"Nicolas Sarkozy s'énerve encore contre les patrons", constate Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - Il y a de l'eau dans le gaz entre l'ancien président de la République et les chefs d'entreprise.

Nicolas Sarkozy, le président des Républicains >
"Nicolas Sarkozy s'énerve encore contre les patrons", constate Alba Ventura Crédit Image : SIPA | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Quelle mouche a donc piqué Nicolas Sarkozy ? L'ancien président de la République était invité à s'exprimer mercredi 23 mars devant un parterre de patrons. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le rendez-vous a tourné au règlement de comptes. On a retrouvé le Nicolas Sarkozy en mode Tontons flingueurs, façon puzzle, éparpillé aux quatre coins de Paris. Il s'en est même pris à un tout jeune patron, qui osait l'interroger (l'insolent !) sur le renouvellement de la classe politique. "Allez-y, prenez ma place, hein, vous allez voir c'est sympa, vous vous ferez insulter à chaque seconde !", lui a-t-il lancé. Cela donne quand même le ton.

Mais tout ça n'est pas nouveau. Déjà début 2015 devant l'Afep, qui réunit les 120 plus grandes entreprises françaises, il leur avait reproché de ne pas l'avoir soutenu pendant son quinquennat et lors de l'élection présidentielle de 2012. Rebelote en mars devant une dizaine de patrons au Medef. En juin, devant la crème de la crème du CAC 40, il leur lance : "Où étiez-vous en 2012 ?".

Mercredi devant la Fondation Concorde, c'était le même disque rayé. Avec une petite variante, théâtrale : "C'était l'inverse du Cid, dit-il, on est parti 50 millions, et à la fin, il n'en restait qu'un seul". Et oui, par un "prompt reflux", et non un "prompt renfort", beaucoup de patrons avaient quitté le navire.

Une grande déception

Est-ce le divorce entre le patronat et Nicolas Sarkozy ? Il y a surtout une très grande déception. En octobre dernier, le président des Républicains a réuni le Premier Cercle des donateurs, ces riches patrons ou banquiers qui le soutiennent financièrement. Ils font des chèques jusqu'à 7.500 euros, comme l'autorise le plafond en matière de financement. À l'époque, ils étaient environ 70. En 2007, ils étaient plus de 500.

Cela ne veut pas dire qu'ils sont plus emballés par Alain Juppé. Quant à François Fillon, ils apprécient son programme, mais ils se désolent de voir qu'il ne décolle pas dans les sondages. La différence, c'est que Juppé et Fillon leurs parlent de manière courtoise.

Cela dit, Nicolas Sarkozy sait être courtois. Comme jeudi (24 mars) lorsqu'il a dédicacé son livre à quelques 500 fans à Tours. Il y a ces moments où l'ancien Président est en suspension, voire en lévitation, comme au Vatican en début de semaine. Et il y a les moments où les affaires et les sondages le plombent. Nicolas Sarkozy avait prévenu ses adversaires qu'après la bretelle d'autoroute, il irait "à 200 kilomètres/heure". Bon, l'autoroute est un peu cabossée.

Le carnet du jour

Retour sur les gabegies du conseil régional d'Île-de-France. Savez-vous combien coûte un repas "traiteur" à l'hôtel de région ? Quel est le coût du repas lorsque le conseil régional invite des personnalités à manger ? Le déjeuner coûte 204 euros et le petit-déjeuner, 33 euros. C'est carrément plus cher que dans tous les restaurants du très chic VIIème arrondissement, où se situe le siège du conseil régional. Valérie Pécresse, la nouvelle présidente qui a entrepris de faire le ménage dans les dépenses somptuaires de l'ancienne équipe, a décidé de mettre fin au "marché traiteur" du conseil régional.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782537328
"Nicolas Sarkozy s'énerve encore contre les patrons", constate Alba Ventura
"Nicolas Sarkozy s'énerve encore contre les patrons", constate Alba Ventura
REPLAY / ÉDITO - Il y a de l'eau dans le gaz entre l'ancien président de la République et les chefs d'entreprise.
http://www.rtl.fr/actu/politique/nicolas-sarkozy-s-enerve-encore-contre-les-patrons-constate-alba-ventura-7782537328
2016-03-25 09:03:59
http://media.rtl.fr/cache/Tk5sTblyN0J_Des5S4Af3g/330v220-2/online/image/2016/0325/7782537784_nicolas-sarkozy-le-president-des-republicains.jpg