2 min de lecture UDI

Primaire des Républicains : "Si elle est fermée, je n'en vois pas l'intérêt", prévient Jean-Christophe Lagarde

REPLAY / INVITÉ RTL - Le président de l'UDI demande à Nicolas Sarkozy que son parti soit inclus dans une majorité pluraliste en 2017.

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
"Emmanuel Macron a raison", affirme Jean-Christophe Lagarde Crédit Image : Ambre Lefèvre / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle et Julien Absalon

Par le biais d'une lettre envoyée à Nicolas Sarkozy, Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, exprime son souhait d'avoir une discussion avec Les Républicains pour une éventuelle participation de son parti à l'organisation de la primaire de la droite et du centre. "Si c'est une primaire fermée, je n'en vois pas l'intérêt (...). Si c'est une primaire de l'ensemble de l'opposition démocratique, alors il faut en parler. Mais il y a des conditions", a-t-il prévenu, jeudi 21 janvier, au micro de RTL.

Sa première condition, "c'est qu'il faut que ce soit loyal et transparent". La deuxième, selon lui la "plus importante", c'est qu'il y ait un pacte de gouvernance incluant l'UDI et des accords aux élections législatives : "Tout le monde se focalise sur la primaire et donc la présidentielle. Mais pour pouvoir gouverner la France et avoir une alternance réussie, il faut une majorité au Parlement pour porter les réformes dont le pays aurait besoin". Assurant que sa priorité est de faire en sorte que "François Hollande ne soit plus président de la République", Jean-Christophe Lagarde estime ainsi que la meilleure stratégie consiste à ne pas "s'obséder exclusivement sur le premier tour de la présidentielle". 

À lire aussi
Jean-Christophe Lagarde, Président de l'UDI, le 26.05 Richard Ferrand
Richard Ferrand : "Ce qui me choque, c'est qu'il n'y ait pas enquête", confie Lagarde

Convaincu que le centre doit faire partie de l'alternance, le député de Seine-Saint-Denis a fait l'inventaire de certaines mesures ayant été ignorées par la droite : "Nous centristes, nous disons depuis des années qu'on peut pas continuer à creuser la dette comme on le fait. On n'a jamais été écoutés lorsque l'UMP, à l'époque, était au pouvoir. Nous centristes, nous avons expliqué qu'on ne peut pas continuer à ce que la protection sociale soit uniquement payée par le travail des Français et nous voulions la TVA compétitivité. En 2008, on nous a dit : circulez il n'y a rien à voir". Jean-Christophe Lagarde est donc catégorique : "Je veux une majorité pluraliste dans laquelle chacun peut avoir ses idées respectées, entendues, écoutées et où personne n'est obligé de se renier".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UDI Primaire Les Républicains Jean-Christophe Lagarde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781478821
Primaire des Républicains : "Si elle est fermée, je n'en vois pas l'intérêt", prévient Jean-Christophe Lagarde
Primaire des Républicains : "Si elle est fermée, je n'en vois pas l'intérêt", prévient Jean-Christophe Lagarde
REPLAY / INVITÉ RTL - Le président de l'UDI demande à Nicolas Sarkozy que son parti soit inclus dans une majorité pluraliste en 2017.
http://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-des-republicains-si-elle-est-fermee-je-n-en-vois-pas-l-interet-previent-jean-christophe-lagarde-7781478821
2016-01-21 10:00:09
http://media.rtl.fr/cache/hLG-JXzt8RuYJDVc76cU2w/330v220-2/online/image/2016/0121/7781478755_jean-christophe-lagarde-invite-de-rtl-le-21-janvier-2016.jpg