Assaut à Saint-Denis : les terroristes interpellés prévoyaient d'attaquer la Défense

MINUTE PAR MINUTE - Un assaut des forces de l'ordre s'est déroulé dans un appartement de Saint-Denis mercredi 18 novembre, faisant 2 morts et 7 interpellations.

Les hommes de la police ont donné l'assaut contre des terroristes présumés à Saint-Denis
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Les hommes de la police ont donné l'assaut contre des terroristes présumés à Saint-Denis

Une fusillade à Saint-Denis a débuté aux alentours de 4h25 à Saint-Denis, mercredi 18 novembre, dans le cadre d'une opération policière antiterroriste non loin du Stade de France. Un périmètre de sécurité a été mis en place dans les alentours de la place Jean-Jaurès où un dispositif exceptionnel de forces de l'ordre a été déployé pendant plusieurs heures. 

La sous-direction antiterroriste de la police judiciaire est intervenue assistée des forces policières d'intervention du RAID, selon une source proche de l'enquête. Les policiers effectuaient cette nuit des perquisitions dans ce secteur de Saint-Denis. Les forces de l'ordre ont été reçues par plusieurs coups de feu alors qu'elles avaient identifié l'adresse d'un point de chute des terroristes. Le commanditaire présumé des attaques de vendredi, Abdelhamid Abaaoud, était une des cibles de ce raid, mais ne figurerait finalement pas parmi les personnes interpellées.

Après plusieurs heures, les opérations policières ont débouché sur 7 interpellations. Deux terroristes sont par ailleurs décédés, dont une femme kamikaze qui s'est fait exploser dès les premières minutes de l'assaut. Les identités des personnes en garde à vue sont en cours d'identification. Le procureur de la République François Molins tiendra une conférence de presse à 19h00.

Le déroulement en direct des événements

15h49 - Le procureur de la République François Molins tiendra une conférence de presse à 19h00 ce mercredi

15h40 - Le ministre de l'Intérieur Jean-Yves Le Drian annonce que le porte-avions français sera "sur zone" en Méditerranée "à la fin de la semaine". 

Crédit : AFP
Le porte-avions français Charles de Gaulle, en 2007 à Toulon

15h26 - Depuis le début de l'état d'urgence, les forces de l'ordre ont procédé à 414 perquisitions administratives ainsi qu'à 118 assignations à résidence.


15h19 - Le ministre de l'Intérieur annonce par ailleurs que 110 policiers du RAID et de la BRI ont été mobilisé pour l'assaut mené à Saint-Denis.

15h17 - Dans le cadre de l'état d'urgence, Bernard Cazeneuve annonce que 118 nouvelles perquisitions administratives ont été menées la nuit dernière, 29 interpellations qui ont mené à 25 garde à vue ont été réalisées et 34 armes ont été saisies.

15h11 - L'Assemblée nationale a rendu un hommage unanime aux forces de l'ordre. Les députés de l'hémicycle étaient tous debout pour saluer le travail effectué à Saint-Denis mercredi matin. 

15h03 - Selon Le Parisien, l'homme qui s'était retranché à La Poste de Pierreffite, en Seine-Saint-Denis, pourrait être Salah Abdeslam. L'homme a en effet présenté un papier d'identité à ce nom avant de fuir voyant que la police avait été prévenue. Les forces de police ont déployé un dispositif de sécurité autour de l'établissement ; dispositif levé à 14h15.

14h57 - L'état d'urgence durera jusqu'à fin février, selon le projet de loi présenté mercredi matin en Conseil des ministres et qui sera présenté jeudi à l'Assemblée nationale puis vendredi au Sénat.


14h48 - Les frères Abdeslam ont été interrogés en Belgique avant les attentats par la police belge mais "ne montraient pas de signe d'une possible menace", a ainsi indiqué le parquet fédéral. L'un des deux s'est fait exploser vendredi dernier à Paris tandis que l'autre est toujours activement recherché.

