3 min de lecture Incendie

Le journal de 12h30 : "Nous ne sommes pas tranquilles", lance le maire de Sisco en Corse

REPLAY - Plus de 2.000 hectares sont partis en fumée en quelques heures en Haute-Corse, dont Sisco.

Le journal de 8h : l'Assemblée renonce à l'obligation de casier vierge pour les élus
Le journal de 8h : l'Assemblée renonce à l'obligation de casier vierge pour les élus
Une ado virée après avoir critiqué son futur employeur sur Twitter
Charlotte Arrigoni
Journaliste RTL

Un homme a été placé en garde à vue cette nuit à Bastia. Il est soupçonné avoir provoqué cinq départs de feux en Corse. Sur l'île, la situation n'est pas fixée. Au Nord de Bastia, les flammes menacent les maisons de Sisco et de Pietracorbara. En à peine quelques heures, plus de 2.000 hectares de végétation sont partis en fumée, heureusement, sans faire de victimes. Les vents vont encore souffler à plus de 60 km/heure, ce qui rend évidemment le travail des secours compliqué. Par mesure de précaution, près d'un millier de personnes ont du être évacuées vers des écoles ou confinées dans des refuges.

À Sisco, "la situation s'est un peu éclaircie", explique Ange-Pierre Vivoni, le maire de la ville. "Maintenant, il n'y a plus que des fumeroles et maintenant, ça va être le travail des pillonniers", précise-t-il. "La tâche va être titanesque", souffle-t-il, épuisé par trois nuits sans dormir. Pendant une semaine, les secours devront être attentifs pour éviter une reprise de feu. "Nous ne sommes pas tranquilles", affirme-t-il, face au vent et à la chaleur qui perdurent sur l'île.  

À lire aussi
Un camion de pompiers traverse une zone calcinée après le passage d'un feu en Colombie-Britannique, le 9 juillet 2017. Canada
VIDÉO - Le Canada subit le plus grand incendie de son histoire

"Aujourd'hui, c'est une catastrophe écologique (...), mais nous n'avons pas de maisons brûlées, pas de victimes", se réjouit Ange-Pierre Vivoni.

À écouter également dans ce journal

- Nouveau week-end de chassé-croiséLa journée est classée rouge dans les deux sens de circulation, c'est même noir dans le sens des retours en Auvergne Rhône-Alpes et en Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

- Une mère de famille de 29 ans a été tuée chez elle hier soir à Heyrieux, dans l'Isère. Son compagnon, interpellé sur les lieux du drame et fortement alcoolisé, a été placé en garde à vue. Pour l'instant, les circonstances exactes du drame ne sont pas connues.

- "Face à la pédophilie, ma réponse n'était pas à la mesure de l'enjeu", a confié le cardinal Barbarin dans un entretien accordé au Monde. En septembre, il répondra à une citation à comparaître de victimes du Père Bernard Preynat, un prêtre de son diocèse, accusé d'avoir sexuellement agressé des enfants dont il avait la charge jusqu'en 1991.

- La crise des œufs contaminés dépasse désormais les frontières de l'Europe puisque la Suisse et Hong-Kong sont désormais concernés par le scandale sanitaire, portant à 17 le nombre de pays touchés. L'union européenne a prévenu qu'une réunion de crise aura lieu fin septembre. En France, 250 000 œufs contaminés au fipronil ont été mis sur le marché mais ils ne représentent aucun risque pour la santé, selon l'agence de sécurité alimentaire. 

- Le ton continue de monter entre la Corée du Nord et les États-Unis. La Maison Blanche assure que les forces américaines sont prêtes à défendre l'île du Guam, menacée par Pyongyang. Donald Trump demande également au régime communiste de cesser son "comportement provocateur"

- Donald Trump a également évoqué une éventuelle option militaire au Venezuela. Le président Nicolas Maduro, mis au banc de la communauté internationale, a promis la veille de répondre, les armes à la main, à une éventuelle agression américaine. Donald Trump précise qu'il parlera à Maduro quand la démocratie sera restaurée.

- Aux Mondiaux d'athlétisme,Kevin Mayer est toujours en tête du décathlon après le 110 m haies et alors que l'épreuve du lancer de disque vient de commencer. De leurs côtés, les Français se sont qualifiés lors des séries du 4x100 m.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie Corse Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789695289
Le journal de 12h30 : "Nous ne sommes pas tranquilles", lance le maire de Sisco en Corse
Le journal de 12h30 : "Nous ne sommes pas tranquilles", lance le maire de Sisco en Corse
REPLAY - Plus de 2.000 hectares sont partis en fumée en quelques heures en Haute-Corse, dont Sisco.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/le-journal-de-12h30-nous-ne-sommes-pas-tranquilles-lance-le-maire-de-sisco-en-corse-incendie-7789695289
2017-08-12 13:26:04
http://media.rtl.fr/cache/dNS2juo6372ZR57lwNIc9w/330v220-2/online/image/2015/0722/7779179345_generique-1.jpg