1 min de lecture RC Lens

Lens-PSG : six ans après la banderole "Bienvenue chez les Ch'tis"

REPORTAGE - Six ans après l'affaire de la banderole en finale de la Coupe de la Ligue 2008, le PSG et Lens se retrouvent vendredi 17 octobre (20h30) au Stade de France en ouverture de la 10e journée de L1 2014-2015.

L'Uruguayen Edinson Cavani sous les couleurs du PSG en octobre 2014
L'Uruguayen Edinson Cavani sous les couleurs du PSG en octobre 2014 Crédit : AFP/M.Medina
Philippe Sanfourche
Philippe Sanfourche et Gregory Fortune

Souvenez vous, c'était il y a six ans. Le film de Dany Boon Bienvenue chez les Ch'tis, sorti en salles cinq semaines plus tôt, cartonnait. Le Nord avait alors été meurtri dans sa chair par une banderole déployée par des supporters du PSG en pleine finale de Coupe de la Ligue (victoire finale de Paris 2-1 contre Lens). On pouvait y lire "Pédophiles, chômeurs, consanguins : Bienvenue chez les Ch'tis".

La fameuse banderole lors de PSG-Lens le 31 mars 2008
La fameuse banderole lors de PSG-Lens le 31 mars 2008 Crédit : AFP

À l'issue de la rencontre, Gervais Martel, le président lensois, dénonçait "un crime". "Ces trois mots, par rapport aux gens de la région Nord-Pas-de-Calais, c'est dégueulasse", appuyait-il. "Pédophile, c'est-à-dire une référence à l'affaire d'Outreau, chômeur, compte-tenu de la situation sociale de notre région Nord-Pas-de-Calais, consanguin : je ne peux pas laisser passer", déclarait pour sa part le maire de Lens, Guy Delcourt.

"Libération" titrait "Bienvenue chez les Cons"

Dans la foulée, une plainte pour provocation à la haine était déposée, conjointement par le club et Frédéric Thiriez, le président de la Ligue, qui affirmait à l'époque : "Aujourd'hui, nous sommes tous des Ch'tis". Parallèlement, le pays entier tombait sur le PSG. Le quotidien Libération titrait "Bienvenue chez les Cons". Alain Cayzac, alors président du club parisien, devait de son côté faire acte de contrition : "Je présente mes excuses officielles aux Lensois, des gens que j'apprécie, que j'admire".

Quinze jours plus tard, le ministère de l'Intérieur dissolvait l’association de supporters des Boulogne Boys. Cinq supporters seront également condamnés à un an d'interdiction de stade et des amendes de 300 à 600 euros. Vendredi 17 octobre, le Stade de France accueille à nouveau Lens et le PSG. Personne ne souhaite que l'issue ne soit la même.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
RC Lens Paris Saint-Germain Ligue 1 Uber Eats
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants