1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Finale Coupe du monde 2014 : la presse française admirative devant "l'Allemagne quatre étoiles"
1 min de lecture

Finale Coupe du monde 2014 : la presse française admirative devant "l'Allemagne quatre étoiles"

Les médias français n'ont pas caché leur admiration pour l'équipe allemande après sa victoire en finale du Mondial.

Bastian Schweinsteiger avec la Coupe du monde, entouré par ses coéquipiers, le 13 juillet 2014, à Rio. (archives)
Bastian Schweinsteiger avec la Coupe du monde, entouré par ses coéquipiers, le 13 juillet 2014, à Rio. (archives)
Crédit : ADRIAN DENNIS / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La victoire de l'Allemagne (1 à 0) sur l'Argentine en finale de la Coupe du monde de football est saluée dans les journaux français, admiratifs devant le parcours "quatre étoiles" de la "Manschaft". "Monumental" lance L'Equipe, qui reconnaît que "la meilleure équipe de la Coupe du Monde a été sacrée hier à Rio".

"Les chiffres sont vertigineux : depuis son premier sacre en 1954", écrit Fabrice Jouhaud dans le quotidien sportif, "l'Allemagne a participé à une finale de Coupe du monde sur deux et a remporté quatre titres".

"Une Allemagne à quatre étoiles"

"Mondial 2014 : le sacre de l'Allemagne" titre Le Figaro, rappelant que "la Mannschaft s'est offert (...) un quatrième titre au détriment de l'Argentine, sur un unique but de Mario Götze durant la prolongation". "C'est l'Allemagne !" clame Ouest-France.

Le terme champion revient aussi à la une de plusieurs journaux, ainsi La Provence qui s'exclame tout simplement : "Champions !" ou encore Le Télégramme qui titre : "Champions du monde !" "Et à la fin, comme le dit le vieil adage, c'est toujours l'Allemagne qui gagne. Ce fut le cas, en tout cas hier soir. Au pays du Futebal, le Fussball était roi", écrit Christophe Bonnefoy dans Le Journal de la Haute-Marne.

À lire aussi

Pour la Dépêche du Midi, il est question d'"Une Allemagne à quatre étoiles". Titre identique dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, qui salue "un final en beauté pour un Mondial réussi". Plus pragmatique, Pascal Coquis dans les Dernières Nouvelles d'Alsace estime qu'il reste "maintenant aux Brésiliens à digérer l'humiliation et la facture". "La révolte populaire qui couve depuis plusieurs années n'a été qu'étouffée, et il va falloir maintenant régler la note", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/