3 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : pourquoi Manuel Valls n'est pas maître de son destin politique

INTERVIEW - Manuel Valls souffle sa deuxième bougie en tant que premier ministre. Entre reculades et élection présidentielle, sa candidature semble de plus en plus corréler à celle de François Hollande.

Manuel Valls, à l'Assemblée nationale, le 29 mars 2016
Manuel Valls, à l'Assemblée nationale, le 29 mars 2016 Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Ce jeudi 31 mars marque une date importante pour Manuel Valls, celle de sa prise de fonction en tant que premier ministre, il y a deux ans. À l'époque ministre de l'Intérieur, il succédait à Jean-Marc Ayrault. Ces deux dernières années ont été mouvementées pour l'ancien maire d'Évry qui a dû faire face aux démissions en série d'Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti, Benoît Hamon et Christiane Taubira.

Le chef du gouvernement a également dû faire face à la fronde au sein de la majorité. Martine Aubry a pris position sur la loi Travail en déclarant qu'elle était "extrêmement dangereuse". "Que nous retravaillons pour faire que ce projet de loi soit un vrai projet moderne qui, à la fois, améliore la compétitivité des entreprises et crée de nouvelles protections pour les salariés", ce qui était "l'idée initiale", a demandé celle qui s'est récemment attaquée au gouvernement dans une tribune acerbe. 

Dans l'attente de la candidature de François Hollande

Manuel Valls a connu un nouveau revers, mercredi 30 mars, avec l'abandon de la réforme constitutionnelle, annoncé par François Hollande. À un an de l'élection présidentielle, les rumeurs se multiplient concernant une possible candidature du Premier ministre. En réponse, Manuel Valls déclarait "jamais je n'ai fait et ne ferai de chantage à la démission (…) Il y aurait une forme d'indécence à poser le débat autour de ma personne (...) Le narcissisme, l'égotisme et les caprices, je laisse cela à d'autres", expliquait-il. Selon le Journal du Dimanche, "las des débats virulents dans la majorité, Manuel Valls aurait posé une sorte d'ultimatum à François Hollande sur le projet de loi sur le travail, porté par Myriam El Khomri. Le Premier ministre aurait fait de tout renoncement sur ce texte un motif de départ".

À lire aussi
Emmanuel Macron en campagne en 2017. Emmanuel Macron
Présidentielle 2017 : 4 donateurs d'Emmanuel Macron signalés au fisc

Cependant, la situation est plus délicate pour Manuel Valls qui ne semble pas avoir tous les éléments en sa possession pour mener la suite de sa carrière politique. En effet, la possible candidature de Manuel Valls à l'élection présidentielle est conditionnée à celle de François Hollande. Cette dernière est elle-même conditionnée aux résultats économiques. Selon des proches, le président de la République annoncera sa candidature en janvier. En cas de non candidature, il se prononcera dès le mois d'octobre. Manuel Valls se retrouve ainsi dans l'attente.

Plus il reste à Matignon, plus le fait de se présenter à l'élection présidentielle est infaisable

Gaël Brustier, chercheur en science politique
Partager la citation

Son poste marque aussi un obstacle dans ses envies présidentielles. "Manuel Valls est dans une période de trouble. Sa candidature ne dépend pas que de lui (…) Un premier ministre ne peut pas aller contre son président. Plus il reste à Matignon, plus le fait de se présenter à l'élection présidentielle est infaisable", analyse Gaël Brustier, chercheur en science politique, joint par RTL.fr. Tout comme François Hollande, Manuel Valls devra justifier son bilan à la tête du gouvernement. "Le bilan du président de la république et du premier ministre sont confondus. C'est aussi le bilan collectif de toute la gauche", explique le chercheur. En plus d'avoir son destin politique scellé à celui de François Hollande, Manuel Valls doit aussi prendre en compte la primaire de la gauche.


Selon Gaël Brustier, il s'agit d'une conséquence du passage du septennat au quinquennat. "Tout part du calendrier. Désormais, le président incarne tout. On est dans une culture du service où il doit tout savoir et apporter des solutions. Le président de la République veut apparaître comme un leader et une figure qui incarne tous les espoirs. Sous Nicolas Sarkozy, François Fillon était relativement protégé par l'hyper président. Il exécutait les décisions".

Une base électorale inexistante

Cependant, Manuel Valls a "un projet politique qui a le mérite d'être cohérent, souligne le chercheur. Il prône une sorte de néo-conservatisme américain. Sur le plan économique, il est dans l'idée que l'on ne peut pas, par conviction, se soustraire à la gestion économique. Dans la conjoncture actuelle, il tente de s'adapter au fil de l'eau de l'action publique et à l'air du temps". Invité à l'antenne de RTL, ce jeudi 31 mars, Manuel Valls estime qu'il y a eu "sans doute un manque d’explications concernant la loi Travail", tout en assurant qu'il prenait ses responsabilités.

Mais un dernier élément de taille empêche Manuel Valls de se lancer dans la course à la présidentielle : "Il lui manque une base électorale", estime Gaël Brustier. Ce qui n'empêche pas certains proches du Premier ministre de le pousser à se présenter à l'élection. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Manuel Valls Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782623241
Présidentielle 2017 : pourquoi Manuel Valls n'est pas maître de son destin politique
Présidentielle 2017 : pourquoi Manuel Valls n'est pas maître de son destin politique
INTERVIEW - Manuel Valls souffle sa deuxième bougie en tant que premier ministre. Entre reculades et élection présidentielle, sa candidature semble de plus en plus corréler à celle de François Hollande.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-pourquoi-manuel-valls-n-est-pas-maitre-de-son-destin-politique-7782623241
2016-03-31 13:23:00
http://media.rtl.fr/cache/XEczjlP1ZXQRfMYb5v0-3A/330v220-2/online/image/2016/0331/7782623452_manuel-valls-a-l-assemblee-nationale-le-29-mars-2016.jpg