1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du Monde 2018 : "Le parallèle Deschamps-Henry est artificiel", juge Pascal Praud
1 min de lecture

Coupe du Monde 2018 : "Le parallèle Deschamps-Henry est artificiel", juge Pascal Praud

CHRONIQUE - L'équipe de France se prépare pour défier l'armada offensive belge, mardi 10 juillet à Saint-Pétersbourg. Le journaliste Pascal Praud minimise le rôle du Français Thierry Henry, sur le banc des Diables Rouges.

Le champion du monde français Thierry Henry est désormais adjoint du sélectionneur de la Belgique Roberto Martinez
Le champion du monde français Thierry Henry est désormais adjoint du sélectionneur de la Belgique Roberto Martinez
Crédit : AFP / Franck Fife
Coupe du Monde 2018 : "Le parallèle Deschamps-Henry est artificiel", juge Pascal Praud
03:02
Pascal Praud & Loïc Farge

France-Belgique, un match entre voisins, mais aussi un match entre frères. Car Thierry Henry sera sur le banc des Diables Rouges mardi 10 juillet. Le champion du monde en 1998 et d'Europe en 2000, meilleur buteur de l'histoire des Bleus (51 buts en 123 sélections), est l'entraîneur adjoint des Belges. Vous avez dit bizarre ?

"Thierry Henry n'est pas à la Belgique ce que Didier Deschamps est à la France", tempère Pascal Praud. "Thierry Henry est un adjoint du sélectionneur Roberto Martinez, mais son rôle est minime. Il conseille les attaquants, transmet son expérience, je veux bien. Mais quels conseils donner à Eden Hazard ou à Romelu Lukaku ? Tout cela me paraît assez nébuleux", poursuit-il.

"Je n'irai pas jusqu'à dire que Thierry Henry est là pour la photo. Mais vous savez, dans un club, il n'y a que deux personnes qui ont le pouvoir : le président qui paie les joueurs et l'entraîneur qui fait l'équipe", lance le journaliste.

La rédaction vous recommande

"Bon là, c'est une sélection. Donc c'est l'entraîneur qui a vraiment le pouvoir. Le reste, c'est à la marge", assure Pascal Praud. "Et pour tout dire, je trouve que le parallèle Deschamps-Henry est un peu artificiel. Il est symbolique certes, mais ça ne va pas au-delà", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/