient là. Pardon ! 

J'apprécie ainsi également, par principe, la diffusion prochaine d'une nouvelle quotidienne (sur TF1, toujours) permettant à Valérie Damidot de mettre en compétition des Français persuadés d'avoir les plus belles décorations de Noël. On verra bien qui se fera le plus enguirlander. Enfin, même Les petits meurtres d'Agatha Christie sortiront le couteau de gala pour un Crime de Noël très attendu, car parfaitement inattendu. Alors oui, Anne Hidalgo, osons Noël sur tous les fronts, doux Jésus !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Anne Hidalgo Isabelle Morini-Bosc
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790905369
"Oui, Anne Hidalgo, osons Noël sur tous les fronts !", lance Isabelle Morini-Bosc
"Oui, Anne Hidalgo, osons Noël sur tous les fronts !", lance Isabelle Morini-Bosc
ÉDITO - La journaliste revient sur l'annulation par le Conseil de Paris du traditionnel marché de Noël sur les Champs-Élysées.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/oui-anne-hidalgo-osons-noel-sur-tous-les-fronts-lance-isabelle-morini-bosc-7790905369
2017-11-10 19:45:00
http://media.rtl.fr/cache/vJE6Lbl4KPlEKaZPTa8Jpg/330v220-2/online/image/2017/1110/7790905732_le-marche-de-noel-des-champs-elysees-en-2015.jpg