2 min de lecture Sport

Séville-Benfica : les Aigles veulent mettre fin à une malédiction de 52 ans

PRÉSENTATION - Le FC Séville et le Benfica Lisbonne s'affrontent ce mercredi 14 mai 2014 (20h45) en finale de la Ligue Europa. Les Portugais ont une revanche à prendre et sont annoncés favoris.

000_DV1724025
000_DV1724025
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

L'année dernière à la même époque, le Benfica, encore souriant, allait tout perdre en l'espace de quelques jours, devancé en championnat, finaliste malheureux de la et défait en finale de la Coupe du Portugal. Cette saison, les hommes de Jorge Jesus, en lice pour un quadruplé, sont d'ores et déjà assurés de ne pas boucler l'exercice avec un zéro pointé.

Champion pour la 33e fois de son histoire, le Benfica s'est également adjugé la Coupe de la Ligue, dispute la finale de la Ligue Europa ce mercredi soir et s'apprête à jouer la finale de la Coupe du Portugal face à Rio Ave, le 18 mai prochain. Un programme chargé qui ne fait pas peur aux Aigles, prêts à descendre en flèche sur leurs objectifs.

Le Benfica face à ses démons

Leur première escale, ce soir à Turin, est de loin la plus importante. Voilà 52 ans que le Benfica Lisbonne n'a plus soulevé de trophée sur la scène européenne. Cinq décennies que le club de la capitale portugaise combat sa malédiction.

Alors que le club empochait sa deuxième "Ligue des champions" consécutive en 1962, Bela Gutmann, l'entraîneur hongrois de l'époque, excédé de ne pas avoir obtenu l'augmentation salariale approprié à la performance, jeta un sort. "Le Benfica ne gagnera plus de Coupe d'Europe pendant 100 ans", avait-il ainsi lancé.

Séville n'a peur de rien

À lire aussi
Ligue des champions
Lyon : Anthony Lopes, l’incroyable boulette qui coûte cher

Les coéquipiers de, caractériels, à l'image de leur demi-finale retour face à Valence où ils ont arraché la qualification dans les arrêts de jeu, ne feront aucun complexe.

Après avoir éliminé Porto en quart de finale, les Espagnols ont bien l'intention d'accrocher un deuxième club portugais à leur tableau de chasse. Certain de disputer à nouveau la compétition la saison prochaine avec une sixième place assurée en championnat, le FC Séville vogue vers le dernier objectif de sa saison avec moins de pression que son adversaire.

En tout état de cause, l'oiseau de malheur Bela Guttman, à qui le Benfica donne raison depuis 52 ans, ne se serait qu'a moitié trompé si les coéquipiers de Gaitan venaient à bout des Sévillans qui n'auront qu'une seule chose en tête : entretenir la légende.

Service
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sport Football Europa League
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants