1 min de lecture José Anigo

José Anigo "a songé" au suicide

José Anigo, dont le fils a été abattu dans un règlement de comptes à Marseille, aurait songé au suicide après le drame, a-t-il confié à "Paris Match".

José Anigo, le 20 avril 2014
José Anigo, le 20 avril 2014 Crédit : AFP/B.Horvat
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

Après la mort de son fils Adrien, abattu par balles dans un règlement de comptes à Marseille, José Anigo confie avoir songé au suicide. "Pour être franc, lors d'un déplacement à Naples avec l'OM (...), j'ai songé à rejoindre Adrien", a-t-il raconté à Paris Match.

Je regardais en bas, en pensant que c'était le bon endroit pour partir

José Anigo
Partager la citation

"Nous étions sur la terrasse d'un grand hôtel et je regardais en bas, en pensant que c'était le bon endroit pour partir", se souvient celui qui était alors l'entraîneur par intérim du club phocéen. "Puis j'ai réalisé que je ne pouvais pas abandonner ma famille", poursuit-il dans les colonnes du magazine.

Il ne veut plus vivre à Marseille

Adrien Anigo est décédé en septembre 2013, alors qu'il comptait "emmener sa famille loin de Marseille", assure l'ancien technicien de l'OM. "C'était prévu pour 2014, mais il nous a manqué six mois pour le sauver", regrette-t-il.

Désormais retiré des affaires de l'Olympique de Marseille, où Marcelo Bielsa l'a remplacé sur le banc, José Anigo a également quitté sa ville natale. "Aujourd'hui je ne peux pas vivre avec elle. Tout me rappelle Adrien, explique-t-il. J'y reviendrai pour y être enterré à côté de mon fils."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
José Anigo Marseille People
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants