Primaire à gauche : Jean-Christophe Cambadélis évoque un scrutin en "décembre ou janvier"

Le premier secrétaire du Parti Socialiste se dit favorable à l'organisation d'une élection en vue d'élire un seul et unique candidat de gauche pour la présidentielle de 2017.

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, le 5 juin 2015.
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, le 5 juin 2015.

Jean-Christophe Cambadélis a déclaré vouloir organiser une primaire à gauche en décembre ou en janvier 2017, et estime que "tout est ouvert" pour François Hollande, alors que ce dernier fait planer le doute sur sa participation au scrutin. "Je l'ai dit aux initiateurs de l'appel 'Notre primaire' : pour moi, elle doit avoir lieu à l'hiver prochain, en décembre ou en janvier", a déclaré le premier secrétaire du PS dans un entretien donné au Journal du dimanche daté de ce dimanche 21 février. 

À gauche, François Hollande, "s'il était candidat, n'aurait pas obligation de participer à tous les débats : il ne ferait pas le tour de France. Il n'a pas de problème de notoriété, argumente Jean-Christophe Cambadélis. On peut aménager les choses pour que chacun puisse se présenter". 

Pour l'heure, ce proche de François Hollande l'assure "le Président n'est pas candidat : il n'a pas donné d'indication en ce sens. Pour lui, tout est ouvert. Mon rôle, c'est de préparer les conditions pour que, quel que soit le candidat, il puisse choisir soit d'y aller soit de se passer de cette primaire", a-t-il expliqué à l'hebdomadaire. "Si cette primaire sans préalables et sans préjugés permet de sélectionner le meilleur candidat de la gauche, c'est une bonne idée, et il faut l'organiserJe n'ai aucun souci. Je pense que le candidat le plus crédible par temps de crise est le président de la République" a-t-il soutenu. 

Je pense que le candidat le plus crédible par temps de crise est le président de la République

Jean-Christophe Cambadélis

"Qui peut être le plus efficace, le plus équilibré dans une période de crises multiples ? Ils ne sont pas légion à gauche" a continué de plaider Jean-Christophe Cambadélis. Cependant, "il faut que tout le monde s'engage à soutenir le vainqueur", a réaffirmé le député de Paris alors que Jean-Luc Mélenchon a déjà annoncé sa candidature dans sa course à l'investiture. "Il faut clarifier tout ça. Le Front de gauche a éclaté : Pierre Laurent a l'air partant, Jean-Luc Mélenchon a l'air parti et Clémentine Autain est observatrice. Il y a donc au moins trois positions" a constaté le patron de la rue de Solférino. 

La rédaction vous recommande
par Emeline Le Naour
Suivez Emeline Le Naour sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781989006
Primaire à gauche : Jean-Christophe Cambadélis évoque un scrutin en "décembre ou janvier"
Primaire à gauche : Jean-Christophe Cambadélis évoque un scrutin en "décembre ou janvier"
Le premier secrétaire du Parti Socialiste se dit favorable à l'organisation d'une élection en vue d'élire un seul et unique candidat de gauche pour la présidentielle de 2017.
http://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-a-gauche-jean-christophe-cambadelis-evoque-un-scrutin-en-decembre-ou-janvier-7781989006
2016-02-21 11:31:56
http://media.rtl.fr/cache/l8SyDFlzU16J2PQGLPIUtQ/330v220-2/online/image/2015/0615/7778742941_cambadelis.jpg