2 min de lecture Musique

Michel Polnareff : "Je ne serai pas comme Molière à mourir sur scène"

"L'Amiral" est en convalescence après l'embolie pulmonaire bilatérale qui a failli lui coûter la vie. Il revient dans les colonnes de "Paris Match" sur son état de santé et l'annulation de ses concerts.

Michel Polnareff
Michel Polnareff Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

"Moi j'assure le spectacle !" promet Michel Polnareff. Dans une interview au magazine Paris Match (en kiosque jeudi 5 janvier), "l'Amiral" se confie sur ses récents problèmes de santé qui lui ont coûté l'annulation de deux dates de sa tournée, une polémique, mais heureusement pas la vie. Le chanteur est désormais en convalescence entouré de sa compagne et son fils dans le sud du pays. L'occasion de revenir calmement sur ces rebondissements après son hospitalisation le 2 décembre dernier.

Accusé par certains de faire "un caprice de star", et par d'autres de feindre la maladie pour ne pas monter sur scène, Michel Polnareff dément tout. Il se souvient de "vertiges terribles" avant son concert à la salle Pleyel malgré lesquels il voulait "assurer le spectacle" expliquant qu'il avait prévu quelque chose de "différent" pour ce soir-là, "parce que cela avait un sens dans [son] histoire personnelle" mais il ne "tenait pas debout". 

Sa femme lui a sauvé la vie

Et pour cause, après diagnostique, il est victime d'une embolie pulmonaire bilatérale et son pronostic vital est engagé. "Cette superbe tournée s'est terminée en eau de boudin", regrette le chanteur de 72 ans qui remercie le docteur Siou grâce à qui il est "aujourd'hui en vie". "Je ne serai pas comme Molière à mourir sur scène", se réjouit-il également.

À lire aussi
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre Indochine
VIDÉO - Indochine a-t-il dévoilé la date de son premier single ?

Cette superbe tournée s'est terminée en eau de boudin

Michel Polnareff à "Paris Match"
Partager la citation

Il demande d'ailleurs à ceux "qui ont dit du mal du docteur Siou et de ses équipes" de "lui présenter des excuses publiques". Mais Michel Polnareff doit aussi son rétablissement à sa compagne, Danyellah, qui a insisté pour l'emmener à l'hôpital américain de Neuilly avant la date à Nantes. 

"Danyellah m'a sauvé la vie. Si elle n'avait pas insisté nous ne serions pas en train de parler aujourd'hui", explique-t-il au journaliste de Paris Match. Avec elle, il a un petit garçon de 6 ans, Louka, qui était encore en Californie quand il a été hospitalisé. "Je me suis mis à imaginer Danyellah rentrant aux États-Unis pour lui annoncer que Daddy était parti. C'est ce qui m'a fait le plus mal", confie-t-il. 

L'interprète de On ira tous au paradis n'oublie pas ses "moussaillons" assurant qu'ils n'ont jamais douté de lui et cela lui "fait un bien fou". D'ailleurs, il les retrouvera dès que sa santé lui permettra promet-il. "Quand on tombe de cheval, il faut remonter", illustre-t-il. Et pour reprendre là où il s'est arrêté, Michel Polnareff reviendra en priorité à la salle Pleyel, bien sûr. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Michel Polnareff People
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786599616
Michel Polnareff : "Je ne serai pas comme Molière à mourir sur scène"
Michel Polnareff : "Je ne serai pas comme Molière à mourir sur scène"
"L'Amiral" est en convalescence après l'embolie pulmonaire bilatérale qui a failli lui coûter la vie. Il revient dans les colonnes de "Paris Match" sur son état de santé et l'annulation de ses concerts.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/michel-polnareff-je-ne-serai-pas-comme-moliere-a-mourir-sur-scene-7786599616
2017-01-05 11:21:00
http://media.rtl.fr/cache/IMtYwc9UuDo16k8yKhFGWw/330v220-2/online/image/2016/1205/7786135310_michel-polnareff-est-decede-a-l-age-de-72-ans.jpg