3 min de lecture Présidentielle 2017

François Hollande : "Son seul souci, c'est ce qu'il va rester de son passage à l'Élysée"

ÉDITO - Pour Olivier Bost, l'Histoire risque d’être très sévère avec l'actuel président de la République.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
François Hollande : "Son seul souci, c'est ce qu'il va rester de son passage à l'Élysée" Crédit Image : Patrick KOVARIK / AFP | Crédit Média : RTLNET | Durée : | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
et Loïc Farge

Que restera-t-il de ce quinquennat ? L'Histoire n’est pas encore totalement écrite. On ne sait pas qui François Hollande va soutenir pour l’élection présidentielle. On ne sait pas encore qui va lui succéder. Et enfin on ne sait pas non plus ce qu’il fera après son départ de l’Élysée (il reste totalement silencieux sur le sujet avec tous ses interlocuteurs). Mais ce sont bien les trois derniers mystères de ce quinquennat. Car pour le reste, ses biographes non autorisés (tous ceux qui l’ont accompagnés pendant quinze, vingt, trente ans de vie politique) ont déjà commencés à dresser son bilan.

Ce bilan, ce n’est pas du tout celui que tente ces dernières semaines de défendre François Hollande dans ses sorties un peu partout en France. Il y a aussi une réelle sévérité de ses amis. On dirait même, pour anticiper un peu, ses anciens amis tellement ils peuvent se montrer cruels hors micro. Ils revisitent tout le quinquennat et se disent qu'il les a tous fait chuter.

Ressentiment et colère

Ils affirment que s’il y a aujourd'hui une gauche divisée comme jamais, avec Emmanuel Macron et Benoît Hamon, c’est de sa faute. "S'exonérer de toute responsabilité comme il le fait, c’est minable". C'est un ami de Manuel Valls qui le dit, c'est donc normal. Mais l'un des proches de François Hollande abonde dans son sens : "Il faut qu’il assume !". Un autre responsable socialiste en rajoute : "Nous avons tous surestimés François Hollande, on s’est tous plantés".

À lire aussi
Yannick Jadot, le 7 novembre 2016 à Nantes EELV
Le journal de 22h : Yannick Jadot se retire de la présidentielle


Il y a aussi beaucoup de ressentiment, de colère même, contre son comportement ces dernières semaines. D'abord lors de la primaire : sa soirée au théâtre pendant un débat, son escapade dans le désert, ses tweets volontairement à contretemps. Et depuis que la gauche a un candidat identifié, ce n’est pas mieux. Il montre du mépris pour le PS et pour tous ceux qui lui ont aussi permis d’accéder à l’Élysée un jour. "Il pense que c’est de notre faute s’il n’est pas candidat", explique l’un d’eux, "alors que ce sont les Français qui n’ont pas voulu de lui".

Certains ont arrêté d’aller le voir ou de lui parler. De toute façon, confie là encore l’un de ses plus proches, "il n'en a rien de faire de personne, ce que l’on va devenir il s’en fout, il ne pense qu’à lui, il n’a jamais pensé qu’à lui".

Le seul souci du chef de l'État, c’est ce qu’il va rester de son passage à l'Élysée, son bilan. Il voudrait que tout le monde l’encense. Et il est encore sûr que son bilan sera revisité, plus tard, positivement. Il est inquiet par tout ce qui pourrait ternir la fin de son laborieux quinquennat. François Hollande ne se montre tendre avec personne.

Aigreur et de regrets

Auprès de ses visiteurs, il juge qu’Hamon n’est "pas sérieux", que Macron n’est "pas solide" et que Fillon "ne peut plus faire campagne". Plein d’aigreur et de regrets, François Hollande regarde la première campagne qui se fait sans lui. Avec cette question angoissante : qu'est-ce qu’on retiendra de son passage à l'Élysée ?

Le souci de François Hollande, c’est que pour l’instant il est bien parti pour n’occuper qu’une ligne dans les manuels d’Histoire : "Il fut le premier président sortant de la République française à renoncer à se représenter". Pire - et c’est une crainte qu’il exprime devant ceux qu’ils voient encore à l’Élysée -, il redoute maintenant une victoire de Marine Le Pen. Dans les manuels d’Histoire, la ligne serait forcément un peu différente : "Après le quinquennat chaotique de François Hollande, l'extrême droite arriva au pouvoir". Ça ne fait pas le même effet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Hollande Présidence de la République
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7787287292
François Hollande : "Son seul souci, c'est ce qu'il va rester de son passage à l'Élysée"
François Hollande : "Son seul souci, c'est ce qu'il va rester de son passage à l'Élysée"
ÉDITO - Pour Olivier Bost, l'Histoire risque d’être très sévère avec l'actuel président de la République.
http://www.rtl.fr/actu/politique/francois-hollande-son-seul-souci-c-est-ce-qu-il-va-rester-de-son-passage-a-l-elysee-analyse-olivier-bost-7787287292
2017-02-17 10:52:00
https://media.rtl.fr/cache/FHLlHOiXRvjprJQHdgdyHA/330v220-2/online/image/2017/0217/7787287722_francois-hollande-a-la-sortie-du-conseil-des-ministres-le-21-decembre-2016.jpg