14h40 - Selon une information du Parisien, un homme se serait retranché dans La Poste de Pierreffite, en Seine-Saint-Denis. Le quotidien précise qu'aucun rapport n'est pour le moment établi avec les terroristes responsables des attentats parisiens.

14h28 - Le criminologue Alain Bauer estime que le réseau des différentes équipes de terroristes tués ou interpellés est très vaste. "Dans une cellule terroriste, ceux qui montent au front ont besoin de petites mains", explique-t-il sur RTL.

>
Attentats de Paris : "Dans une cellule terroriste, ceux qui montent au front ont besoin de petites mains", explique Alain Bauer Crédit Image : RTL Crédit Média : Christelle Rebière et Vincent Parizot

14h20 - Les terroristes avaient prévu de commettre un nouvel attentat jeudi 19 novembre et avaient pris pour cible La Défense, selon une information policière obtenue par RTL.


14h17 - Selon nos informations, l'homme interpellé qui a hébergé dans son appartement les terroristes a déclaré avoir également accueilli trois autres personnes qui restent à l'heure actuelle introuvables.

14h13 - De source policière, la kamikaze qui s'est fait exploser mercredi matin à Saint-Denis lors de l'opération du RAID a passé un coup de téléphone juste avant de passer à l'acte, laissant présager d'un éventuel contact avec des complices.

14h09 - François Hollande a annoncé que le gouvernement allait "aider" à "mieux protéger les policiers municipaux en finançant leurs équipements". Les polices municipales pourront en ce sens être équipées avec des armes du stock de la police nationale.

14h04 - L'Île-de-France au service de la sécurisation des lycées. Henriette Zoughebi, vice-présidente en charge des lycées, a assuré que "toute demande" de travaux de sécurisation dans les établissements franciliens seraient "immédiatement traitée".

13h37 - François Hollande a salué les forces de l'ordre qui sont intervenues dans l'opération antiterroriste menée à Saint-Denis, affirmant que "ces actions nous confirment une fois encore que nous sommes dans la guerre". "Ces actions nous confirment une fois encore que nous sommes dans la guerre, une guerre contre le terrorisme qui lui-même a décidé de nous mener la guerre", a déclaré le chef de l'État devant le rassemblement des maires. "La France est fière de disposer de forces de cette qualité pour protéger nos concitoyens", a-t-il dit. 

Le président de la République annonce que la dissolution des lieux et groupes faisant "l'apologie du terrorisme" se fera "immédiatement".

13h35 - Deux personnes retranchées dans cet appartement sont mortes, dont une femme qui s'est fait exploser et un suspect dont l'identité reste à déterminer, a confirmé cette source à l'AFP. "C'est une première sur le territoire européen", note Jean-Alphonse Richard, chef du service police-justice de RTL. 

13h23 - Le président français rencontrera Barack Obama à Washington mardi prochain, ainsi que Vladimir Poutine, à Moscou, le jeudi suivant afin d'évoquer "la coordination des actions" des trois pays.


13h18 - François Hollande évoque les mesures prises pour mener de front la bataille contre Daesh, parmi lesquelles la mobilité et la position du porte-avions Charles de Gaulle, qui multipliera par trois les capacités de frappes aériennes en Syrie.

13h13 - "La France est fière de posséder des forces policières de cette qualité pour la protéger", dit le président de la République


13h11 - François Hollande s'exprime sur les attentats et l'opération policière à Saint-Denis devant les maires de France

13h06 - De sources policières, l'équipe complète qui a fomenté les attentats de Paris serait au total constituée de 20 à 25 personnes tandis que 9 ont été identifiés comme tels en France.

13h01 - Les tireurs d'élite qui étaient situés non loin du cloché de l'église de Saint-Denis, près de l'appartement visé par l'assaut, ont quitté les lieux.

12h55 -  À Paris, les grands magasins situés boulevard Haussmann ont fait l'objet d'une alerte qui a donné lieu à un mouvement de panique mais qui a été vite levée.

12h42 - Alors que l'opération policière touchait à sa fin, une dizaine de policiers ont défoncé à coups de hache les portes d'une église de Saint-Denis, sans que les raisons de l'intervention aient été divulguées.

