3 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

CAN : quels sont les clubs de L1 les plus affaiblis ?

DÉCRYPTAGE - D'Angers au PSG en passant par Lille, Lorient, Marseille, Nice et Monaco, au moins 16 formations françaises vont devoir se passer d'un ou plusieurs éléments jusqu'au lundi 23 janvier au plus tôt.

Jean-Michaël Seri à la lutte avec Serge Aurier en décembre 2015
Jean-Michaël Seri à la lutte avec Serge Aurier en décembre 2015 Crédit : BEBERT BRUNO/SIPA
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Dans quelle mesure la 31e édition de la Coupe d'Afrique des Nations (14 janvier-5 février) va-t-elle rebattre les cartes en Ligue 1 ? C'est l'une des grandes questions de ce début d'année 2017. Sur le papier, tout le monde ou presque est concerné. Seuls Bordeaux et Nantes sont sûrs de ne pas être représentés au Gabon. Guingamp saura dans les prochaines heures si Jordan Ikoko est intégré à la liste finale de 23 joueurs de la RD Congo.

En termes purement quantitatifs, le club le plus impacté est le LOSC avec cinq éléments de son effectif retenus : Youssouf Koné et Yves Bissouma avec le Mali, Hamza Mendyl et Mounir Obbadi avec le Maroc, Naim Sliti avec la Tunisie. Ce dernier est toutefois l'unique titulaire des derniers 11 de Patrick Collot. À Angers (quatre joueurs appelés), la situation semble bien plus préoccupante : Cheikh Ndoye (Sénégal), Famara Diédhiou (Sénégal), Nicolas Pépé (Côte d'Ivoire) et Karl Toko-Ekambi (Cameroun) ont tous participé à 18 matches et marqué en tout 12 des 15 buts du SCO en L1.

Dernier à la trêve, Lorient aurait de son côté pu perdre ses deux meilleures armes offensives en même temps, Majeed Waris (4 buts) et Benjamin Moukandjo (7). Mais le sélectionneur du Ghana, Avram Grant, a décidé de ne pas retenir le premier, présent dans la pré-liste de 26 joueurs. Une heureuse nouvelle pour les Merlus, qui devront faire sans leur défenseur central Zargo Touré (Sénégal) en plus de Moukandjo (Cameroun). Autre mal classé, Metz (18e) perd bien trois cadres au milieu, Ismaila Saar (Sénégal), Cheick Doukouré (Côte d'Ivoire) et Georges Mandjeck (Cameroun).

Nice et Lyon les plus impactés en haut de tableau

À Nice, ce n'est pas la quantité mais la qualité du seul partant du groupe qui peut inquiéter. Avec l'Ivoirien Jean-Michaël Séri, le leader perd non seulement son meilleur passeur mais aussi le plus prolifique du championnat dans cet exercice. L'absence du milieu s'ajoute à celle d'un autre homme-clef du système de Lucien Favre : Younès Belhnada. Victime d'une fracture d'un orteil juste avant la trêve, le Marocain est sur le flanc durant tout le mois de janvier, au moins.

À lire aussi
football
La CAN se jouera de nouveau en hiver en 2021

Avec Rachid Ghezzal, l'OL est l'autre club de tête (4e) privé de l'un de ses meilleurs éléments. À 24 ans, l'Algérien s'apprête à disputer sa première CAN. Il reste sur de brillantes prestations en club, où son entente avec Mathieu Valbuena était devenue l'un des points forts de l'équipe de Bruno Génésio en fin d'année. Nicolas Nkoulou (Cameroun) a, lui, perdu sa place en défense centrale depuis trop longtemps pour que ce soit pénalisant.

Monaco et l'OM devraient sans remettre

À Paris, le Belge Thomas Meunier a prouvé qu'il était plus qu'une doublure de l'Ivoirien Serge Aurier. Monaco ne devrait pas avoir de mal à se passer d'Adama Traoré (Mali) et Nabil Dirar (Maroc). L'absence de Clinton Njie (Cameroun) est peut-être un peu plus ennuyeuse pour Marseille. Mais l'auteur du but victorieux à Bastia n'était pas non plus un titulaire indiscutable dans l'esprit de Rudi Garcia, comme le sont Fouad Chafik (Maroc) et Mehdi Abeid (Algérie) à Dijon, Youssef Ait Bennasser (Maroc) à Nancy, Lassana Coulibaly (Mali) à Bastia, Steeve Yago à Toulouse et Giovanni Sio (Côte d'Ivoire) à Rennes.

Les Bretons perdent aussi pour un temps Ramy Bensebaïni (Algérie), régulièrement utilisé par Christian Gourcuff comme Cheik Mebngue (Sénégal) et Henri Saivet (Sénégal) à Saint-Étienne ou Yacouba Sylla (Mali) à Montpellier. Titulaire lors des cinq premières journées de Ligue 1, Siyam Ben Youssef (Tunisie) ne l'a plus été qu'une seule fois par la suite avec Caen.

Les 32 joueurs de L1 concernés par la CAN 2017 :

Algérie : Ramy Bensebaïni (Stade Rennais), Mehdi Abeid (Dijon), Rachid Ghezzal (Olympique Lyonnais)

Burkina Faso : Steeve Yago (Toulouse)

Cameroun : Benjamin Moukandjo (Lorient), Clinton Njie (Marseille), Georges Constant Mandjeck (Metz), Karl Toko-Ekambi (Angers), Nicolas Nkoulou ( Lyon)

Côte d'Ivoire : Serge Aurier (PSG), Cheick Doukouré (Metz), Yao Serge N'Guessan (Nancy), Jean-Michaël Séri (Nice), Giovanni Sio (Rennes), Nicolas Pépé (Angers). Pas Ismaël Traoré (Angers)


Mali : Youssouf Koné (Lille), Yacouba Sylla (Montpellier), Adama Traoré (AS Monaco), Lassana Coulibaly (Bastia), Yves Bissouma (Lille)

Maroc : Hamza Mendyl (Lille), Mounir Obbadi (Lille), Youssef Ait Bennasser (Nancy), Fouad Chafik (Dijon), Nabil Dirar (Monaco)
Sénégal : Cheikh Mbengue (Saint-Etienne), Henri Saivet (Saint-Etienne), Cheikh Ndoye (Angers), Famara Diédhiou (Angers), Ismaïla Sarr (Metz), Zargo Touré (Lorient)

Tunisie : Siyam Ben Youssef (Caen), Naim Sliti (Lille)

Pré-sélectionné :

RD Congo : Jordan Ikoko (Guingamp)

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Afrique CAN
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants