6 min de lecture Paris

Attaque au couteau à Paris : un troisième individu interpellé

Les enquêteurs devraient livrer, dimanche 13 mai, les premiers éléments concernant l'assaillant qui a tué un jeune homme de 29 ans et a blessé quatre autres personnes. Outre son identité, ses motivations seront au centre des investigations.

>
Télécharger Attaque au couteau à Paris : l'assaillant identifié Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : Olivier Boy | Durée : | Date :
Olivier Boy
Olivier Boy et La rédaction numérique de RTL

Au lendemain de l'attaque au couteau, revendiquée par Daesh, qui a coûté la vie à un jeune homme de 29 ans dans le IIe arrondissement de Paris, les enquêteurs veulent lever le voile sur l'identité de l'assaillant. C'est en tout cas ce qu'avait déclaré dans la nuit de samedi à dimanche 13 mai, Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, au chevet d'une des victimes grièvement blessée.

"Je veux ensuite dire que nous mettrons tout en œuvre pour identifier l'auteur, pour pouvoir châtier celles et ceux qui auraient pu lui porter aide et assistance. On va, ce soir, laisser les enquêteurs poursuivre leur travail, et donc demain, peut-être, nous en saurons plus sur la réalité des faits et sur ce qu'était la volonté de celui qui a commis ce crime horrible." 

La question de l'allégeance du suspect à Daesh doit également être élucidée par les enquêteurs. Aux alentours de 20h45, l'assaillant s'en était pris à des passants, de manière aléatoire, armé d'un couteau. Il a été abattu par les forces de l'ordre arrivées très rapidement sur les lieux. Outre le jeune homme décédé, quatre autres personnes ont été blessées, dont deux en état d'urgence absolue. Cependant, dans la nuit, Gérard Collomb avait assuré qu'elles étaient toutes "hors de danger".

À lire aussi
Un campement de migrants au bord du canal Saint-Martin Migrants
Paris : les campements de migrants seront "évacués", promet Gérard Collomb

Suivez en direct l'évolution de l'enquête

19h28 - Invité de RTL, Éric Ciotti demande à Emmanuel Macron de "passer aux actes" après cette nouvelle attaque terroriste. "Nos concitoyens ne peuvent plus comprendre qu'on identifie ce qui représente une menace mais qu'on n'est pas la capacité de les empêcher de passer à l’acte. C'est là, où il faut agir", a-t-il déclaré.

19h16 -
On en sait plus sur l'arrestation du troisième individu. Une dizaine de policiers porteurs de cagoules et lourdement armés ont effectué dimanche une perquisition au domicile d'un ami de l'auteur de l'attaque au couteau, après l'avoir arrêté. Les policiers ont quitté l'immeuble du quartier de L'Esplanade avec un homme menotté, le visage également dissimulé par une cagoule et qui portait un t-shirt noir avec l'inscription Grozny et le dessin d'une kalachnikov dans le dos. Un deuxième homme a également été emmené par les policiers sans être menotté. 
18h30 - 
Au lendemain de cette attaque, le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, a réagi sur la messagerie Telegram et a tenu à dédouaner son pays de toute responsabilité dans le passage à l'acte de l'assaillant.



16h23 - Un ami de l'assaillant, né en 1997, a été interpellé à Strasbourg et placé en garde à vue ce dimanche après-midi, selon une source judiciaire. C'est la troisième interpellation après celle des parents.
16h11 - Originaire de Tchétchénie, naturalisé en 2010, fiché S depuis 2016... Que sait-on de Khamzat A., l'auteur de l'attaque au couteau ?

14h20 - Selon Le Figaro, qui cite une source policière, la BRI aurait mené une perquisition au domicile de l'assaillant ce dimanche de 5h30 à 9h. Aucun signe de radicalisation n'aurait été retrouvé par les policiers. 

14h09 - Un peu après midi, le président des Républicains Laurent Wauquiez a publié un communiqué dans lequel il fustige l'action du gouvernement. "Les Républicains souhaitent exprimer leur tristesse mais surtout leur profonde colère", peut-on lire au début du texte. Laurent Wauquiez demande par la suite au gouvernement d'appliquer des mesures demandées "depuis des mois" comme l'internement "de manière préventive les individus fichés les plus dangereux" ou l'expulsion systématique des "fichés S qui n'ont pas la nationalité française". 

13h15 - L'assaillant avait été auditionné par la police en avril 2017, révèlent nos confrères du Point. Fiché S en 2016 du fait de ses contacts avec des aspirants au départ en Syrie, le jeune homme et son entourage avaient été discrètement placés sous surveillance. Jusqu'à ce mois de mai 2017 et l'audition du jeune homme. "À l'époque, Khamzat A. n'apparaissait ni comme le leader de ce groupe, ni même comme le plus motivé pour se rendre sur zone", a expliqué une source proche du dossier au Point.

12h44 - L'assaillant, qui se prénommait Khamzat, a été naturalisé en 2010. S'il n'avait pas d'antécédent judiciaire, le jeune homme était en revanche fiché S depuis deux ans pour radicalisation. Il connaissait également une personne ayant cherché à partir en Syrie. Lui-même avait pu exprimer un intérêt pour un départ en zone irako-syrienne. Khamzat avait une vie assez normale, il avait eu son BAC en 2016 en session générale économique et social il n'avait jamais été condamné par la justice.

