3 min de lecture Télévision

VIDÉOS - Jean-Luc Mélenchon a fait le show pour la dernière de "Des paroles et des actes"

Le cofondateur du Parti de gauche, invité de David Pujadas jeudi 26 mai, s'est montré aussi taquin qu'offensif.

Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle 2017.
Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle 2017. Crédit : AFP
Nicolas Bamba

Presque 2h20. C'est le temps qu'a duré l'émission "Des paroles et des actes" diffusée sur France 2 jeudi 26 mai. Pour cette dernière - "DPDA" sera remplacée à la rentrée -, David Pujadas orchestrait les débats avec comme invité principal Jean-Luc Mélenchon. Et ce dernier a été fidèle à sa réputation : intarissable, il a glissé quelques mots d'humour tout en gardant son caractère mordant.

Arrivé tout sourire, Jean-Luc Mélenchon a lancé un petit "Et puis quoi encore ?" narquois à David Pujadas, qui l'interrogeait d'emblée sur la contestation de la loi Travail. L'eurodéputé s'est insurgé contre les "40 personnes qui bloquent le pays", c'est-à-dire les ministres, le Premier ministre et le président de la République. Jean-Luc Mélenchon, qui était parmi les manifestants à Paris ce jeudi, a encore prédit la chute prochaine du gouvernement et de Manuel Valls, victimes de la fronde suscitée par le recours à l'article 49.3.

En 2017, Jean-Luc Mélenchon imagine un second tour père Noël - Picsou

David Pujadas a été l'objet de plusieurs petites piques de l'ex-sénateur de l'Essonne.  "Ça ne me dérange pas que vous soyez de droite !", a déclaré l'homme politique. Rieur, le journaliste a observé : "Tout à l'heure, j'étais Manuel Valls, maintenant, je suis de droite !". "Mais je vous taquine, M. Pujadas !", a bien précisé son invité. Les autres journalistes de France 2 n'ont pas été ménagés non plus.

À lire aussi
Le prédicateur évangéliste américain Billy Graham aura été l'interlocuteur incontournable des présidents des États-Unis pendant plusieurs décennies États-Unis
États-Unis : l'influent prédicateur évangélique Billy Graham est mort à 99 ans

A Nathalie de Saint-Cricq qui lui demandait pour qui il voterait en 2017 en cas de second tour François Hollande - Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon a imaginé un autre scénario "où nous aurions le père Noël et Donald... ou Piscou !". Plus tard, il refusera à nouveau de répondre car il croit en ses chances : "J'ai une possibilité d'être au second tour en 2017. Elle est faible, mais elle existe, et je la jouerai à fond".

Vif échange avec Emmanuelle Cosse

L'ambiance fut moins détendue lors du face-à-face avec Emmanuelle Cosse. Les sourcils froncés, le doigt pointé, Jean-Luc Mélenchon a déploré l'entrée de l'écologiste au gouvernement "au moment où il était question de la déchéance de nationalité, ce qui est une honte". Piquée au vif, la ministre du Logement ne s'est pas démontée : "Je suis rentrée dans ce gouvernement en disant que même avec des désaccords, il faut y aller. (...) J'en ai discuté souvent avec François Hollande et Manuel Valls (de sa désapprobation de la déchéance de nationalité). (...) Moi, je suis dans le réel. Les ricanements, c'est bien sympa, mais pendant ce temps-là, il y a des gens qui crèvent de faim dans ce pays". Cette dernière phrase a échauffé les oreilles du candidat à la présidentielle, prompt à s'en prendre au capitalisme.

Finalement, c'est avec le député des Républicains Gérald Darmanin que le débat a été le moins houleux. Le débat portant sur la laïcité est resté très courtois. Jean-Luc Mélenchon a même souhaité que son interlocuteur soit candidat à la primaire de la droite et du centre, taclant par la même occasion ceux déjà déclarés et qui n'ont "pas voulu venir ici".

L'émotion de David Pujadas pour la dernière de "DPDA"

Alors que l'émission touchait à sa fin, Jean-Luc Mélenchon a jeté un oeil à sa montre : "Plus de deux heures, c'est une épreuve aussi physique qu'intellectuelle". Le cofondateur du Parti de gauche a tout de même eu l'énergie pour interpeller Gérald Darmanin, retourné en coulisse ("Darmanin ! Darmanin, revenez ! J'ai un truc pour vous, venez !"). Il lui a offert son livre Réplique au discours de Nicolas Sarkozy, chanoine de Latran.

Au moment de rendre l'antenne, David Pujadas était un peu ému. A la rentrée prochaine, "Des paroles et des actes" sera remplacée par une autre émission politique, présentée par Léa Salamé entre autres. "Ça a été une aventure formidable de cinq ans, un quinquennat !", a noté le journaliste, qui se rappelle de "beaucoup de moments très forts". Le présentateur du 20 heures a remercié de nombreuses personnes, y compris les téléspectateurs "parce que maintenir un grand rendez-vous politique à cette heure-ci, alors que la politique est tant décriée, c'était un pari". Son mot de la fin : "Plus que jamais : vive la politique ! C'est l'affaire de tous".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Jean-Luc Mélenchon France 2
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783399536
VIDÉOS - Jean-Luc Mélenchon a fait le show pour la dernière de "Des paroles et des actes"
VIDÉOS - Jean-Luc Mélenchon a fait le show pour la dernière de "Des paroles et des actes"
Le cofondateur du Parti de gauche, invité de David Pujadas jeudi 26 mai, s'est montré aussi taquin qu'offensif.
http://www.rtl.fr/actu/politique/videos-jean-luc-melenchon-a-fait-le-show-pour-la-derniere-de-des-paroles-et-des-actes-7783399536
2016-05-27 05:36:13
http://media.rtl.fr/cache/LfJp485OLJmhjTbhvedEYw/330v220-2/online/image/2016/0527/7783399643_jean-luc-melenchon-candidat-a-la-presidentielle-2017.jpg