1 min de lecture Moyen-orient

Syrie : "Poutine prend acte que la léthargie occidentale est terminée", selon Mazerolle

ÉDITO - Des missiles français ont frappé des stocks d'armement du régime de Bachar Al-Assad en Syrie dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril, le premier acte de guerre d'Emmanuel Macron.

Les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne ont frappé la Syrie samedi 14 avril
Les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne ont frappé la Syrie samedi 14 avril Crédit : Handout / STR / SYRIAN GOVERNMENT'S CENTRAL MILITARY MEDIA / AFP
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Philippe Robuchon

Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril, des missiles français ont frappé en Syrie, aux côtés des forces britanniques et américaines, des cibles liées à l'armement chimique de Bachar Al-Assad. Il s'agit du premier acte de guerre d'Emmanuel Macron depuis son arrivée à l'Élysée. 

"Il est trop tôt pour en tirer des conclusions définitives, mais un espoir demeure que cette opération militaire se révèle positive, estime le journaliste Olivier Mazerolle. Le raid a été limité, très ciblé sur des objectifs syriens. Rien à voir avec l'invasion de l'Irak par George W. Bush contrairement à ce que disent ses détracteurs."

Dans le même temps, le président russe Vladimir Poutine "n'a pas eu la réaction apocalyptique que l'on pouvait redouter", selon le journaliste politique. "Il proteste, mais cela ne va pas plus loin. Pendant le raid, il avait ordonné à ses militaires de rester l'arme au pied, et cela, on le doit pour beaucoup à Emmanuel Macron", poursuit-il. 

À lire aussi
Eric Zemmour polémique
Éric Zemmour : "Les frappes occidentales en Syrie, un coup d'épée dans l'eau"

"(Emmanuel Macron) est resté constamment en contact avec le président russe, fait savoir Olivier Mazerolle. Contrairement à Trump, il évite des déclarations outrancières à son égard. De son côté, Poutine prend acte que la léthargie occidentale est terminée, que les Occidentaux comme lui peuvent montrer leurs muscles. S'il veut conserver l'acquis obtenu en Syrie en devenant incontournable, (Vladimir Poutine) a intérêt à rechercher une solution politique stable qui conforte ses intérêts tout en trouvant l'agrément des Occidentaux."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Moyen-orient Syrie Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785315789
Syrie : "Poutine prend acte que la léthargie occidentale est terminée", selon Mazerolle
Syrie : "Poutine prend acte que la léthargie occidentale est terminée", selon Mazerolle
ÉDITO - Des missiles français ont frappé des stocks d'armement du régime de Bachar Al-Assad en Syrie dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril, le premier acte de guerre d'Emmanuel Macron.
http://www.rtl.fr/actu/politique/syrie-poutine-prend-acte-que-la-lethargie-occidentale-est-terminee-selon-mazerolle-7785315789
2018-04-15 19:25:58
https://cdn-media.rtl.fr/cache/E6NCR0n3kEdDFBhm8987Ig/330v220-2/online/image/2018/0414/7793011947_000-14060c.jpg