1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Zidane visé par une plainte des entraîneurs espagnols
1 min de lecture

Zidane visé par une plainte des entraîneurs espagnols

L'ancien numéro 10 des Bleus entraîne depuis le début de la saison la réserve du Real Madrid... sans avoir le diplôme requis, ce qui n'est pas du tout du goût de Miguel Galán, le représentant du centre national des entraîneurs espagnols.

Zinédine Zidane le 24 août 2014
Zinédine Zidane le 24 août 2014
Crédit : AFP/P.Armestre
Gregory Fortune
Gregory Fortune

À peine installé à son poste d'entraîneur du Real Madrid Castilla, l'équipe de jeune du club champion d'Europe en titre, qui évolue en 3e division espagnole, Zinédine Zidane est déjà la cible des éducateurs ibériques. En cause : le fait que le Français, aujourd'hui âgé de 42 ans, n'a pas encore officiellement son diplôme de coach, mais "seulement", depuis janvier 2014, un diplôme de manager général de club sportif professionnel, qu'il a passé au Centre de droit et d’économie du sport de Limoges, après avoir passé son brevet d'État d'éducateur sportif 1er degré.

Santiago Sanchez entraîneur "officiel" de la Castilla

C'est pour cette raison que sur la première feuille de match de la saison du Real Madrid Castilla, match perdu face à l'Atletico Madrid B (2-1), c'est le nom de l'adjoint de Zidane, Santiago Sanchez, qui apparaissait dans la case "entraîneur". Une pratique assez courante dans le milieu. Mais cette fois, le centre national des entraîneurs espagnols, via Miguel Galan son représentant, n'a pas du tout apprécié. 

Nous devons défendre les entraîneurs qui ont acquis des diplômes

Miguel Galan, représentant du centre national des entraîneurs espagnols

"Nous devons défendre les entraîneurs qui ont acquis des diplômes, ceux qui ont travaillé et sont reconnus par le ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports (espagnols)", a expliqué Galan, selon le quotidien espagnol Marca. Il estime que "cette répartition des fonctions est fausse. Ce n’est que pour l’administratif ça". Et de conclure : "C’est comme ça, une équipe qui joue à ce niveau ne peut être entraînée par quelqu’un qui n’a pas été formé et n’a pas les diplômes requis. C’est l’article 155.1 du règlement de la Fédération".

En théorie, le champion du monde 1998 encourrait une "suspension possible jusqu’à six mois", selon Miguel Galan. Le centre national des entraîneurs espagnols mettra-t-il sa menace à exécution ? Réponse dans les prochaines semaines...

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/