2 min de lecture Afrique

Macron au Burkina Faso : le FN et Debout la France indignés par son attitude

Invités à réagir à la vision de l'Afrique d'Emmanuel Macron au lendemain de son discours au Burkina Faso, Nicolas Bay, pour le FN, et Nicolas Dupont-Aignan, pour DLF, ont fustigé son attitude.

Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Encore un point sur lequel s'accordent le Front national et Debout la France. Les partis alliés lors du second tour de la présidentielle ont tous deux dénoncé l'attitude d'Emmanuel Macron au Burkina Faso mercredi 29 novembre, au lendemain de son discours sur l'Afrique prononcé dans l'amphithéâtre de l'Université Professeur Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou, et de la séance de questions-réponses avec les étudiants qui a suivi.

Invité des 4 Vérités sur France 2, Nicolas Bay, porte-parole du Front national, a reproché "l'incident diplomatique" qu'aurait créé Emmanuel Macron "avec le président burkinabé qu'il a pratiquement insulté devant des étudiants". "Quand il le met face à ses responsabilités, c'est encore acceptable, mais quand il explique que voilà il doit faire son travail, aller réparer la climatisation, qu'est-ce que c'est que cette attitude ? C'est une attitude de mépris incroyable."

"On savait que Macron méprisait les Français (...) mais le voir sur la scène internationale aller critiquer ouvertement un chef d'État dans son pays...", a poursuivi Nicolas Bay. "C'est quand même inquiétant, beaucoup de désinvolture, beaucoup de condescendance, beaucoup de légèreté, et je ne pense pas que ce soit bon pour les relations internationales de la France".

À lire aussi
Un lion du zoo de Mulhouse, le 23 septembre 2013. (Illustration) faits divers
Afrique du Sud : un braconnier présumé dévoré par des lions

Une attitude à la limite du racisme

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France
Partager la citation

Sur Europe 1, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a, lui aussi, attaqué l'attitude "très méprisante, à la limite du racisme" d'Emmanuel Macron. Il "a été d'une arrogance, j'allais dire d'une violence, à l'égard des autorités du Burkina Faso..."

"Si un homme de droite, ou le président Sarkozy, ou Donald Trump, s'était comporté au Burkina Faso comme Emmanuel Macron, toute la presse ce matin ne parlerait que de ça", a-t-il poursuivi. "J'estime qu'un chef d'État ne peut pas se comporter comme ça. C'est dommage parce que c'est un grand gâchis, l'idée de départ était bonne, de cette tournée (africaine, ndlr), mais de grâce, qu'on soit sur le fond".

Pas d'incident diplomatique entre Paris et Ouagadougou

Alors qu'une étudiante lui demandait si la climatisation resterait branchée après son départ, Emmanuel Macron a lancé : "Vous me parlez comme si j'étais toujours une puissance coloniale... Je ne veux pas m'occuper de la climatisation dans les universités du Burkina, c'est le travail du président (burkinabè Roch Marc Christian) Kaboré !". Et, se moquant de son homologue qui quittait la salle : "Du coup il s'en va! Il est parti réparer la climatisation !", a plaisanté le président français. Le président Kaboré est revenu plus tard, souriant.

Interrogé par nos confrères du Parisien, l’entourage de Roch Kaboré explique qu’il "s’est levé tout simplement pour aller aux toilettes". Thierry Hot, le conseiller spécial du président burkinabè, a également assuré sur Twitter que le chef d’Etat s’est éclipsé "juste pour une petite pause technique". Une version très éloignée de l'incident diplomatique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Afrique Emmanuel Macron Burkina Faso
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791194555
Macron au Burkina Faso : le FN et Debout la France indignés par son attitude
Macron au Burkina Faso : le FN et Debout la France indignés par son attitude
Invités à réagir à la vision de l'Afrique d'Emmanuel Macron au lendemain de son discours au Burkina Faso, Nicolas Bay, pour le FN, et Nicolas Dupont-Aignan, pour DLF, ont fustigé son attitude.
http://www.rtl.fr/actu/politique/macron-au-burkina-faso-le-fn-et-debout-la-france-indignes-par-son-attitude-7791194555
2017-11-29 16:02:00
http://media.rtl.fr/cache/zpUL1HUmVg0QjDFA9hudMA/330v220-2/online/image/2017/0414/7788129203_nda.jpg