1 min de lecture Auto

Les premiers radars mobiles "privatisés" testés en Normandie

D'ici septembre prochain, quelques sociétés privées utiliseront des radars embarqués. Selon les calculs d'une association d'automobiliste, les amendes risquent d'être très nombreuses.

Christophe Bourroux Auto-Radio Christophe Bourroux
>
Télécharger Radars mobiles "privatisés" : la chasse aux PV est-elle ouverte ? Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christophe Bourroux et Loïc Farge

Le policier ou gendarme en tenue, qui conduit la voiture banalisée équipée d’un radar, c’est bientôt fini. Aujourd'hui, en effet, il faut absolument deux membres des forces de l'ordre à l'intérieur : un qui conduit, et l'autre qui gère le radar. Or, en ces temps de Vigipirate, ces voitures sortent trop peu (en moyenne, moins d'une heure par jour en moyenne). L'objectif serait donc les faire rouler beaucoup plus (huit heures par jour).

Désormais, il n'y aura plus qu’une seule personne : un employé d’une société privée. Son travail va consister uniquement à conduire la voiture ; le radar sera, lui, géré automatiquement. Actuellement, 383 voitures banalisées roulent tous les jours dans le flot de la circulation, contrôlant la vitesse dans les deux sens de circulation. Il n’y a pas de flashs, et vous recevez la contravention directement chez vous. Imparable !

À lire aussi
Voitures (illustration) sécurité routière
Sécurité auto : comment bien choisir un siège-auto pour ses enfants ?

Avec ces radars confiés au privé, l'automobiliste ne va-t-il pas être victime d'une course folle aux PV ? C’est le risque dénoncé par 40 millions d'automobilistes qui parle d'une "course à la rentabilité", avec un profit estimé à plus de 2 milliards d'euros par an. Puisque à terme 450 voitures sillonneront les routes. Cela permettrait en effet de verbaliser dix fois plus, soit 12 millions de PV par an, dénonce l'association.

Pour du beurre, pour l'instant

La Sécurité routière, elle, parle de moitié moins (6 millions), ce qui est déjà pas mal. Elle souligne que l'an dernier l'État a dépensé 3,4 milliards d’euros pour la sécurité routière, alors que l’ensemble des radars ont rapporté beaucoup moins 920 millions d’euros. Elle assure aussi que les sociétés privées ne seront pas payées en fonction du nombre de PV dressés.

Premiers tests ce vendredi 24 février en Normandie. Toutefois pas de panique, c'est un test : les flashs compteront pour du beurre. En revanche, à partir de septembre, les PV seront effectifs, et le système va commencer à s'étendre à tous les départements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Sécurité routière Radars
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787399472
Les premiers radars mobiles "privatisés" testés en Normandie
Les premiers radars mobiles "privatisés" testés en Normandie
D'ici septembre prochain, quelques sociétés privées utiliseront des radars embarqués. Selon les calculs d'une association d'automobiliste, les amendes risquent d'être très nombreuses.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-premiers-radars-mobiles-privatises-testes-en-normandie-7787399472
2017-02-24 06:35:00
http://media.rtl.fr/cache/WZQySuytBbC3Q24jbyINwA/330v220-2/online/image/2017/0224/7787399644_controle-de-police-avec-une-brigade-crs-autoroutiere-radars-mobiles-de-nouvelle-generation-illustration.jpg