2 min de lecture Coupe de France

Coupe de France : "Zlatan nous chambrait souvent", raconte Youness El-Baillal (FC Mantois), ancien du PSG

PORTRAIT / INTERVIEW - Youness El-Baillal, jeune attaquant du FC Mantois, raconte ses deux années passées aux côtés de Carlo Ancelotti, Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic et Javier Pastore.

>
Youness El Baillal Zlatan un ancien collègue de travail Crédit Image : psg.fr | Durée : | Date :
Sylvain Charley
Sylvain Charley Journaliste RTL

Né à Mantes-la-Jolie, Youness El-Baillal, aujourd'hui âgé de 24 ans, évolue actuellement au FC Mantois, un club de CFA engagé en seizième de finale de la Coupe de France. Le joueur, qui affrontera Nantes mercredi 20 janvier (18h30), a réalisé ses premiers exploits en bas de son immeuble. "Ma technique fantaisie je l'ai acquise au quartier. la technique de base, ce fut quelques années plus tard pendant ma formation au Havre", explique-t-il au micro de RTL.
À 14 ans, Youness quitte Mantes-la-Jolie et sa famille pour le centre de formation du club normand avec le secret espoir un jour de fouler un jour la pelouse du Parc des Princes. "Paris, c'est mon club de cœur", confirme le jeune attaquant.

Youness El-Baillal sous le maillot du FC Mantois
Youness El-Baillal sous le maillot du FC Mantois Crédit : Juliette André

Ancelotti ravi, Zlatan chambreur

Mais, à la suite de sa formation, Youness ne décroche pas le précieux contrat pro. Il décide alors de rentrer jouer à Mantes. Au début de l'été 2012, tout s'accélère : le PSG version qatari tape à sa porte. "Je suis arrivé en même temps que Zlatan (Ibrahimovic, ndlr). J'ai signé un contrat pro mais c'était plutôt pour jouer en réserve avec 5.000 euros à la clé par mois. Loin des salaires de stars", explique-t-il.

Le jeune mantois profite alors de la préparation estivale pour se faire une place au soleil. Il se souvient : "Je suis directement parti en stage avec l'équipe première en Autriche. Un mois avant, j'étais encore sur les terrains de CFA". Et ses débuts sont encourageants. "Lors du premier match amical, j'offre une passe décisive à Guillaume Hoarau. Carlo Ancelotti m'a félicité", se rappelle-t-il.

>
La passe décisive d'El-Bailal pour Hoarau

Le jeune El-Baillal n'est pas prêt d'oublier ses séances d'entraînements au milieu de Maxwell, Zlatan et les autres. "J'ai été impressionné par Maxwell. Quant à Zlatan, il était tranquille. Il nous chambrés souvent, nous, les jeunes. Je l'ai trouvé très ouvert. Mais bon, avec le temps, ils sont devenus des collègues de travail", raconte-t-il.

Le décès du Papa au moment de signer à Saint-Etienne

À lire aussi
RTL Foot 2000 RTL Originals
RTL Foot : le podcast réunissant toutes les émissions football de RTL

Ralenti par plusieurs blessures, Youness El-Baillal n'a finalement pas eu la chance de prolonger l'aventure au PSG. Mais il y croit toujours : "Je garde l'espoir de jouer en pro. Ribéry, qui a percé sur le tard, est un exemple pour moi".

Et pourquoi pas sous les couleurs de Saint Etienne, qui a été l'un des premiers clubs à le solliciter ? "En 2012, avant de choisir le PSG, j'étais sur le point de signer un contrat de 3 ans avec les Verts. Mais mon père est décédé et nous sommes rentrés l'enterrer au Maroc. J'ai donc décidé de rester près de ma mère et de signer à Paris. Le camps des loges n'était qu'à 20 minutes de la maison".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe de France Paris Saint-Germain Zlatan Ibrahimovic
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants