VIDÉO - Nicolas Sarkozy à "Des paroles et des actes" : l'ancien président déplore les "consignes" données aux ministres

Plusieurs ministres ou personnalités de gauche ont été contactés pour débattre face à l'ancien président. Tous ont refusé écoutant les consignes données par l'Élysée.

Nicolas Sarkozy, à Rouen, le 30 novembre 2015 (illustration).
Crédit : AFP
Nicolas Sarkozy, à Rouen, le 30 novembre 2015 (illustration).

Nicolas Sarkozy seul sur le plateau de Des paroles et des actes. Pour la venue de l'ancien président, France 2 n'a pu trouver de personnalité pour lui faire face. Emmanuel Macron, un temps prévu a finalement annulé sa présence à l'émission politique phare de la chaîne du service public. Une situation qu'a très largement déplorée l'actuel président des Républicains alors que François Hollande a mis son veto pour qu'il n'y ait aucun représentant du gouvernement autour de la table.

Car le ministre de l'Économie n'est pas le seul à avoir dit non à une venue sur le plateau de Des paroles et des actes. Successivement, Christiane Taubira, Marisol Touraine et Jean-Marie Le Guen ont refusé de jouer le rôle de contradicteur. "Puisque des consignes ont été données pour qu'aucun responsable gouvernemental vienne débattre avec moi, ce qui est quand même étonnant, j'aurai plaisir à débattre avec les Français", a déclaré l'ancien chef d'État.


Du pain béni pour le président des Républicains qui a alors dénoncé le manque de démocratie. "Dois-je conclure que nous sommes la seule démocratie au monde où les responsables gouvernementaux considèrent que leur devoir n'est pas de débattre avec le président de la première formation de ce pays ?", a-t-il questionné. 

Jean-Christophe Cambadélis et Robert Badinter rejetés

Et si de nombreuses personnalités socialistes ont refusé ce débat, Nicolas Sarkozy a aussi décliné la présence de deux personnalités, a précisé le journaliste David Pujadas. "On vous a aussi proposé de débattre avec Jean-Christophe Cambadélis et Robert Badinter et vous n'avez pas souhaité le faire", a précisé le journaliste.

Et s'il n'a pas trouvé d'intérêt particulier à débattre avec l'ancien ministre de la Justice, le président des Républicains a ouvertement critiqué la position du premier secrétaire du Parti socialiste. "Pourquoi dois-je débattre avec Jean-Christophe Cambadélis, dont j'ai compris à l'aune de ses dernières déclarations, qu'il ne partageait pas l'ambition de la réforme constitutionnelle. Et lui-même n'applique pas la politique du gouvernement", a-t-il conclu arguant qu'il ne refusait pas le débat.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781711706
VIDÉO - Nicolas Sarkozy à "Des paroles et des actes" : l'ancien président déplore les "consignes" données aux ministres
VIDÉO - Nicolas Sarkozy à "Des paroles et des actes" : l'ancien président déplore les "consignes" données aux ministres
Plusieurs ministres ou personnalités de gauche ont été contactés pour débattre face à l'ancien président. Tous ont refusé écoutant les consignes données par l'Élysée.
http://www.rtl.fr/actu/politique/video-nicolas-sarkozy-a-des-paroles-et-des-actes-l-ancien-president-deplore-les-consignes-donnees-aux-ministres-7781711706
2016-02-04 22:45:00
http://media.rtl.fr/cache/8b4WdjBjQb9yYsSyXizymg/330v220-2/online/image/2016/0124/7781530765_nicolas-sarkozy-a-rouen-le-30-novembre-2015-illustration.jpg