12h39 - Deux suspects, dont le degré d'implication n'est pas encore connu, ont été transportés à l'hôpital de Bobigny sous haute escorte policière, après avoir été blessés pendant l'assaut.

>
Deux suspects blessés pendant l'assaut ont été transportés sous haute surveillance à l'hôpital de Bobigny Crédit Image : RTL Crédit Média : Sina Mir

12h35 - De source judiciaire, Abdelhamid Abaaoud ne fait pas partie des personnes interpellées à Saint-Denis. Le commanditaire des attentats de Paris, qui était la cible numéro 1 du RAID, a pu être tué dans l'assaut. Les terroristes tués sont en cours d'identification.


12h27 - Toutes les 129 victimes des attentats de Paris ont été identifiées (Conseil des ministres)

12h20 - Découvrez les propos du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et du procureur de la République François Molins, sur place à Saint-Denis après la fin des opérations. 

>
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le procureur de Paris, François Molins, s'expriment à Saint-Denis à l'issue des opérations policières Crédit Image : RTL Crédit Média : La Rédaction de RTL

12h16 - Le procureur de la République s'exprimera plus longuement lors d'un point presse qui sera donné plus tard ce mercredi après-midi.


12h15 - François Molins confirme qu'aucune identité n'a été établie pour le moment.

12h13 - Le procureur de la République François Molins confirme que les services de renseignement avaient identifié la possible présence de Abdelhamid Abaaoud.

12h11 - "Nous serons amenés dans les prochains jours à poursuivre l'enquête dans le cadre de la lutte contre le terrorisme que nous menons", dit le ministre de l'Intérieur.

12h10 - Bernard Cazeneuve est arrivé sur place et s'adresse aux journalistes.

11h58 - Salah Abdeslam, qui ne se trouverait pas parmi les personnes interpellées à Saint-Denis, avait été arrêté au mois de février dernier pour possession de cannabis aux Pays-Bas. L'homme suspecté d'avoir pris part aux attentats de Paris avait alors pu repartir après avoir réglé une amende de 70 euros.

11h54 - Jeudi, l'Assemblée nationale examinera la prolongation de l'état d'urgence souhaitée par le gouvernement. La mesure sera au Sénat vendredi.

11h50 - Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve va se rendre sur place, à Saint-Denis.

Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Bernard Cazeneuve le 7 juin 2015 à Paris.

11h44 - Les opérations de police sont terminées, annonce Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement

11h38 - Le parquet de Paris n'a pas confirmé l'attentat à la Défense, évoqué par plusieurs sources depuis ce matin


11h31 - 7 personnes ont été interpellées à Saint-Denis, dont trois se trouvaient dans l'appartement visé par l'assaut.

11h28 - L'assaut est terminé à Saint-Denis, où selon des sources policières des opérations de sécurisation sont toujours en cours.

11h20 - Le conseil des ministres débute sans Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur est retourné place Beauvau pour suivre les opérations. 

11h12 - Un homme témoigne et dit avoir prêté son appartement à deux hommes. L'appartement situé au 8 rue du Corbillon à Saint-Denis, où s'est déroulé l'assaut.

11h06 - Moscou juge "inacceptable" d'exiger un départ de Bachar el-Assad avant toute union contre les "terroristes"

11h00 - Alors qu'elle est toujours en cours, le président de la République François Hollande suit l'opération depuis l'Élysée en compagnie de plusieurs membres de son gouvernement dont Manuel Valls. 

10h57- Ce sont les chiens d'assaut qui recherchent actuellement toute trace d'explosifs. Une chienne de la police a d'ailleurs été abattue par les terroristes retranchés dans l'appartement et désormais en garde à vue.

10h53 - Plusieurs habitants sont actuellement évacués de leurs habitations dans le quartier de l'appartement. Les forces de l'ordre continuent de sécuriser la zone, à la recherche d'un autre suspect ou d'éventuels explosifs.


