1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. PSG : comment expliquer cette propension à se liquéfier au moindre grain de sable ?
1 min de lecture

PSG : comment expliquer cette propension à se liquéfier au moindre grain de sable ?

ÉCLAIRAGE - Au PSG, beaucoup de joueurs, d'entraîneurs ont changé. Pourtant à chaque fois le résultat est le même : une débâcle au premier grain de sable dans la machine.

Lionel Messi et Kylian Mbappé à Santiago-Bernabeu le 9 mars 2022
Lionel Messi et Kylian Mbappé à Santiago-Bernabeu le 9 mars 2022
Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP
PSG : comment expliquer cette propension à se liquéfier au moindre grain de sable ?
00:04:45
Philippe Sanfourche - édité par William Vuillez

Le PSG a donc sombré mercredi soir face au Real Madrid 3 buts à 1. Une défaite synonyme d'élimination en Ligue des champions. On peut dire que le PSG s'est sabordé lui-même et même dans les grandes largeurs. Ce n'est pas la première débâcle, mais ce qui est inédit dans cet épisode, c'est le temps durant lequel le PSG aura dominé, archi dominé même le Real. Entre le match aller et jusqu'à l'heure de jeu mercredi, il n'y avait qu'une équipe. À 2-0 sur les deux matchs, Mbappé avait littéralement mis Santiago Bernabéu dans sa poche. 

Un stade totalement éteint, presque résilié. Et puis intervient cette bourde assez énorme du gardien parisien Donnarumma, qui offre l'égalisation à Benzema. C'est regrettable, mais ça peut arriver. Une grande équipe doit se remettre d'un tel événement. Là, elle a sombré, littéralement sombré, comme si tout était écrit, comme d'habitude.

Alors, qu'est-ce qui ne fonctionne pas justement dans cette équipe ? Le constat sur la longueur est aussi fascinant qu'il est consternant. La capacité du PSG à se réinventer en permanence dans la dramaturgie, la violence des scénarios est inégalée et inégalable entre la "remontada" à Barcelone en 2017, Manchester United au Parc des Princes 2 ans plus tard, Madrid mercredi. 

Beaucoup de joueurs ont changé, les entraîneurs ont changé, les adversaires ne sont pas les mêmes, mais le fil conducteur, le trait commun à chaque fois, c'est cette propension à se liquéfier, à se désunir totalement dès qu'un grain de sable se met dans la machine. C'est devenu culturel, endémique. Ça n'a absolument rien à voir avec du hasard ou de la malédiction.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/