2 min de lecture Réforme constitutionnelle

Réforme constitutionnelle : "À la défaite politique, François Hollande a ajouté la défaite morale", selon Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - Le chef de l'État ne convoquera donc pas le Congrès : la révision constitutionnelle est enterrée. Pour certains, il s'agit d'un véritable Waterloo politique.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Réforme constitutionnelle : "À la défaite politique, François Hollande a ajouté la défaite morale", selon Alba Ventura Crédit Image : SIPA / Stéphane de Sakutin | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

C'est l'histoire d'un Président. Il est avec ses conseillers, ses visiteurs du soir, son Premier ministre. Ils vont s'autoriser un truc (et oui, dans les milieux autorisés on s'autorise à penser) :  ça s'appelle la "déchéance de nationalité". C'est l'histoire d'un Président qui fait un truc qu'on ne fait jamais en politique. Il profite de l'émotion pour annoncer solennellement, en urgence, une mesure de droite, à laquelle il ne croit pas, sans s'assurer qu'il a une majorité. Il pense que parce que c'est une mesure de droite, la droite va être obligée de la voter, et en pariant qu'il aura piégé la droite.

Mais attendez, l'histoire de ce Président n'est pas finie. Lorsque ça coince, lorsque son camp se rebiffe, il fait modifier le texte, en laissant la possibilité de créer des apatrides. La gauche qui crée des apatrides : on se pince pour y croire, non ? C'est l'histoire d'un Président qui aura ajouté à la défaite politique, la défaite morale.
François Hollande a clairement accusé la droite, et particulièrement la droite sénatoriale. Mais ça ne marchera pas. Bien sûr la droite a fait de la politicaillerie. Il ne faut pas oublier qu'elle était pour la déchéance en 2010. On aura compris qu'elle n'avait pas du tout envie d'offrir sur un plateau le Congrès à François Hollande.

La punition de François Hollande

Mais la faute revient au Président qui, entre hésitation, manque de clarté, atermoiement et reculade, a perdu tout le monde en route. Et le patron du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a beau présenter ses "excuses aux Français", en accusant la droite de ne pas avoir voulu l'union nationale, les Français ne sont pas dupes.

À lire aussi
Emmanuel Macron et Gérard Larcher à l'Élysée, le 20 novembre 2017 confidentiels politique
Réforme constitutionnelle : le gouvernement vers un compromis avec le Sénat ?

Le chef de l'État est bien le grand perdant dans cette affaire. C'est son sermon de Versailles, c'est son engagement, et c'est sa punition. Les Français n'ont pas attendu la marche arrière. Dans la dernière étude du Cevipof, publiée dans le journal Le Monde (daté 31 mars), dans tous les cas de figure à la présidentielle, François Hollande ne fait pas mieux que 16%. Il fait moins aujourd'hui que Lionel Jospin en 2002. Un certain 21 avril.

Le carnet du jour

Où sont les femmes chez les Républicains ? On sait qu'il y a un déficit de candidates féminines dans le parti de Nicolas Sarkozy. Christian Estrosi devrait pallier ce manque. Le nouveau président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur vient de démissionner de son mandat de député. Il se murmure qu'il a choisi une jeune femme pour lui succéder. Il s'agirait de la niçoise Marie Brenier, qui n'est autre que la présidente des Jeunes Républicains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme constitutionnelle François Hollande État d'urgence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782617954
Réforme constitutionnelle : "À la défaite politique, François Hollande a ajouté la défaite morale", selon Alba Ventura
Réforme constitutionnelle : "À la défaite politique, François Hollande a ajouté la défaite morale", selon Alba Ventura
REPLAY / ÉDITO - Le chef de l'État ne convoquera donc pas le Congrès : la révision constitutionnelle est enterrée. Pour certains, il s'agit d'un véritable Waterloo politique.
http://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-constitutionnelle-la-defaite-politique-francois-hollande-a-ajoute-la-defaite-morale-selon-alba-ventura-7782617954
2016-03-31 09:56:28
http://media.rtl.fr/cache/7wqeCHqTA0gS3aTQFyRgTA/330v220-2/online/image/2016/0331/7782618492_francois-hollande-a-finalement-enterre-la-revision-constitutionnelle.jpg