1 min de lecture Helena Costa

Helena Costa : florilège de tweets sexistes après sa démission

REVUE DE TWEETS - Helena Costa a finalement renoncé à prendre les rênes de Clermont-Ferrand, déclenchant une vague de réactions sexistes sur Twitter.

Helena Costa lors d'une conférence de presse à Clermont-Ferrand le mardi 24 juin
Helena Costa lors d'une conférence de presse à Clermont-Ferrand le mardi 24 juin Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Charlotte Haas
Charlotte Haas
Journaliste RTL

La portugaise Helena Costa, qui devait être la première femme à entraîner un club de football professionnel en France, en l'occurance Clermont-Ferrand (2e division), a choisi de démissionner. L'annonce de sa démission a entraîné une vague de commentaires sexistes. 

Claude Michy a ouvert le bal

Le président du club, Claude Michy, a annoncé la nouvelle dans un communiqué publié lundi 23 juin sur le site du club : "Helena Costa a décidé de ne pas tenir ses engagements vis-à-vis du Clermont Foot 63. [...] Cette décision est soudaine et surprenante". "Je regrette profondément cette situation. Je remercie tous ceux qui m'ont apporté leur soutien et je leur en suis très reconnaissant", ajoute-t-il.

Reste cette phrase cinglante du président du club prononcée lors d'une conférence de presse mardi 24 juin : "C'est une femme, elles sont capables de nous faire croire un certain nombre de choses. [...] Il y a des raisons futiles, mais rien de sérieux. Elle part avec son secret".

Les propos sexistes des Twittos

Sur la toile et en particulier sur Twitter, les internautes ont ensuite vivement réagi à la démission d'Helena Costa. Certains ont, eux aussi, fait preuve de misogynie dans leurs commentaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Helena Costa Football Démission
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants