Présidentielle 2017 : la question à double tranchant de Jean-Christophe Cambadélis sur la candidature de François Hollande

ÉCLAIRAGE - Le premier secrétaire du Parti socialiste a demandé, ce vendredi 11 mars, à tous les dirigeants socialistes d'exprimer publiquement leur opinion sur une éventuelle candidature Hollande en 2017.

Jean-Christophe Cambadélis et François Hollande en 2007
Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Jean-Christophe Cambadélis et François Hollande en 2007

"Êtes-vous favorable à la candidature de François Hollande ?" C'est la question qu'adresse Jean-Christophe Cambadélis à tous les dirigeants du Parti socialiste, vendredi 11 mars. Un moyen pour le premier secrétaire du Parti d'accélérer et d'éclaircir les choses, alors que les discussions autour d'une éventuelle primaire de la gauche stagnent. Un choix à double tranchant pour le parti.
 
"Si on est favorable, on se bat pour. On crée la dynamique pour. Si on est défavorable, on peut se présenter devant les Français", a déclaré le premier secrétaire du Parti, lors d'une interview sur iTélé. Une initiative de Jean-Christophe Cambadélis pour mettre fin à "ce jeu qui vise à faire comme si on était candidat, tout en sachant qu'à la fin, on sera François Hollande". Et d'ajouter, agacé : "Ça abîme, la totalité du dispositif de la gauche".

Vous n'êtes pas des marmottes et des petits ours, exprimez-vous

Le PS à propos de la candidature de Hollande

"Il invite les dirigeants du PS à faire de la politique et à ne pas subir", explique-t-on à Solférino pour RTL.fr. "Vous êtes contre ? Et bien dites-le ! Et pas en off aux journalistes. Vous n'êtes pas des marmottes et des petits ours, exprimez-vous", ajoute-t-on au siège du parti.

Un sondage qui pourrait tout faire basculer. Si les socialistes se disent favorables à l'unanimité à la candidature de François Hollande pour la présidentielle, asseyant ainsi la légitimité du président de la République à briguer un second mandat. François Hollande serait alors le seul candidat socialiste légitime.

Le sondage pourrait créer des tensions au sein de la majorité

Si certains dirigeants du Parti socialiste se disent défavorables, des tensions risquent d'apparaître au sein du parti ou même du gouvernement, si plusieurs candidats socialistes se déclaraient. Jean-Christophe Cambadélis a ainsi évoqué l'ambitieux Emmanuel Macron, qui n'est pourtant pas membre du Parti socialiste. "S'il est contre (la candidature de François Hollande, ndlr), il le dit, démissionne et se présente", a-t-il lancé lors de son interview.
 
Jean-Christophe Cambadélis ne compte pas organiser de scrutin officiel. Il invite "les dirigeants, les ministres et ceux qui sont dans les collectivités locales", à s'exprimer publiquement de quelque manière que ce soit. "Ma réponse, moi, est oui", a-t-il déclaré à l'antenne afin de lancer le mouvement. Sur Twitter, quelques responsables socialistes ont d'ores et déjà affiché leur soutien au président de la République.

La rédaction vous recommande
par Marie de Fournas
Suivez Marie de Fournas sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782321331
Présidentielle 2017 : la question à double tranchant de Jean-Christophe Cambadélis sur la candidature de François Hollande
Présidentielle 2017 : la question à double tranchant de Jean-Christophe Cambadélis sur la candidature de François Hollande
ÉCLAIRAGE - Le premier secrétaire du Parti socialiste a demandé, ce vendredi 11 mars, à tous les dirigeants socialistes d'exprimer publiquement leur opinion sur une éventuelle candidature Hollande en 2017.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-la-question-a-double-tranchant-de-jean-christophe-cambadelis-sur-la-candidature-de-francois-hollande-7782321331
2016-03-11 15:31:14
http://media.rtl.fr/cache/uLp0KGAfe9r4ZYmR6YUlQg/330v220-2/online/image/2016/0311/7782321362_jean-christophe-cambadelis-et-francois-hollande-en-2007.jpg