"L'aile gauche du PS, c'est le boulet de Manuel Valls", analyse Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - "Ne pas laisser de doute, ne pas laisser de champ libre" : le Premier ministre n'aura pas attendu longtemps avant de répondre à Christiane Taubira, la ministre de la Justice démissionnaire.

Manuel Valls et Christiane Taubira le 23 décembre 2015. >
"L'aile gauche du PS, c'est le boulet de Manuel Valls", analyse Alba Ventura Crédit Image : Eric FEFERBERG / POOL / AFP | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

"Résister ce n'est pas fuir, résister c'est agir". C'est par ces mots que Manuel Valls a présenté ses vœux à la presse jeudi 28 janvier. Le Premier ministre répond du tac au tac fameux tweet de Christiane Taubira qui, au moment de sa démission, avait écrit : "Résister c'est partir". Il lui répond : "Résister, c'est se confronter à la réalité du pays". Pour enfoncer le clou, il ajoute : "Il y a toujours la tentation de partir, il y a toujours la tentation de fuir ses responsabilités quand c'est difficile. Ouch ! Cela, voyez-vous, c'est le Valls qui ne laisse rien passer, le Valls qui garde toujours un chien de sa chienne, le Valls lame de couteau.

C'est aussi le Valls qui précède souvent le Valls qui cherche à arrondir les angles, qui tente même une caresse, et qui témoigne son admiration à Christiane Taubira, en saluant son opiniâtreté et son courage. "Elle va manquer au gouvernement", dit-il. Là on se pince pour ne pas rire. Manuel Valls espère même la croiser "aux ballets ou à l'Opéra". Finalement, le Premier ministre porte bien son nom. Valls, ça valse...

Le chef du gouvernement parle de "cohérence" et de "clarté" après la démission de la garde des Sceaux. A-t-il dès lors les mains libres ? Pas vraiment, et c'est tout son problème. Il est lesté par sa gauche, parce que sa gauche c'est son boulet. Il a beau dire que "c'est l'avenir de la France qui le préoccupe, pas l'avenir de la gauche", la gauche va quand même le poursuivre encore un peu, lui et le Président d'ailleurs. C'est pour cela que lorsque Manuel Valls fait valser les étiquettes en disant : "Je suis réformiste, je suis libéral, je suis français, je suis républicain", il n'oublie pas de dire : "Je suis social, je suis de gauche".

Le Premier ministre porte bien son nom : Valls, ça valse

Alba Ventura

Certes il y a une équipe plus homogène autour de lui. Il a consolidé son assise au gouvernement. Il a un pack de femmes et d'hommes qui lui sont, non pas dévoués mais respectueux et dans la ligne. Il faut voir comment Manuel Valls parle du nouveau ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas : "Je le connais depuis 35 ans. Il a un caractère bien trempé, mais il est costaud, professionnel, exigent, il saura redonner confiance à la justice de notre pays". Autrement dit, on se ressemble.

Oui "qui se rassemble s'assemble". C'est ça la cohérence, la clarification chère à Manuel Valls. Mais attention, la cohérence ne fait pas tout. Parce que non seulement les résultats ne sont toujours pas au rendez vous, mais les fantômes de Taubira, Montebourg, Duflot et Hamon sont toujours là.

Les carnets du jour

Quand on dit que l'aile gauche du PS c'est le boulet de Manuel Valls et de François Hollande, c'est parce qu'une partie des "frondeurs" se réunit samedi 30 janvier autour de Christian Paul, Benoît Hamon, Aurélie Filipetti pour, à leur tour, lancer un appel à une primaire de gauche. Ils veulent rejoindre la démarche lancée il y a deux semaines par Daniel Cohn-Bendit et plusieurs intellectuels et économistes de gauche. Ils ont la conviction que d'ici à 2017, entre François Hollande et Jean-Luc Mélenchon, il y a un espace politique. Ca va swinguer ! 

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781602077
"L'aile gauche du PS, c'est le boulet de Manuel Valls", analyse Alba Ventura
"L'aile gauche du PS, c'est le boulet de Manuel Valls", analyse Alba Ventura
REPLAY / ÉDITO - "Ne pas laisser de doute, ne pas laisser de champ libre" : le Premier ministre n'aura pas attendu longtemps avant de répondre à Christiane Taubira, la ministre de la Justice démissionnaire.
http://www.rtl.fr/actu/politique/l-aile-gauche-du-ps-c-est-le-boulet-de-manuel-valls-analyse-alba-ventura-7781602077
2016-01-29 08:54:00
http://media.rtl.fr/cache/ypXk307rMMIl_HDNdDJ9-w/330v220-2/online/image/2015/1224/7781005267_taubira.jpg