3 min de lecture Turquie

Loup Bureau de retour en France : "Il y a eu des menaces et des intimidations"

Le jeune journaliste de 27 ans, accusé par Ankara d'appartenir à une organisation terroriste, a atterri à 8h45 à Roissy-Charles-de-Gaulle.

Bernard Poirette RTL Week-end Bernard Poirette
>
Loup Bureau est arrivé en France, après 51 jours de détention en Turquie Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : Émilie Baujard | Durée : | Date : La page de l'émission
lucie valais
Lucie Valais
avec Sarah Ugolini et Emilie Baujard

Après 51 jours, Loup Bureau est enfin de retour en France. Ce jeune journaliste de 27 ans était enfermé en Turquie, dont le gouvernement l'accuse d'appartenir à "une organisation terroriste armée". Loup Bureau est arrivé à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à 8h45 heures ce dimanche 17 septembre, et a pu retrouver sa famille et ses amis.


Le soulagement était perceptible sur son visage quand il est tombé dans les bras de ses proches, son père, sa mère, ses sœurs, qui l'attendaient devant une salle de réception en-dehors de l'aérogare. Les retrouvailles se sont poursuivies à l'abri des regards. Loup Bureau s'est ensuite entretenu par téléphone avec Emmanuel Macron. Puis il a retrouvé les membres de son comité de soutien.

"Je suis très fatigué"

"Je suis très soulagé d'être revenu. C'est un peu une surprise pour moi d'avoir été libéré. Rien ne pouvait m'annoncer que j'allais être libéré. Je suis très fatigué, mais très content d'être là. J'espère pouvoir profiter de mes proches dans les prochains jours et retrouver le cours d'une vie normale", a-t-il déclaré à son arrivée, accompagné de la ministre de la Culture Françoise Nyssen.

À lire aussi
Loup Bureau a été expulsé de Turquie le 18 septembre 2017 après 52 jours de détention pour "terrorisme" Turquie
Turquie : Loup Bureau raconte sa détention, "traité comme un terroriste"

Les traits tirés, le jeune journaliste est vite parti retrouver ses proches pendant que son père a donné des précisions sur les conditions difficiles de détention, qui étaient psychologiquement éprouvantes. "J’ai pas été maltraité physiquement mais il y a eu des menaces et des intimidations", a d'ailleurs également précisé Loup Bureau.

Le Drian à Anakra, une visite qui a tout accéléré

L'étudiant en journalisme arrêté le 26 juillet à la frontière entre la Turquie et l'Irak était depuis incarcéré dans le sud-est du pays. Les autorités turques lui reprochaient d'appartenir à un groupe terroriste après avoir saisi des photos de lui en compagnie de combattants kurdes syriens proches du PKK. Loup Bureau a pris l'avion très tôt ce matin où il a été escorté par la police turque du tarmac directement dans l'avion pour qu'il ne puisse pas parler aux journalistes locaux. 

Loup Bureau a passé 51 jours en détention en Turquie où les autorités le soupçonnent d'activité terroriste. En cause : des photos de combattants turcs réalisées lors d'un reportage en 2013 et retrouvées dans son téléphone portable. Suite à une mobilisation de Reporters sans frontière et d'une intervention du ministre des Affaires étrangères, Loup Bureau a finalement été libéré par la justice turque. Une libération dont se félicite son avocat Martin Pradel tout en rappelant que 170 journalistes turcs et étrangers sont toujours emprisonnés en Turquie pour leur travail. 

L'appui de ses proches et de la population a été sans faille depuis l'arrestation de Loup Bureau, multipliant les opérations de soutien au journaliste. L'annonce de sa libération et de son expulsion du sol turc, avait été faite par son avocat, ce vendredi 15 septembre, après 51 jours de détention. Un retour en France dans la foulée d'une visite du chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian à Ankara

Expulsé mais pas innocenté

Le président de la République, qui avait demandé à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan la "libération rapide" du journaliste, s'est "réjoui" de la nouvelle, qui est "un grand soulagement". Loup Bureau avait été arrêté le 26 juillet dernier à la frontière turco-irakienne à cause de la découverte de photos le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens des YPG, considérés comme une émanation du PKK et donc comme "terroriste" par Ankara.

Toutefois, Loup Bureau, bien qu'expulsé de Turquie, a "toujours au-dessus de lui un risque de condamnation, une condamnation extrêmement grave puisque cela voudrait dire que Loup est un terroriste", a rappelé Maître Pradel, son avocat. Le jeune journaliste, de retour en France, fait l'objet d'une enquête qui se poursuit en Turquie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Journalisme Journaliste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790123582
Loup Bureau de retour en France : "Il y a eu des menaces et des intimidations"
Loup Bureau de retour en France : "Il y a eu des menaces et des intimidations"
Le jeune journaliste de 27 ans, accusé par Ankara d'appartenir à une organisation terroriste, a atterri à 8h45 à Roissy-Charles-de-Gaulle.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/loup-bureau-est-arrive-en-france-apres-51-jours-de-detention-en-turquie-7790123582
2017-09-17 09:09:00
http://media.rtl.fr/cache/XMY6afpjFaJr5z_PdNqixA/330v220-2/online/image/2017/0917/7790129122_le-journaliste-loup-bureau-a-l-aeroport-de-roissy-le-17-septembre-2017.jpg