3 min de lecture Artisans

Arthur Verne donne une nouvelle jeunesse aux vieux postes de radio

Sa jeune société clermontoise "a.bsolument Vintage Radios" transforme d'anciens transistors en véritables enceintes sans fil pour l'écoute de musique.

Marie-Bénédicte Allaire Mon métier, ma passion Marie-Bénédicte Allaire
>
Arthur Verne donne une nouvelle jeunesse aux vieux postes de radio Crédit Image : RTL / Marie-Bénédicte Allaire | Crédit Média : Marie-Bénédicte Allaire | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie-Bénédicte Allaire
Marie-Bénédicte Allaire et Loïc Farge

Dans un coin de l’atelier de gros postes de radios sont empilés contre un mur, soigneusement classés par catégories. Ses premières TSF, Arthur Verne les a vues dans la cave de sa grand-mère. "Mon père les allumait de temps en temps. Je devais avoir 9-10 ans. On voyait s'allumer l'œil magique, l'œil vert en facette de la radio s’intensifiait quand on se rapprochait de la bonne fréquence. Cela ressemble à l’iris d’un œil, c’est super beau", se souvient-il. C'est donc comme ça que ce jeune homme de 25 ans est tombé amoureux des radios vintages, ces gros postes TSF qui trônaient dans chaque foyer jusqu'à l'avènement du transistor dans les années 1960.

Ces radios occupaient beaucoup d'espace. Car "elles ont une caisse de résonance, et plus cette caisse de résonance est importante, meilleur le son est", explique-t-il. Le jour où son père lui en offre une, Arthur commence par décliner. "Ce n’était pas forcément intéressant d’utiliser un mètre carré de mon appartement de 18 mètres carrés pour avoir un objet qui ne sert à rien, mais qui est beau", argue-t-il.
Mais il réfléchit. "Si je pouvais brancher mon MP3, je ne cache pas que ça m’intéresse", dit-il à son père. Arthur est un malin ; et son père, un sacré bricoleur. "Il arrive à me faire un petit système avec un petit câble jack, sur lequel j'arrive à connecter ma radio". Son père est fan des Beatles. Arthur lance donc Let it be. "Et là il se passe vraiment quelque chose. Magie !"

À lire aussi
Jimmy Weil est à la tête du salon de coiffure "Rétrospective" à Metz artisanat
Jimmy Weil, coiffeur et barbier : "Le carnet de rendez-vous est plein"

Conquérir le globe

Les choses auraient pu en rester là. Mais sous ses airs décontractés, Arthur a de la suite dans les idées. Jadis dernier de sa classe en électronique, il apprend pourtant vite sous la houlette de son père. "On a décidé de ne plus utiliser du tout le système d'origine, mais de carrément tout remplacer. À la place du haut-parleur, de mettre un nouvel amplificateur 50 watts analogiques, qui permet d'avoir cette sonorité d'époque. On a greffé le Bluetooth, une entrée jack. On peut ainsi connecter n'importe quel appareil, même une platine vinyle, un lecteur CD. On peut tout faire, tout imaginer", explique-t-il.

La suite, c'est a.bsolument Vintage Radios, l’entreprise qu'il crée à Clermont-Ferrand, sa ville, il y a dix-huit mois, dans un atelier qu'il partage avec son frère aîné, chef d’entreprise lui aussi. Pour 300 à 500 euros, selon le type de finition, il redonne vie à ces objets de famille. "Cela permet de retravailler sur un objet qui a une valeur sentimentale. Des gens qui ont hérité des grands-parents ou des parents d'une radio, qu’ils me confient pour la moderniser. Cela permet de redonner vie à un objet de famille, plutôt qu'il reste au grenier ou dans le pire des cas à la poubelle".

Le produit plaît et le succès est au rendez-vous. Désormais, Arthur Verne ne travaille plus seulement sur des radios qu’on lui confie. Il achète des postes partout en France pour les revendre, une fois modernisés.

Il a donc recours à une entreprise de sous-traitance de sa région pour satisfaire la demande. D'ici peu, on pourra même passer commande de radios "a.bsolument vintage" dans des magasins partenaires en France. Et l'Asie lui tend les bras. Arthur Verne veut continuer à "proposer ce produit de qualité". Les radios ne seront sans doute plus fabriquées de ses propres mains. Mais, assure-t-il, elles seront toujours "issues de ma philosophie avec mes règles, mon cahier des charges". Arthur voit loin. "Pour pouvoir satisfaire le globe entier, il va falloir faire des sacrifices. Le premier ce sera de déléguer", concède-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Artisans Entreprises Radio
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784595322
Arthur Verne donne une nouvelle jeunesse aux vieux postes de radio
Arthur Verne donne une nouvelle jeunesse aux vieux postes de radio
Sa jeune société clermontoise "a.bsolument Vintage Radios" transforme d'anciens transistors en véritables enceintes sans fil pour l'écoute de musique.
http://www.rtl.fr/actu/conso/arthur-verne-donne-une-nouvelle-jeunesse-aux-vieux-postes-de-radio-7784595322
2016-08-26 11:49:59
http://media.rtl.fr/cache/AwaopVslgNBahDJmEKVo6g/330v220-2/online/image/2016/0826/7784595702_arthur-verne-createur-de-l-entreprise-a-bsolument-vintage-radios.JPG