10h50 - Invité de RTL Matin mardi, l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin regrettait de ne pas entendre assez les musulmans de France. "Les musulmans de France proclameront également leur attachement indéfectible au pacte républicain qui nous unit tous, ainsi qu'aux valeurs qui font la France", en marge de la diffusion d'un texte solennel dans les mosquées, vendredi, selon un communiqué du Conseil français du culte musulman.

10h43 - Un nouveau bilan pour le moment non confirmé fait état d'au moins cinq interpellations, parmi lesquelles 3 terroristes avérés 

10h39 - Le procureur général de Paris, François Molins, est présent à Saint-Denis où l'opération se poursuit

10h37 - Vendredi, à l'occasion du prêche, un "texte solennel" condamnant "le terrorisme" sera diffusé dans toutes les mosquées de France. 

10h33 - Un téléphone portable appartenant à un terroriste a été retrouvé il y a quelques jours dans une poubelle des environs du Bataclan. Le dernier message envoyé depuis ce téléphone a été découvert.

10h26 - Les terroristes projetaient de commettre un nouvel attentat, mais aucune précision n'est encore possible sur une éventuel lieu.

10h20 - L'assaut des forces de l'ordre a débuté à 4h20 ce mercredi matin. C'est l'état d'urgence qui permet ces interventions spéciales la nuit

10h18 - Le conseil des ministres est bien maintenu mais décalé dans le temps puisque les opérations du RAID sont toujours en cours autour de l'appartement à Saint-Denis.

10h13 - Écoutez le point sur la situation après 10h. Selon un témoin interrogé par RTL, une riveraine aurait bien été blessée par balle.

>
Le point sur la situation à Saint-Denis mercredi à 10 heures Crédit Image : RTL Crédit Média : Raphaël Vantard

10h10 - La police nationale fait savoir que l'opération du RAID est toujours en cours et qu'à ce stade, 5 de ses membres souffrent de légères blessures

10h07 : Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire des attentats de vendredi dernier à Paris, ne fait pas partie des personnes interpellées par la police, selon Jean-Alphonse Richard, journaliste au service police-justice de RTL.


10h04 : Dans un entretien accordé au MondeNicolas Sarkozy a accusé le gouvernement d'avoir "perdu trop de temps" depuis les attentats du mois de janvier. 

10h01 - En marge de l'arrêt de plusieurs lignes de transports en commun, la préfecture de police a recommandé aux automobilistes de "contourner largement le secteur de Saint-Denis" en raison de plusieurs axes saturés

9h59 - Le second assaut achevé depuis plusieurs minutes désormais a succédé à une première salve débutée à 4h20 ce mercredi matin. Découvrez les images de l'opération du RAID

9h54 - Une habitante de Saint-Denis a entendu l'assaut de son domicile. Les coups de feu sont largement audibles sur la vidéo postée sur les réseaux sociaux. 

9h50 - Les transports de la ville de Saint-Denis sont interrompus, la RATP annonce une vingtaine de lignes de bus à l'arrêt

9h45 - Le conseil des ministres, qui doit débuter dans quelques minutes, pourrait être maintenu en raison de son importance. François Hollande se trouve toujours à l'Élysée en compagnie de Manuel Valls, de Bernard Cazeneuve, de Christiane Taubira et de Jean-Yves Le Drian, qui vient d'arriver.


9h43 - La situation n'est pas encore tout à fait claire, 5 heures après le début de l'assaut. Certaines sources indiquent qu'un individu serait encore retranché, tandis que d'autres font état de recherches des forces de l'ordre qui chercheraient à savoir si quelqu'un se cache encore dans l'immeuble et dans ses environs.

9h40 - Selon une journaliste de l'AFP présente à Saint-Denis, un homme qui a dit se prénommer Jawad ainsi qu'une de ses amies, ont été emmenés rue Gaston Philippe.

9h38 - Le parquet confirme la levée des gardes à vue de tous les proches d'Omar Ismaïl Mostefaï et de Sami Amimour, les deux kamikazes du Bataclan qui ont été identifiés. 

9h35 - Alors que la présence d'Abdelhamid Abaaoud semblait avérée, Jean-Charles Brisard, expert en terrorisme, incite à la prudence quant à cette information. 

