2 min de lecture FIFA

FIFA : Michel Platini et Sepp Blatter suspendus de toute activité liée au football pendant huit ans

Le président de l'UEFA et le président de la FIFA ont été jugés coupables de "conflit d'intérêt" et "gestion déloyale". Les charges de corruption n'ont pas été retenues.

Sepp Blatter et Michel Platini
Sepp Blatter et Michel Platini Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff
et AFP

C'est un séisme de plus dans la planète du football. Joseph Blatter, président de la FIFA  depuis 1998, et Michel Platini, président de l'UEFA depuis 2007 et candidat à la succession du Suisse, ont été suspendus huit ans de toute activité liée au football.

La commission d'éthique de l'instance reine du football mondial a livré lundi matin son verdict dans l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros liant les deux dirigeants. La justice interne de la FIFA les a jugés coupables de "conflit d'intérêt" et "gestion déloyale", estimant que les deux hommes ont "abusé" de leur position. Un communiqué faisant part de la décision a été diffusé sur le site officiel de l'instance.

La sanction de trop pour Platini?

Une amende de 50 000 francs suisses (46 000 euros) a été infligée à Sepp Blatter. Une autre de 80 000 francs suisses (74 000 euros) a été infligée à Michel Platini. Cette décision porte un coup très dur à la candidature de l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France à la présidence de la FIFA. L'ex-numéro 10 des Bleus faisait déjà l'objet d'une suspension jusqu'au 5 janvier 2016. 

Vendredi dernier, il avait choisi de boycotter son audition face aux juges, dénonçant une procédure biaisée dont il disait déjà connaitre l'issue. "Je suis déjà jugé, déjà condamné" avait t-il estimé.

Le "punching ball" Blatter va se battre

À lire aussi
Vidéo de prévention au coronavirus par la FIFA coronavirus
VIDÉO - Coronavirus : Messi et Buffon dans le clip de prévention de la FIFA

Les deux hommes, jusqu'ici les plus puissants de la planète football, peuvent faire appel devant la fédération internationale, puis devant le Tribunal arbitral du sport. Sepp Blatter a annoncé vers 11h15 qu'il a saisi la commission des recours de la FIFA, et fera appel devant le TAS, évoquant également vouloir se défendre devant la justice suisse.

"Je sers du punching ball" a déploré le patron du foot mondial, expliquant qu'il va "se battre".Les délais et le calendrier des recours risquent d'empêcher Michel Platini de se présenter comme prétendant à la succession de Sepp Blatter, le 26 février.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
FIFA Corruption à la FIFA Michel Platini
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants