3 min de lecture Incendie

Incendies en Haute-Corse : un homme en garde à vue, plus de 2.000 hectares ravagés

Trois feux ont parcouru en quelques heures plus de 2.000 hectares de végétation sans faire de victime, en Haute-Corse. Près de 1.000 personnes ont dû être évacuées.

Un incendie ravage Pietracorbara sur la cote est du Cap-Corse, 11 août 2017 Crédits : RTL | Date : 12/08/2017
7 >
Un incendie ravage Pietracorbara sur la cote est du Cap-Corse, 11 août 2017 Crédits : RTL | Date : 12/08/2017
Les flammes ont atteint les crêtes du village après avoir traversé la vallée de Sisco Crédits : RTL | Date : 12/08/2017
Des habitants observent les flammes près de leurs maisons, à Pietracorbara Crédits : RTL | Date : 12/08/2017
Si les hameaux sont protégés, plusieurs foyers restent actifs dans le maquis Crédits : RTL | Date : 12/08/2017
En quelques heures, près de 2.000 hectares ont été ravagés en Haute-Corse Crédits : RTL | Date : 12/08/2017
Dans la nuit, les flammes étaient très puissantes Crédits : RTL | Date : 12/08/2017
Un homme, pyromane présumé, a été mis en examen samedi 12 août très tôt Crédits : RTL | Date : 12/08/2017
1/1
103029000663527498057
Eléanor Douet
avec Amélie James et AFP

Un homme a été placé en garde à vue dans la nuit du 11 au 12 août à Bastia, en Haute-Corse, où trois feux ont parcouru en quelques heures plus de 2.000 hectares de végétation sans faire de victime, a indiqué samedi auprès du préfet Gérard Gavory. Le feu désormais "contenu mais pas maîtrisé (...) ne présente plus une menace pour les habitants", a indiqué la préfecture de Haute-Corse. Les opérations des pompiers ont été facilitées samedi par l'absence de vents violents, contrairement à la veille où le Mistral, avec des pointes atteignant jusqu'à 120 km/h, attisait les flammes.


Tandis que les pompiers luttaient vendredi contre des incendies importants sur le Cap Corse et en Balagne, plusieurs feux se sont déclarés à Bastia dans la soirée, dont certains à proximité d'immeubles d'habitations.  
Dans cette enquête, un homme, né en 1962 et "soupçonné d'avoir provoqué cinq feux", a été placé en garde à vue. Cet homme, qui "conteste les faits qui lui sont reprochés" a été interpellé à 1 heure, quelques minutes après avoir été aperçu "non loin du point de départ du troisième feu", où "un témoin l'a reconnu visuellement", a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête. Sa garde à vue a été prolongée jusqu'à dimanche soir. 

À lire aussi
Un incendie (illustration) portugal
VIDÉO - Incendies au Portugal : un conducteur se filme, cerné par les flammes

Emmanuel Macron s'est entretenu avec le chef des sapeurs-pompiers de Haute-Corse, avec qui il a fait le point sur les incendies qui ont déjà parcouru plus de 2.000 hectares de maquis, a indiqué l'Élysée samedi en milieu de journée. Au cours de cet échange téléphonique avec le colonel Charles Baldassari, le chef de l'État a exprimé "sa pleine solidarité aux sapeurs-pompiers et salué leur pleine mobilisation".

Selon un dernier bilan de la préfecture de Haute-Corse, 882 personnes, dont des vacanciers d'un camping de Pietracorbara, habitants d'hameaux et touristes d'un autre camping à Sisco, ainsi que plusieurs dizaines de randonneurs sur le site très touristique du GR20, ont dû être évacuées vers des écoles, couvent, ou refuges dans la nuit. Samedi, à la mi-journée, ils avaient pu regagner leurs logements, ont indiqué les autorités et les secours. 

Au Cap Corse, où s'est propagé le premier incendie parti dans la nuit de jeudi à vendredi de Nonza (côté ouest), le feu est désormais "stabilisé" sur la côte mais reste "actif sur la commune de Sisco", a précisé le préfet, indiquant que 1.800 hectares de végétation ont été parcourus. À Sisco,  près de 180 sapeurs-pompiers, renforcés par des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône et marins-pompiers de Marseille, poursuivaient leur travail avec l'aide de trois Canadair et quatre Traker.

En Balagne, le feu est désormais contenu après avoir parcouru près de 200 hectares sans menacer les habitations ni la population. Alors que les vents violents, avec des pointes à 120 km/h, ont balayé la Haute-Corse vendredi, rendant difficile le survol de la zone par des avions bombardiers, la situation devrait être plus calme samedi, selon les dernières prévisions de Météo France

Les autorités appellent à la prudence

Les autorités ont appelé à la plus grande prudence dans le Var et la Haute-Corse, en raison d'un fort danger d'incendies liés à une très forte sécheresse et aux fortes rafales de mistrals prévues.

En début de semaine, les pompiers de Haute-Corse avaient publié une lettre ouverte "aux citoyens et aux incendiaires", faisant état de leur "écœurement", "épuisement", et "surexposition humaine et matérielle". Depuis mi-juillet, le sud-est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont ravagé plus de 7.000 hectares de végétation. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie Haute-corse Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789690736
Incendies en Haute-Corse : un homme en garde à vue, plus de 2.000 hectares ravagés
Incendies en Haute-Corse : un homme en garde à vue, plus de 2.000 hectares ravagés
Trois feux ont parcouru en quelques heures plus de 2.000 hectares de végétation sans faire de victime, en Haute-Corse. Près de 1.000 personnes ont dû être évacuées.
http://www.rtl.fr/actu/politique/incendies-en-haute-corse-1-500-hectares-de-vegetation-ravages-et-700-personnes-evacuees-7789690736
2017-08-11 19:38:00
http://media.rtl.fr/cache/6ZcVo0JjiQnacfjbV31JQQ/330v220-2/online/image/2017/0812/7789696520_les-flammes-ont-atteint-les-cretes-du-village-apres-avoir-traverse-la-vallee-de-sisco.jpg