>
Jean-Charles Brisard, expert en terrorisme : "Il faut être prudent autour de la présence dAbdelhamid Abaaoud en France" Crédit Image : RTL Crédit Média : Yves Calvi

9h32 - L'Observatoire syrien des droits de l'homme a dressé le bilan des frappes françaises et russes qui ont fait 33 morts dans les rangs de l'État islamique en 72 heures.


9h30 - la tension redescend à Saint-Denis, où la situation semble désormais maîtrisée. Le quartier de l'assaut est toujours totalement bouclé.

9h27 - Invité de RTL Matin, François Baroin est revenu sur les événements en cours. "Il faut accepter une part de remise en cause de libertés publiques", a notamment déclaré l'ancien ministre de l'Économie

>
Assaut à Saint-Denis : "Il faut accepter une part de remise en cause de part de libertés publiques", dit François Baroin Crédit Image : Cécile de Sèze / RTL.fr Crédit Média : RTL



9h25 - Les identités des trois hommes retranchés dans l'appartement "extraits" par les forces du RAID et placés en garde à vue ne sont pas "établies à ce stade", selon le parquet

9h22 - La femme kamikaze décédée dans l'appartement de Saint-Denis a "activé son gilet explosif au début de l'assaut" vers 4h20, selon le parquet de Paris.

9h19 : le parquet confirme que 5 gardes à vue sont actuellement en cours, dont trois occupants de l'appartement de Saint-Denis.

9h17 - "J'avais peur qu'on me tire dessus avec mon fils". Découvrez le témoignage de Sabrina, une voisine de l'appartement pris d'assaut par les forces du RAID.

9h14 - Le ministère de l'Intérieur confirme qu'il n'y a actuellement pas de fugitif armé dans la nature.

9h12 - Le Premier ministre Manuel Valls ainsi que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sont présents aux côtés de François Hollande

9h10 - Une réunion de crise a lieu depuis 8h à l'Élysée autour du président de la République qui est prêt à se rendre rapidement partout où la situation l'exige.

9h08 - Que fait le RAID après un assaut ? Écoutez les explications de Jean-Louis Fiamenghi, ancien policier de l'unité d'élite

>
Que fait le RAID après un assaut ? Les explications de Jean-Louis Fiamenghi, ancien policier de l'unité d'élite Crédit Image : RTL Crédit Média : Yves Calvi

9h05 - Par mesure de sécurité, le trafic est arrêté entre Saint-Denis-U et Carr. Pleyel

9h02 - La zone continue d'être sécurisée par les forces de l'ordre et les militaires. Des rumeurs d'un homme armé d'une kalachnikov circulait, mais le calme revient peu à peu dans le centre de Saint-Denis.


8h56 - Le parquet de Paris confirme la mort d'une femme kamikaze.

8h54 - "Abdelhamid Abaaoud adore se montrer, être proche des événements", expliquait le criminologue Alain Bauer un peu plus tôt sur notre antenne.

8h51 - La ligne 13 du métro parisien est bloquée entre Carrefour Pleyel et Saint-Denis Université.


8h50 - Un homme aurait réussi à s'échapper et serait en fuite, explique Jean-Alphonse Richard du service police-justice de RTL.

8h48 - Le conseil des ministres est maintenu, explique Vincent Derosier du service politique de RTL.

8h45 - Manuel Valls et Bernard Cazeneuve sont réunis autour de François Hollande dans le bureau du chef de l'Etat à l'Elysée pour suivre l'opération antiterroriste en cours à Saint-Denis, au nord de Paris.

8h35 - Claude Moniquet, ancien de la DGSE et spécialiste du terrorisme, décrypte sur RTL l'influence de Abdelhamid Abaaoud, visé par cette opération des forces de l'ordre, au sein de l'État islamique.

>
Claude Moniquet, spécialiste du terrorisme, revient sur le parcours atypique d'Abdelhamid Abaaoud Crédit Image : RTL Crédit Média : Yves Calvi

8h29 - L'autoroute A1 n'est plus coupée. 


