6 min de lecture Internet

Qu'est-ce que le forum "Blabla 18-25 ans" de jeuxvideo.com ?

ÉCLAIRAGE - Les appels au boycott de ce forum sont nombreux après la campagne de cyberharcèlement menée par des internautes. Cela fait plusieurs années que cet espace de discussion pour les jeunes fait polémique.

Générique 6 Clics à la une Marie-Pierre Haddad
>
Télécharger Qu'est-ce que le forum "Blabla 18-25 ans" de jeuxvideo.com ? Crédit Média : Marie-Pierre Haddad | Durée : | Date : La page de l'émission
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Le "Blabla 18-25 ans" n'a jamais autant fait désordre. Ce forum de Jeuxvideo.com est dans la tourmente à cause de l'implication de plusieurs de ses membres dans une campagne de cyberharcèlement contre des féministes et des journalistes, notamment la chroniqueuse Nadia Daam. Une plainte a été déposée et des appels au boycott ont été lancés sur les réseaux sociaux. Des annonceurs ont déjà annoncé leur volonté de retirer leurs publicités des forums du site.

Le "18-25 ans" est un espace de discussion où les utilisateurs peuvent discuter de tout et de rien, à l'instar du "moins de 15 ans", du "15-18 ans", du "25-35 ans" et du "plus de 35 ans". Tous les autres forums du site sont, en revanche, thématiques ou réservés à un jeu spécifique. Un unique compte d'utilisateur permet d'accéder à l'ensemble de l'espace communautaire du site.

À lire aussi
Une souris d'ordinateur (illustration) santé
"Comment guérir..." : Michel Cymes met en garde contre certains sites Internet

Il s'agit de l'espace générant le plus d'interactions, au sein du leader européen des sites de jeux vidéo. À midi, lundi 6 novembre, ce qui constitue une heure creuse, plus de 1.500 personnes étaient simultanément connectées d'après l'indicateur fourni par le site. En octobre 2016, selon des chiffres recueillis par RTL.fr, le forum cumulait 40 millions de pages vues et 2 millions de messages postés. Ce sont ainsi des dizaines de messages qui sont postés chaque minute.

Repaire d'internautes malveillants

À l'intérieur de ce forum, le spectre de la teneur et de la qualité des messages est particulièrement large. C'est valable aussi pour leur rapport à la loi. Car ce forum représente un exutoire pour de nombreux internautes pensant être dans une zone de non-droit. Les événements récents ont ainsi remis en lumière de nombreux comportements illégaux et messages illicites. Se traduisant notamment par des insultes répétées, des menaces physiques et appels au meurtre, la campagne de cyberharcèlement à l'encontre de la journaliste Nadia Daam et les créateurs du numéro anti-relou n'est pas une première. D'autres personnes par le passé, bien souvent des femmes, ont subi des agissements similaires.

Le hashtag #HelloJVC, lancé par des féministes en janvier 2017, dénonçait déjà une misogynie ambiante sur ces forums, comme le relatait LCI. Il était, par exemple, question des sujets de discussion créés dans le but de recueillir des informations personnelles sur une personne ciblée ou de mener des "raids" contre des sites, des comptes YouTube, etc.

L'actuelle polémique montre aussi que des utilisateurs dissimulent à peine leur racisme et leur antisémitisme. Par exemple, il n'est pas rare de retrouver l'utilisation du symbole des trois parenthèses "(((...)))" pour encadrer le nom d'une personne et souligner son appartenance à la communauté juive, comme l'expliquait Le Monde. Au rayon des messages illégaux, le 18-25 doit parfois aussi gérer des cas de posts à caractère pédopornographique.

L'extrême droite y trouve son compte

La particularité de ce forum réside aussi dans son importante politisation. "Historiquement, le forum s'est toujours intéressé à la politique", soulignait un modérateur du forum contacté par RTL.fr. Cela s'est particulièrement vu lors de l'élection présidentielle de 2017, avec l'ouverture de nombreux sujets de discussion à l'intérieur desquels se trouvaient des conversations pertinentes. Un important engouement autour de Jean-Luc Mélenchon a notamment été observé, ce qui entre autres traduit par de nombreux photomontages à sa gloire. Le porte-voix de la France insoumise n'avait d'ailleurs pas manqué de les remercier.

Le blabla a aussi été un lieu privilégié pour les sympathisants de l'extrême droite. Florian Philippot le sait bien : il n'a pas manqué de faire une dédicace aux forumeurs lors de son passage à la Paris Games Week 2017 ou, durant la présidentielle, dans une vidéo YouTube expliquant le programme de Marine Le Pen. Il s'avère même que le Front national, dès 2012, avait choisi d'infiltrer les discussions pour propager son idéologie. David Rachline l'avait expliqué au magazine GQ : "On a une équipe de vingt bénévoles qui participent activement aux discussions politiques sur les forums comme Jeuxvideo.com ou LeFigaro.fr. Ils ne sont pas directement sous notre autorité mais portent notre parole".

