1. Accueil
  2. Sport
  3. L'Atlético a doublé le Barça, Arsenal leader, le Bayern en roue libre, la Juve maîtrise
3 min de lecture

L'Atlético a doublé le Barça, Arsenal leader, le Bayern en roue libre, la Juve maîtrise

BILAN EUROPÉEN - En Espagne, l'Atlético de Madrid est enfin en tête. En Angleterre, Arsenal mène provisoirement la danse. En Allemagne, le Bayern écrase tout. En Italie, la Juve s'est reprise.

David Villa et Koke, de l'Atlético de Madrid, se congratulent, le 2 février 2014
David Villa et Koke, de l'Atlético de Madrid, se congratulent, le 2 février 2014
Crédit : AFP/D.Pozo
Julien Absalon
Julien Absalon

Espagne : l'Atlético aux commandes

C’est le résultat de ce week-end de football européen ! L’Atlético de Madrid est enfin passé devant le FC Barcelone et a pris la tête du championnat, après avoir été dans le sillage des Catalans durant plusieurs semaines. C'est la première fois depuis plus de deux ans que la Liga s'offre un leader différent du Real ou du Barça. Comment cela s’est-il produit ? Les Colchoneros ont écrasé 4-0 la Real Sociedad, dimanche, au lendemain de la défaite 2-3 de Barcelone contre Valence.

Le Real Madrid aurait également pu profiter de cette contre-performance des Blaugranas en leur chipant la deuxième place. Mais les Madrilènes, qui menaient pourtant au score grâce à la révélation Jésé Rodriguez, ont buté contre l’Athletic Bilbao (1-1). À noter que Cristiano Ronaldo a été expulsé juste après l’égalisation d’Ibai Gomez.

Angleterre : Arsenal reprend (pour l'instant) les rênes

En attendant l’énorme choc de lundi entre Manchester City (2e) et Chelsea (3e), Arsenal a récupéré la première place du championnat. Le jeune attaquant anglais Alex Oxlade-Chamberlain, auteur d’un doublé, a offert la victoire aux Gunners contre Crystal Palace (2-0).

Liverpool, pour sa part, semble clairement hors du coup pour le titre vu la forme des autres prétendants. Les Reds ont lâché deux points contre West Bromwich Albion (1-1), malgré l’ouverture du score de Daniel Sturridge.

À lire aussi

Alors qu’Everton, 4e, a pris le dessus sur Aston Villa (2-1), son poursuivant, Tottenham, a été tenu en échec 1-1 par Hull City. Quant aux Red Devils de Manchester United, ils ont été pris à revers par Stoke (2-1).

À Newcastle, le départ de Yohan Cabaye au PSG a été mal digéré. Les Magpies ont été écrasé 0-3 par Sunderland dans le derby du Tyne-Wear, au nord-est de l’Angleterre.

Allemagne : le Bayern, comme d'habitude...

Le Bayern Munich a décroché dimanche, pour le compte de la 19e journée, sa 17e victoire de la saison. Cette fois-ci, leur victime est l'Eintracht Francfort, atomisé 5-0. Un massacre auquel a pris part Franck Ribéry (44e), buteur pour sa première apparition sur un terrain de foot en 2014. Mario Götze (12e), Arjen Robben (67e), Dante (69e) et Mario Mandzukic (89e) sont les autres buteurs de la rencontre.

Invaincu depuis 44 matches en championnat, le géant bavarois possède toujours treize points d'avance sur le Bayer Leverkusen, futur adversaire du PSG en 8es de Ligue des champions et vainqueur samedi contre Stuttgart (2-1). En ce qui concerne le troisième élément du podium, le Borussia Dortmund, l'hémorragie (4 matches sans victoire) a été arrêtée grâce aux deux réalisations de Pierre-Emerick Aubameyang (31e, 65e) à Brunswick (1-2).

Italie : la Juve rebondit

La Juventus, tenante du titre, a noyé l'Inter Milan, quintuple champion d'Italie entre 2006 et 2010. Lors de l'opposition, dimanche soir, entre ces deux équipes, les Turinois ont largement dominé les Nerazzuri (3-1), éjectés du top 5. La Vieille Dame, elle, demeure donc toujours en tête du Calcio, avec trois points d'avance supplémentaires sur la Roma. Normal, puisque les hommes de Rudi Garcia n'ont pu disputer que huit minutes de leur match contre Parme, avant que l'arbitre de la rencontre n'interrompe les débats à cause de la pluie.

Le Napoli en revanche a bien pu jouer et s'est vu infliger une raclée 0-3 par l'Atalanta. Les Partonopei, initialement candidats au titre, sont désormais à quinze points du fauteuil de leader. Ils doivent à présent faire attention à ne pas perdre leur troisième place, directement qualificative pour la phase de groupes de Ligue des champions. Mais ils peuvent pour l'instant compter sur les accrocs de la Fiorentina, défaite 1-0 par Cagliari.

Enfin, Clarence Seedorf a connu son premier match nul à la tête de l'AC Milan, face au Torino (1-1). L'affaire avait mal commencé avec le but de Ciro Immobile à la 18e. Mais une praline du défenseur français Adil Rami est venue remettre les choses en place.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/