1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde 2014 - Lizarazu fait le parallèle entre l'Espagne de 2014 et la France de 2002
2 min de lecture

Coupe du monde 2014 - Lizarazu fait le parallèle entre l'Espagne de 2014 et la France de 2002

CHRONIQUE - Chaque matin durant toute la durée du Mondial au Brésil (12 juin-13 juillet), retrouvez le regard de Bixente Lizarazu dans le journal de 8 heures.

Euro 2016 : "Griezmann a fait son meilleur match", analyse Bixente Lizarazu
Euro 2016 : "Griezmann a fait son meilleur match", analyse Bixente Lizarazu
Crédit : Damien Rigondeaud / RTL.fr
Coupe du monde 2014 : Lizarazu fait le parallèle entre l'Espagne de 2014 et la France de 2002
00:01:17
micros
La rédaction numérique de RTL

L'équipe d'Espagne, championne du monde et double championne d'Europe en titre, a donc été éliminée mercredi 18 juin dès le premier tour du Mondial 2014. Quelques heures après ce coup de tonnerre, Bixente Lizarazu a dressé un parallèle entre la situation de la Roja et celle de l'équipe de France en 2002. Placés dans un groupe avec le Sénégal, l'Uruguay et le Danemark, les Bleus étaient aussi tombés avant les 8es de finale.

"Manque de fraîcheur physique"

"En 2002 on avait encore une très bonne équipe et de très bons joueurs, a rappelé le consultant RTL. Et l'Espagne en 2014 a encore sur le papier de très grands joueurs, des joueurs de classe mondiale. Donc, ce n'est pas le talent qui manquait, mais peut-être le manque de fraîcheur physique et mentale pour une équipe, une génération de joueurs qui est sollicitée en club et en équipe nationale en permanence".

Quand tu vas au bout des compétitions, forcément tu y laisses beaucoup plus d'énergie

Bixente Lizarazu

"Liza" pointe du doigt le manque d'énergie lié à la répétition des matches : "Quand tu vas au bout des compétitions, forcément tu y laisses beaucoup plus d'énergie. Peut-être que c'était la compétition qui a montré ces carences là, à l'image d'un Sergio Ramos qui a été impressionnant en Ligue des champions et qu'on a senti à bout de force et à bout de souffle pendant cette Coupe du monde".

L'importance du premier match

L'importance du premier match est également soulignée par l'ancien joueur du Bayern Munich : "Je me rappelle qu'en 2002 on avait perdu notre premier match face au Sénégal. Cette année, l'Espagne perd son premier match face aux Pays-Bas, et en plus de quelle manière. Ce n'était pas simplement une défaite, c'était également une déroute".

À lire aussi

"Cette défaite au premier match te met plus de pression pour le second, te fait un peu plus forcer ton jeu, et te fait parfois déjouer, a détaillé le consultant RTL. Et c'est pour ça que ce premier match conditionne beaucoup la suite de la compétition. On l'a bien compris avec les Espagnols mercredi soir".

Infographie : les huit groupes du Mondial 2014 au Brésil
Infographie : les huit groupes du Mondial 2014 au Brésil
Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Concours

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/