Présidentielle américaine 2016 : qui est le démocrate Bernie Sanders, le candidat préféré des jeunes ?

PORTRAIT - À 74 ans, le sénateur du Vermont était inconnu il y a peu mais se présente désormais comme un apôtre d'une révolution politique et un rival très sérieux pour Hillary Clinton.

Bernie Sanders, lors d'un discours dans l'Iowa (États-Unis), le 31 janvier 2016
Crédit : ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Bernie Sanders, lors d'un discours dans l'Iowa (États-Unis), le 31 janvier 2016

Au début de la course à la primaire démocrate, il était inconnu et avait plus d'une quarantaine de points de retard sur Hillary Clinton. Désormais, il la talonne. Bernie Sanders n'en finit plus de séduire des électeurs américains. Dans l'un des derniers sondages tombés avant le caucus de l'Iowa, qui se tiendra dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 février (heure française), le sénateur de 74 ans est crédité de 42% d'intentions de vote contre 45% pour sa rivale de 68 ans. Bien que la tâche s'annonce fortement compliquée face à la machine bien rodée de l'ancienne première dame, l'outsider est convaincu de pouvoir représenter le parti démocrate à l'élection présidentielle américaine de 2016 afin d'amener une "révolution politique".

Au premier abord, l'élu du Vermont ne dégage pourtant pas vraiment une allure de présidentiable. Malgré un manque de charisme, de talent oratoire et une posture quelque peu courbée, il a su fédérer un grand nombre d'électeurs avec un discours ressemblant à un vent de fraîcheur. "Nous touchons une corde sensible avec les Américains qui pensent que la politique de l'establishment ne suffira pas", clame-t-il. Indépendant durant toute sa carrière, avant de finir par rejoindre le parti démocrate en 2015 pour la primaire, il ne cesse de dénoncer un appareil politique où l'argent est le nerf de la guerre. "Nous ne pouvons pas continuer à avoir un État dominé par la classe des milliardaires", affirme-t-il lorsqu'il ne tacle pas sa concurrente sur sa proximité avec la finance de Wall Street. Lui, qui avait démarré la campagne avec peu de moyens, revendique plutôt d'avoir obtenu 20 millions de dollars de dons personnels sans passer par le système d'organisations privées permettant de subventionner un candidat.

Une grande popularité sur Internet

Dans un pays où l'on dit que l'échiquier politique ne compte pas de gauche, Bernie Sanders ne cache pas son penchant socialiste. "Les idées que je propose ne sont pas radicales", prévient ce pourfendeur des inégalités. Afin de relever le niveau de vie des classes moyennes, il propose entre autres d'augmenter de 15 dollars le salaire minimum, rendre abordable le coût de la scolarité universitaire, mais aussi transformer l'assurance maladie vers un modèle plus européen. Il n'omet pas non plus la question incontournable du racisme, qu'il compte traiter en combattant "les cinq types de violence : physique, politique, légale, économique et environnementale". L'une de ses mesures fortes consiste notamment à fermer les prisons privées, une "tragédie" qui "nuit aux minorités". Mais ces réformes ont un coût et se traduisent par la promesse d'augmenter les impôts.

Cela ne freine néanmoins en rien son ascension fulgurante, qui s'observe en particulier auprès des jeunes. Son programme semble ainsi convaincre une population d'étudiants dont la dette moyenne s'élève à 35.000 dollars par individu. Son côté rassurant et ses petites touches d'humour ajoutent à sa popularité. "Les experts ont dit que je peignais bien mes cheveux et que j'avais un look GQ (du nom du magazine masculin). Moi, ça me va", plaisantait-il dans l'Iowa. Preuve que Bernie Sanders fait mouche, il s'est attiré les louanges du groupe de rock indépendant Vampire Weekend. "On ne reverra jamais de candidat comme lui dans nos vies", a déclaré le chanteur Ezra Koenig. "Nous sommes tellement habitués à des candidats aseptisés que son authenticité s'apparente à de la folie", a commenté le populaire humoriste Jon Stewart.

Mais là où Bernie Sanders démontre encore plus sa popularité chez les jeunes, c'est sur Internet. Sur le portail communautaire Reddit, 24e site le plus consulté au monde, une page lui est spécialement dédiée (SandersForPresident) et figure parmi les plus actives. Il avait d'ailleurs personnellement ouvert une discussion avec les internautes qui avait généré plus de 12.000 commentaires. Face à ce phénomène, beaucoup osent la comparaison avec Barack Obama en 2008, qui bénéficiait du même genre de soutien. Reste à savoir si les moins de 30 ans feront pencher la balance alors qu'ils ne représentaient que 30% des participants lors de la précédente primaire démocrate.

Une inexpérience préjudiciable ?

Bien entendu, des critiques se font entendre. En premier lieu chez les Républicains où Donald Trump considère qu'une arrivée au pouvoir de Bernie Sanders serait "un désastre". D'autres commentateurs pointent du doigt son âge, ce qui l'a d'ailleurs obligé à publier son (bon) bulletin de santé. Mais chez les Démocrates il existe aussi un certain scepticisme. "Il n'a pas l'expérience ou les idées de programme qu'offre Hillary Clinton", analyse par exemple le New York Times, qui a décidé de choisir son camp. L'intéressée, elle, ne manque pas de critiquer le programme budgétaire de son challenger et son manque d'expérience.

Face aux reproches de l'ancienne secrétaire d'État, Bernie Sanders tient tête. Il se fait même un malin plaisir de rappeler qu'il a toujours milité contre la guerre du Vietnam et, surtout, contre la guerre d'Irak en 2003. Ce qui lui fait d'ailleurs dire que "l'expérience, c'est important, mais le jugement c'est encore plus important".

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781646482
Présidentielle américaine 2016 : qui est le démocrate Bernie Sanders, le candidat préféré des jeunes ?
Présidentielle américaine 2016 : qui est le démocrate Bernie Sanders, le candidat préféré des jeunes ?
PORTRAIT - À 74 ans, le sénateur du Vermont était inconnu il y a peu mais se présente désormais comme un apôtre d'une révolution politique et un rival très sérieux pour Hillary Clinton.
http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-qui-est-le-democrate-bernie-sanders-le-candidat-prefere-des-jeunes-7781646482
2016-02-01 16:36:34
http://media.rtl.fr/cache/rRnCaMmlm__TlhgqRITP2w/330v220-2/online/image/2016/0201/7781650726_bernie-sanders-lors-d-un-discours-dans-l-iowa-etats-unis-le-31-janvier-2016.jpg