2 min de lecture Présidentielle 2017

François Fillon : sa rémunération pour des conférences à l'étranger pose question

Le journal "Libération" pointe une série de colloques organisés par deux proches du candidat pour lesquelles il aurait été le seul à être rétribué.

François Fillon et Jérôme Chartier, le 27 août 2014.
François Fillon et Jérôme Chartier, le 27 août 2014. Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
103787476925100813301
Félix Roudaut

2F Conseil. Cette société fondée par François Fillon intrigue autant la presse que l'opposition. Hypothétiques clients russes ou proches du candidat, importantes sommes perçues par un ancien Premier ministre déjà englué depuis des semaines dans l'affaire du "Penelopegate"... Les interrogations sont nombreuses. 

Libération publie vendredi 17 février une longue enquête sur les conférences données à l'étranger par l'ancien Premier ministre, dont certaines ont été coorganisées par deux de ses proches, en la personne du député LR Jérôme Chartier et du chef d'entreprise Arnaud Vaissié. "Un système bien huilé" tout à fait légal, mais discutable moralement.

À lire aussi
Julien Dray, ancien député PS de l'Essonne (illustration) présidentielle 2017
Julien Dray est l’invité de RTL ce lundi 22 mai

Entre 2013 et 2016, le député de Paris aurait participé à sept conférences pour lesquelles il aurait touché des "honoraires" alimentant les comptes de 2F Conseil allant de 20.000 à 30.000 euros, affirme sa responsable de communication Caroline Morard dans les colonnes de Libération. Le quotidien s'attarde sur quatre d'entre elles, organisées conjointement par l'association Les Entretiens de Royaumont, un think tank de droite dirigé par Jérôme Chartier, et le réseau des chambres de commerce et d’industrie (CCI) françaises, présidé par Arnaud Vaissié.

Je suis venu à titre gracieux…

Christian Bataille, député socialiste
Partager la citation

Le think tank organise depuis 2003 des débats dans toutes la France auxquels l'élu participe à titre gratuit, à l'instar de nombreuses autres personnalités politiques. Mais quand l'association et les CCI décident d'organiser en 2013 des conférences à l'étranger, François Fillon aurait été généreusement rétribué. Plus étonnant, le Manceau aurait été le seul à percevoir des émoluments. "On m’a payé le billet d’avion et l’hôtel, mais c’est tout", s'étonne un patron de PME qui a participé à l'une de ces conférences. Quant au député socialiste Christian Bataille, lui aussi habitué de ces débats, il est toujours "venu à titre gracieux…"

Quelle est la raison de ce statut spécial ? Libération dénonce des "petits arrangements" entre amis. Pour sa défense, Jérôme Chartier fait valoir que son association organise uniquement les débats qui se déroule dans l'Hexagone et préfère renvoyer vers les CCI. Le quotidien a tenté de contacter les contacter. En vain. Seule celle de Rabat, au Maroc, affirme n'avoir pas rétribué François Fillon. L’entourage de ce dernier s'est également refusé à tout commentaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Les Républicains François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787296013
François Fillon : sa rémunération pour des conférences à l'étranger pose question
François Fillon : sa rémunération pour des conférences à l'étranger pose question
Le journal "Libération" pointe une série de colloques organisés par deux proches du candidat pour lesquelles il aurait été le seul à être rétribué.
http://www.rtl.fr/actu/politique/francois-fillon-sa-remuneration-pour-des-conferences-a-l-etranger-pose-question-7787296013
2017-02-17 18:57:20
http://media.rtl.fr/cache/frKk6K3TeTjkRe2bo_-fUg/330v220-2/online/image/2017/0217/7787297269_000-par7959059hdf.jpg