8h27 - Trois hommes seraient en garde à vue, l'opération est toujours en cours selon des sources judiciaires de l'AFP.

8h20 - Les images de l'intervention de la DGSI et du RAID à Saint-DenisUne cinquantaine de militaires ont également été déployés ce mercredi 18 novembre au matin au nord de Paris. Cet assaut policier était en lien avec les attentats de vendredi.

>
Les images de l'intervention du RAID à Saint Denis Crédit Média : Cécile de Sèze / RTL.fr

8h18 - François Baroin est actuellement l'invité d'Olivier Mazerolle sur RTL.


8h16 - Il y a actuellement 300 km de bouchons en Île-de-France alors que l'autoroute A1 est coupée dans les deux sens à la suite de cet assaut des forces de l'ordre à Saint-Denis, dans le nord de Paris.

8h13 - "J'avais peur que l'on me tire dessus", témoigne une riveraine sur RTL.

>
Sabrina, témoin de l'assaut des policiers à Saint-Denis : "Des traces de balles dans ma porte et ma fenêtre" Crédit Image : RTL Crédit Média : Raphaël Vantard

8h11 - 

8h07 - 

8h06 - L'opération antiterroriste de Saint-Denis "est en train de s'achever", selon Christiane Taubira.


8h02 - Des riverains sortent sous le choc du périmètre de sécurité, raconte l'un de nos envoyés spéciaux sur place.

7h58 - Le point : deux forcenés sont morts dans le premier assaut aux alentours de 4h20, un deuxième assaut lancé aux alentours de 7h30 serait terminé mais un suspect serait encore retranché dans l'immeuble à Saint-Denis.

7h54 - L'assaut serait en train de se terminer mais un suspect serait encore retranché selon des sources policières de l'AFP.

7h51 - Des renseignements transmis par la Belgique très récemment à la France auraient confirmé la présence très probable d'Abdelhamid Abaaoud en France, explique Jean-Alphonse Richard du service police-justice de RTL.

7h44 - Finalement, la ceinture d'explosifs de la femme aurait explosé dans l'appartement explique Jean-Alphonse Richard du service police-justice de RTL.


7h38 - Précision, c'est un tireur d'élite de la police aurait abattu un terroriste qui s'échappait de l'immeuble alors qu'une autre femme aurait été abattue. Il y aurait ainsi 2 morts, des interpellations, et des personnes toujours retranchées dans un appartement de Saint-Denis.

7h34 - Une cinquantaine de militaires viennent d'arriver sur place, raconte l'un de nos envoyés spéciaux sur place.

7h28 - Des explosions ont retenti à Saint-Denis, expliquent nos envoyés spéciaux sur place. L'assaut serait encore en cours, pas de précisions sur la nature de ces déflagrations.

7h24 - "Des forces de l'ordre ont tenté d'éliminer Abdelhamid Abaaoud le 8 octobre", explique Alain Bauer, professeur de criminologie, sur RTL.

>
Alain Bauer, professeur de criminologie : "Abdelhamid Abaaoud adore être proche des événements" Crédit Image : RTL Crédit Média : Yves Calvi

7h22 - Les écoles et collèges du centre-ville de Saint-Denis seront fermés ce mercredi selon la préfecture.


7h16 - Un proche de Fabien Clain, le terroriste qui a revendiqué les attaques au nom de l'État islamique, aurait été interpellé, selon Guillaume Chieze du service police-justice de RTL.

7h13

7h10 - Le maire de Saint-Denis indique que l'assaut est en train de se dérouler aux alentours de la rue du Corbillon.

Crédit : Capture Google Maps
Des opérations en cours dans les environs de la rue de la République à Saint-Denis au nord de Paris



7h02 - Au moins deux personnes aurait été tuées et il y aurait eu deux interpellations lors de l'assaut qui dure depuis 4h30 ce matin.


6h58 Une femme aurait été abattue avec une ceinture d'explosifs qui n'a pas été actionnée, il y aurait 3 morts, et deux à trois interpellations, selon Guillaume Chieze et Jean-Alphonse Richard du service police-justice de RTL.

