1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Une vidéo d'Ousmane Dembélé, accusé de racisme anti-asiatique, fait polémique
1 min de lecture

Une vidéo d'Ousmane Dembélé, accusé de racisme anti-asiatique, fait polémique

L'attaquant de l'équipe de France et du FC Barcelone avait partagé une vidéo en 2019 où il se moquait d'employés asiatiques lors d'une tournée de son club en Asie.

Ousmane Dembélé avec les Bleus le 1er juin 2018 à Lyon
Ousmane Dembélé avec les Bleus le 1er juin 2018 à Lyon
Crédit : Claude Paris/AP/SIPA
Louis Chahuneau

C'est une courte vidéo datant de 2019 qui a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux. On y voit le footballeur international français Ousmane Dembélé se moquer de techniciens asiatiques dans un hôtel, lors d'une tournée au Japon et en Chine avec son club du FC Barcelone en 2019. Il est accompagné de l'autre attaquant français du club, Antoine Griezmann.

"Oh putain, la langue", déclare d'abord Ousmane Dembélé, en parlant des échanges entre les techniciens, visiblement venus réparer un problème technique pour un jeu vidéo. Il poursuit : "Toutes ces sales gueules... Pour jouer à PES mon frère...". À côté de lui, Antoine Griezmann semble amusé des remarques de son coéquipier. À la fin de la vidéo, Dembélé en rajoute une couche : "Vous êtes en avance ou vous n'êtes pas en avance dans votre pays ?".

Selon le South China Morning Post qui a écrit un article sur la polémique, plusieurs versions de la vidéo avec des sous-titres japonais ont été partagées en ligne, certains utilisateurs des réseaux sociaux identifiant les techniciens comme étant Japonais. La vidéo de Dembélé a été partagée plusieurs milliers de fois sur les réseaux sociaux, faisant apparaître de nombreux hashtags #StopAsianHate. De nombreux internautes se sont dits déçus du comportement méprisant des deux joueurs français, notamment en Asie.

Ce n'est pas la première fois qu'un joueur de l'équipe de France est accusé de racisme. En 2018, Antoine Griezmann avait été photographié lors d'une fête, habillé en tenue de basketteur et grimé en noir "en hommage aux Harlem Globetrotters", comme il s'était dans un premier temps défendu. Lorsque la polémique avait enflé, l'international français l'avait supprimée et présenté ses excuses aux personnes offensées, plaidant la maladresse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/