3 min de lecture Pauvreté

Pauvreté : 3 préjugés démontés par le rapport annuel du Secours catholique

Comme tous les ans, le Secours Catholique publie son rapport sur la pauvreté en France, jeudi 9 novembre. L'association tente de démonter certains clichés sur les pauvres à travers des documents chiffrés et des témoignages.

Marc-Olivier Fogiel RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
Sylvie élève ses trois enfants avec 450 euros par mois Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : Franck Antson | Durée : | Date : La page de l'émission
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Les préjugés en tout genre ont la peau dure. En ce qui concerne la pauvreté en France, le Secours catholique-Caritas France tente de prendre les choses en main afin de démonter les clichés souvent entretenus par certains discours de responsables politiques. Comme chaque année, l'association humanitaire religieuse a publié son rapport annuel sur la pauvreté jeudi 9 novembre avec chiffres, analyses et témoignages à l'appui.

Le rapport s'accompagne d'une page assez ludique qui tend à déconstruire les idées reçues qui se répandent dans les esprits en France. Trois principaux clichés sont visés : la fainéantise des pauvres, leur côté "profiteur" et "les pauvres sont des incapables". Un document pédagogique qui présente des réalités loin des idées véhiculées sur les familles, les étrangers, les chômeurs. 

À lire aussi
Un centre de distribution des Restos du coeur (archive). Restos du Coeur
Restos du Cœur : "Si on avait plus de bénévoles ce serait bien"

La paresse des pauvres

 "J'ai vu ces situations qui nous révoltent, où un demandeur d'emploi pousse la porte de Pôle Emploi pour trouver un emploi et on lui répond : 'Vous avez deux ans d'assistance chômage, ne vous pressez pas. Profitez un peu de la vie.' Parce que cela, c'est la réalité", a déclaré Laurent Wauquiez le 26 octobre dernier. Le 4 novembre, c'est un député LREM qui estime, dans une interview à Paris-Normandie, que "certaines personnes (...) partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage". 

Le pauvre est paresseux. Pour certains, il suffirait de vouloir travailler pour le faire. D'ailleurs, 54% des Français estiment qu'il est "possible de trouver un emploi quand on le cherche vraiment", rapporte le document qui rappelle, en premier lieu, que le nombre de demandeurs est largement plus élevé que le nombre d'offres d'emploi. 


Le sociologue et directeur de recherche au CNRS, Serge Paugam, répond dans une petite vidéo : "Il ne suffit pas qu'il y ait des emplois disponibles pour que d'un seul coup ils soient pourvus, c'est oublier que les chômeurs ont parfois vécu des années sans emploi et qu'ils sont découragés", qu'ils ont "perdu confiance" et surtout ils subissent une "rupture de liens sociaux". Il insiste sur cette dernière donnée déterminante selon lui dans l'aboutissement de la recherche d'un emploi.

Surtout que tous les pauvres ne sont pas au chômage. Le Secours catholique déclare ainsi que 62,5% des personnes que l'association a rencontrées ne sont pas au chômage. Et parmi celles qui y sont, 3 sur 4 recherchent un emploi mais sans indemnités. Puisqu'au bout de 2 ans, celles-ci s'arrêtent.

Les étrangers profitent du système

L'image d'un pauvre, particulièrement les immigrés, profiteur des aides du pays est tenace, même si fausse. Les étrangers seraient en France pour profiter de la générosité du système social français. Voire ils feraient des enfants pour recevoir plus d'aides. Pourtant, "la précarité des ménages étrangers rencontrés est souvent bien plus sévère que la précarité des ménages français", répond alors le rapport de l'association.

D'autant qu'une "grande partie de ces ménages n'a en réalité aucun droit, ou des difficultés à les faire valoir s'ils existent". Les deux tiers des ménages étrangers en attente de régularisation ou sans papier ne perçoivent aucune ressource, "ni revenus du travail, ni transferts sociaux".

En ce qui concerne les Français, le rapport souligne que 40% des personnes rencontrées "qui avaient droit au RSA n'en ont pas fait la demande" et de préciser que ce "non recours aux droits" se rencontre particulièrement chez "les personnes et familles étrangères". 

S'il y aura toujours des personnes "qui vont tenter d'en tirer profit", selon le sociologue, on a "tendance à focaliser toute notre attention sur ces cas" alors qu'accéder "aux aides sociales, ce n'est pas si simple que ça", "la plupart du temps, elles ont honte de s'adresser aux services d'action sociale", quand elles n'ignorent pas leurs droits. "L'identité d'assisté est stigmatisante et beaucoup de personnes refusent d'accéder à leurs propres droits", insiste Serge Paugam. 

"Les pauvres sont des incapables"

"On considère qu'il manque des facultés à ces personnes et qu'elles ne peuvent pas sortir de la pauvreté", introduit le sociologue dans la vidéo présentée sur le site. Un des préjugés relevés par le Secours catholique, est que les pauvres "ne savent pas gérer leur budget".

Mais l'association rappelle alors que le budget des pauvres n'est pas vraiment le même que la moyenne. "Ils sont extrêmement serrés et souvent bien en deçà d'un niveau dit décent", dit le rapport.

Un graphique vient appuyer le propos. Parmi les ménages rencontrés par le Secours catholique, le revenu médian par mois s'élèverait seulement à "548 euros", soit un salaire "trois fois inférieur au revenu médian des Français". Il rappelle également que les prix sont en constante augmentation.

Ces personnes en situation de pauvreté expriment particulièrement des besoins dans le domaine de l'écoute, du conseil, pour 60,2% d'entre eux. Vient ensuite l'alimentation (56%) puis, loin derrière, le loyer et les factures d'eau et d'énergie (18,5%).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pauvreté Société Migrants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790884806
Pauvreté : 3 préjugés démontés par le rapport annuel du Secours catholique
Pauvreté : 3 préjugés démontés par le rapport annuel du Secours catholique
Comme tous les ans, le Secours Catholique publie son rapport sur la pauvreté en France, jeudi 9 novembre. L'association tente de démonter certains clichés sur les pauvres à travers des documents chiffrés et des témoignages.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pauvrete-3-prejuges-demontes-par-le-rapport-annuel-du-secours-catholique-7790884806
2017-11-09 18:13:00
http://media.rtl.fr/cache/9PJtbwjilKJrNfvxfl5lSQ/330v220-2/online/image/2017/1109/7790885012_le-secours-catholique-demonte-les-prejuges-sur-les-pauvres-en-france-dans-son-rapport-annuel.jpg