6h50 - Au moins trois policiers blessés, deux personnes ont été interpellées, explique Jean-Alphonse Richard du service police-justice de RTL.


6h46 - "Le dispositif peut durer, le temps joue en faveur des forces de l'ordre", explique Frédéric Gallois, ancien commandant du GIGN, sur RTL. Le but est-il de récupérer les hommes retranchés vivants ? "Oui, au moins pour des raisons d'enquêtes", selon lui.

>
Frédéric Gallois, ancien chef du GIGN : "Le temps joue en faveur des forces de l'ordre" Crédit Image : RTL Crédit Média : Stéphane Carpentier

6h39 - C'est en raison de l'état d'urgence que les policiers ont pu intervenir durant la nuit. En temps normaux il y a des horaires à respecter. Un état d'urgence qui a été étendu à l'outre-mer tard mardi soir.


6h37 - Les policiers cherchent les deux hommes qui auraient participé aux attentats qui ont fait au moins 129 morts vendredi 13 novembre, dont Salah Abdeslam qui aurait pu se réfugier dans cet appartement de Saint-Denis, et un autre dont on ignore l'identité est également recherché. Le commanditaire suprême des attaques Abdelhamid Abaaoud est également recherché par la police.

6h35 - "Le cœur de la ville est en état de siège, explique le maire de Saint-Denis sur RTL. Il y a une tension très forte."

>
Didier Paillard, maire de Saint-Denis : "La ville est en état de siège" Crédit Image : RTL Crédit Média : Stéphane Carpentier

6h32 - Énorme mobilisation policière, selon l'un de nos envoyés spéciaux sur place. Une cinquantaine de véhicules seraient sur place.


6h30 - L'autoroute A1 a été partiellement fermée, et le trafic des métros et trams est interrompu dans la zone. 

6h27 - Des policiers sont blessés.

6h25 - La police conseille à tous les habitants du centre de Saint-Denis de rester chez eux.

6h22 - "La zone est très dangereuse, il y aura une prudence très importante des forces de l'ordre", explique Christophe Caupenne un ancien négociateur du Raid.



6h18 - La situation semble un peu plus calme. Les forces de l'ordre progressent dans l'immeuble qui est bouclé. Salah Abdeslam pourrait également être sur place en plus du 9e homme, mais la situation reste assez floue pour l'instant, explique Jean-Alphonse Richard du service police-justice de RTL. 

6h14 - Pour rappel, des hommes seraient retranchés dans un appartement à Saint-Denis où les policiers effectuaient des perquisitions cette nuit.

6h10 - La situation est très tendue, explique notre envoyé spécial sur place, pas de coups de feu entendus depuis une quarantaine de minutes.

5h50 - C'est bien le 9e homme recherché après les attentats de vendredi qui est visé et qui est retranché dans un immeuble avec des complices, explique Jean-Alphonse Richard du service police-justice de RTL. L'assaut est en cours avec de très gros moyens de police sont sur place, il y a des policiers blessés.

5h40 - Un auditeur de RTL explique ce qu'il a entendu non loin de la place Jean-Jaurès à Saint-Denis.

>
Un témoin de l'opération policière à Saint-Denis Crédit Média : RTL
La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780547261
Assaut à Saint-Denis : les terroristes interpellés prévoyaient d'attaquer la Défense
Assaut à Saint-Denis : les terroristes interpellés prévoyaient d'attaquer la Défense
MINUTE PAR MINUTE - Un assaut des forces de l'ordre s'est déroulé dans un appartement de Saint-Denis mercredi 18 novembre, faisant 2 morts et 7 interpellations.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentats-a-paris-fusillade-en-cours-a-saint-denis-lors-d-une-operation-policere-7780547261
2015-11-18 06:29:00
http://media.rtl.fr/cache/dOWnsXMnLFeYrLcpY5kuiQ/330v220-2/online/image/2015/1118/7780553747_les-hommes-de-la-police-ont-donne-l-assaut-contre-des-terroristes-presumes-a-saint-denis.jpg