Attentat à Paris : ce que l'on sait au lendemain de l'attaque au couteau

12h15 -
L'ambassade des États-Unis en France a tenu à apporter son soutien aux victimes de l'attaque. "Aujourd'hui, nos pensées vont aux victimes de l'attaque [de la rue] Monsigny, leurs familles et leurs proches", a tweeté l’ambassade.

12h12 - Une cellule d'aide psychologique a été ouverte aux urgences de l'Hôtel-Dieu à Paris,, a-t-on appris auprès de la mairie. Cette cellule, ouverte après chaque attaque de ce type, a accueilli dès samedi soir une quinzaine de passants et riverains "choqués" par l'attaque, selon l'entourage de la maire PS Anne Hidalgo. Ces personnes sont depuis rentrées chez elles mais la cellule, située au sein des urgences de l'Hôtel-Dieu (IVe arrondissement), reste ouverte.

12h05 - Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Benjamin Griveaux confirme que l'assaillant est "bien fiché S".
Une intervention à suivre en direct sur RTL.

11h44 -
Selon France 2, l'assaillant, né le 1er novembre 1997 en Tchétchénie, a été naturalisé français en 2010 et était jusque-là inconnu des services de police pour droit commun. Le terroriste était cependant fiché S car il connaissait le mari d'une femme partie en Syrie. 

11h41 - Selon l'agence de presse publique russe Ria Novosti, l'ambassade de Russie en France a demandé aux autorités françaises des "informations sur la nationalié de l'assaillant".

11h38 - Gérard Collomb a diffusé sur Twitter des extraits de la réunion d'état-major qu'il présidait ce dimanche matin. Celle-ci avait pour but de "faire le point avec nos services de sécurité et de lutte antiterroriste sur cet attentat", a expliqué le ministre de l'Intérieur. 

11h11 - La maire de Paris Anne Hidalgo s'est rendue sur place ce dimanche matin, après une première visite sur les lieux du drame hier soir. "J'ai rencontré hier les témoins, mais aussi les policiers qui ont été extraordinaires. Ils ont eu le sang-froid, la bonne réaction et je pense qu'ils ont permis d'éviter d'autre morts", a salué l'édile. Anne Hidalgo a également indiqué qu'une cellule psychologique avait été mise en place à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu, pour les riverains témoins de cet attentat. 

11h00 - Selon France inter, l'assaillant serait arrivé dans le quartier Opéra-Quatre Septembre par le métro. 

10h45 - La présidente du Front national a eu des mots très durs à l'égard de Gérard Collomb après l'attaque au couteau à Paris. Sur Twitter, Marine le Pen a accusé le ministre de l'Intérieur gérer la situation avec hésitation. "À quoi sert le Ministre de l'Intérieur, qui balbutie à chaque attentat des commentaires d'une vacuité affligeante ?"

9h31 - À la suite de cette attaque, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé la tenue d'une réunion d'état-major ce dimanche à 10 heures, qu'il présidera. 

9h09 - Loïc Travers, secrétaire national adjoint du syndicat de police Alliance, a expliqué sur RTL que les policiers avaient dû s'y prendre "à deux reprises" pour neutraliser l'assaillant. "Une première fois à l'aide d'un Taser", sans succès, puis ils ont utilisé 'leurs armes à feux, tirant deux fois" et touchant mortellement le terroriste. 

8h42 - Dans la nuit, Gérard Collomb a donné des nouvelles des personnes blessées lors de l'attaque. "La personne la plus grièvement blessée (...) va mieux", elle "a été opérée et donc aujourd'hui elle est sauvée", s'est réjoui le ministre de l'Intérieur qui s'est rendu à son chevet, à l'hôpital parisien Georges-Pompidou. "Deux de ses amis sont dans un autre hôpital, ils sont totalement hors de danger. Une quatrième personne qui avait été blessée est aussi hors de danger", a-t-il ajouté.

8h27 - Invité sur RTL, le spécialiste des filières terroristes Claude Moniquet a rappelé que la présence de combattants Tchétchènes dans les rangs des filières islamistes n'était pas nouvelle. Cela existe depuis une vingtaine d'années, selon l'expert.

08h01 - Toujours selon nos informations, l'assaillant Tchétchène était fiché S mais n'avait pas d'antécédents judiciaires



07h20 - Selon nos informations, l'assaillant a été identifié. Il s'agit d'un homme né en Tchétchénie en 1997. Sa mère et son père ont été placés en garde à vue.
6h55 - Bonjour à tous et bienvenu sur ce live qui vous informera minute par minute sur l'évolution de l'enquête après l'attaque au couteau à Paris, samedi 12 mai dans la soirée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Couteau Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793365681
Attaque au couteau à Paris : un troisième individu interpellé
Attaque au couteau à Paris : un troisième individu interpellé
Les enquêteurs devraient livrer, dimanche 13 mai, les premiers éléments concernant l'assaillant qui a tué un jeune homme de 29 ans et a blessé quatre autres personnes. Outre son identité, ses motivations seront au centre des investigations.
http://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/en-direct-attaque-au-couteau-a-paris-l-identite-de-l-assaillant-encore-inconnue-7793365681
2018-05-13 06:59:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UeBjeR-8egJVr09F0iTLfw/330v220-2/online/image/2018/0513/7793366102_une-attaque-au-couteau-a-coute-la-vie-a-un-jeune-homme-de-29-ans-dans-le-iie-arrondissement-de-paris-samedi-12-mai-2018.jpg