On retrouve aussi des codes propres aux activistes réactionnaires de l'extrême droite. Cela se manifeste notamment par des références récurrentes à des personnalités comme Alain Soral ou Henry de Lesquen, ou à l'emploi de termes très connotés tels que "féminazies" (désignant les féministes) et bien d'autres mots anglophones bien souvent empruntés chez les trolls américains qui sévissent sur les pages du très controversé 4chan et de Reddit.

Humour potache

Outre la fuite des sujets du bac de maths 2011 et des fausses annonces de morts de personnalités, l'histoire de cette communauté du 18-25 (qui œuvrait autrefois sur le 15-18 avant de migrer), c'est aussi des passions bien plus légères. Auparavant, le forum vénérait un smiley de noël et cherchait à le faire connaître le plus possible. Les plus fervents partisans de cette cause aimaient s'appeler "noelistes". Depuis quelque temps, la nouvelle idole du forum est un humoriste espagnol appelé Risitas. À l'origine, il s'agit d'un meme Internet qui repose sur une vieille interview télévisée de cet homme au rire si particulier et communicatif. Depuis, les internautes utilisent des images de leur coqueluche comme des emojis afin de ponctuer toutes leurs phrases.

>
Risitas et les paelleras - Vidéo originale sous-titrée en français

L'ampleur de ce phénomène (auquel Florian Philippot a fait référence dans une vidéo) illustre aussi l'humour potache, plus ou moins puéril, que l'on peut trouver sur le forum. Il met aussi en exergue l'esprit de communauté de ces utilisateurs qui se désignent entre eux comme des "kheys", terme arabe signifiant "frère". "C'est sans doute le groupe de jeunes gens les plus créatifs qu'il m'ait été donné de voir sur le web francophone", se satisfaisait Sébastien Pissavy, le cofondateur de Jeuxvideo.com, dans des propos relayés par Les Inrocks après avoir quitté l'entreprise.

Difficile de savoir quelle est la proportion d'internautes malveillants par rapport aux forumeurs honnêtes. Toujours est-il que la controverse actuelle montre le pouvoir de nuisance des premiers par rapport aux seconds. La faute, en grande partie, à un défaut de modération sur le 18-25.

Modération insuffisante

Sur Jeuxvideo.com, la modération de chaque forum s'appuie sur deux branches : d'un côté les bénévoles, qui sont élus par la communauté ou nommés par l'administration, de l'autre l'équipe employée par le site qui supervise le tout et traite les signalements effectués via un formulaire par les internautes. Pour tous les autres forums, bien moins fréquentés que le 18-25, ce système fonctionne relativement correctement.

Mais l'activité du 18-25 est telle que cela ne suffit pas. La veille de la dizaine de modérateurs bénévoles ne permet pas de surveiller l'innombrable quantité de messages. Quant aux alertes signalées aux administrateurs, elles mettent bien souvent plusieurs heures à être traitées. "Il arrive qu'on ne soit pas présents, c'est humainement impossible", reconnaissait, déjà en août 2015, une administratrice. En cas d'infraction à la charte du site et aux règles spécifiques du 18-25, des sanctions existent. La plus lourde est un bannissement du compte, mais cela n'empêche pas d'en recréer un autre avec une nouvelle adresse mail.

Face aux accusations de laxisme, Webedia affirme avoir doublé ses "ressources humaines de modération" depuis le 31 octobre. Jeuxvideo.com a également mis en place une liste de mots interdits sur ses forums. Il n'est ainsi plus possible d'utiliser certaines insultes mais aussi de simples mots comme "féministe".

Webedia assure en tout cas qu'il n'a nullement l'intention de fermer le forum 18-25. Véronique Morali, présidente du directoire du groupe, a expliqué son point de vue au micro d'Europe 1 : "Il faut quand même donner sa chance à la liberté d'expression et ne pas condamner tous les jeunes qui, sur ces forums, ne sont pas ces odieux personnages que vous décrivez et qui sont totalement condamnables. (...) Est-ce qu'on interdit toutes les manifs parce qu'il y a des casseurs ? Non". Elle a en revanche réaffirmé la volonté du site de coopérer avec les services de police qui, par le passé, ont déjà traité des affaires ayant conduit à des condamnations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet Société Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790820155
Qu'est-ce que le forum "Blabla 18-25 ans" de jeuxvideo.com ?
Qu'est-ce que le forum "Blabla 18-25 ans" de jeuxvideo.com ?
ÉCLAIRAGE - Les appels au boycott de ce forum sont nombreux après la campagne de cyberharcèlement menée par des internautes. Cela fait plusieurs années que cet espace de discussion pour les jeunes fait polémique.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/qu-est-ce-que-le-forum-blabla-18-25-ans-de-jeuxvideo-com-7790820155
2017-11-06 16:45:00
http://media.rtl.fr/cache/1Wscq3G1q8YAHDdrCV40kQ/330v220-2/online/image/2017/1106/7790824905_capture-d-ecran-du-18-25-ans-de-jeuxvideo-com.PNG