3 min de lecture Ligue 1 Conforama

Bastia-Lyon : quelles sont les responsabilités ?

DÉCYRPTAGE - Les défaillances de sécurité, à la charge du SC Bastia, sont dans le viseur des instances dirigeantes du football.

>
Bastia-Lyon : le président de la Ligue promet des sanctions "exemplaires" Crédit Image : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

À qui la faute ? Après les incidents survenus dimanche 16 avril au stade de Furiani au cours du match entre le SC Bastia et l'Olympique Lyonnais, la consternation est totale. Nul doute que les individus ayant surgi sur la pelouse pour agresser les joueurs lyonnais sont en première ligne sur l'échelle des responsabilités. Une enquête en flagrance pour "violences" a d'ailleurs été ouverte et devrait tâcher d'identifier les auteurs des coups, a annoncé le procureur de la République.

Des questions peuvent néanmoins se poser sur les responsabilités du SC Bastia, en charge du bon déroulement des rencontres qu'il organise dans son stade. "Comment peut-on entrer dans un stade ou envahir une pelouse comme on entre dans un moulin ?", s'interroge le syndicat des joueurs français professionnels (UNFP) dans un communiqué. "Il y a évidemment eu une faillite de la sécurité. Ce n'est pas un manquement, c'est une faute grave", estime de son côté Didier Quillot, directeur général exécutif de la Ligue de football professionnel, interrogé sur RTL. En décembre dernier, lors de Bastia-Marseille, l'usage très important de fumigènes confirmait que la sécurité (notamment les fouilles à l'entrée) pouvaient laisser à désirer. "Il y a un grand problème de sécurité à Bastia et la commission de discipline de la LFP va se saisir de ce dossier. (...) Il va falloir être intransigeant", tonne Nathalie Boy de la Tour, présidente de la Ligue.

L'organisation à Furiani est d'autant plus remise en cause, étant donné que le directeur de la sécurité du club corse et deux stadiers sont impliqués dans les incidents. Le premier cité a été accusé par Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais, d'avoir pris à partie le gardien Anthony Lopes. De surcroît, la direction du club s'est opposée à la présence de forces de l'ordre à l'intérieur du stade, comme l'a expliqué Patrick Kanner, ministre des Sports, au micro de RTL.

Fallait-il lancer le match ?

Le comportement de certains membres du SC Bastia semble aussi ne pas avoir aidé. On se souvient notamment de la déclaration de l'ancien coach du club, François Ciccolini, à l'issue du match aller contre Lyon. En conférence de presse, il avait alors clairement menacé la délégation lyonnaise pour la confrontation retour : "Il va falloir venir chez nous ! Il ne faut pas avoir la grippe quand tu vas venir à Bastia, ni la gastro... Parce que ça va se régler comme d'habitude : comme des hommes, comme des Corses. Voilà". Ces propos n'avaient pas fait l'objet d'une sanction de la Ligue.

À lire aussi
Le footballeur argentin Emiliano Sala est mort à l'âge de 28 ans à bord d'un petit avion d'affaires, qui s'est crashé dans la Manche, le 21 janvier. FIFA
Emiliano Sala : une vidéo datée de trois jours avant sa disparition relance l'affaire

Par ailleurs, les images désastreuses de la mi-temps auraient-elles pu être évitées si le coup d'envoi n'avait pas été donné ? Après les tensions lors de l'avant-match, les autorités et la Ligue auraient pu empêcher la tenue du match. Côté lyonnais, l'entraîneur Bruno Génésio ne souhaitait pas jouer. "On ne va pas à la guerre", a-t-il dit, d'après des images de beIN Sports, à son président Jean-Michel Aulas qui a tout fait pour le convaincre de retourner sur le terrain après une quarantaine de minutes de confusion. Il semble surtout que le préfet ait souhaité que la rencontre se joue, afin de "garantir le maintien de l'ordre public", selon Didier Quillot. La présidente de la Ligue estime pour sa part qu'il "n'y a jamais de bonne solution" et rappelle aussi qu'une interruption définitive de la rencontre aurait pu créer un "risque à l'extérieur du stade". Reste à savoir si les pouvoirs publics étaient prêts et en mesure d'affronter cela.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama SC Bastia Olympique Lyonnais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants