2 min de lecture Football

Brandao : de "J'ai pas touché" à la prison, la France se souviendra du Brésilien

VIDÉOS - Décrié pour son jeu rugueux et ses brutalités, Brandao traîne une réputation sulfureuse que n'arrangera pas sa condamnation à un mois de prison pour son coup de tête à Thiago Motta. Retour sur 5 années agitées.

Brandao dans les gradins du stade Armand Cesari de Bastia, le 4 octobre 2014 à l'occasion d'une rencontre avec Lorient (archives)
Brandao dans les gradins du stade Armand Cesari de Bastia, le 4 octobre 2014 à l'occasion d'une rencontre avec Lorient (archives) Crédit : AFP / PASCAL POCHARD-CASABIANCA
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Débarqué à l'Olympique de Marseille en janvier 2009 en provenance d'Ukraine, Brandao a pris le temps de marquer de son empreinte le championnat de France. Raillé pour ses contrôles approximatifs et sa technique bien loin des clichés du footballeur brésilien, la carrière française de cet attaquant de 34 ans se résume finalement par des chiffres: des buts marqués, des trophées mais aussi de nombreux matches de suspension. 

Il faudra peut-être désormais y ajouter la case prison après le jugement du tribunal correctionnel de Paris jeudi même si son président, Yves Madre, a laissé entendre que Brandao pourrait bénéficier d'un aménagement de peine.

Son coup de sang contre Motta à l'issue du match PSG-Bastia (2-0, le 16 août), capté par les caméras de surveillance du Parc des Princes, est l'ultime volet d'une saga mouvementée.

>
Le coup de tête de Brandao à Thiago Motta

Attention les coudes

Cette agression sur le milieu de terrain italien n'a fait que renforcer l'image de brute accolée au Brésilien, dont le "casier judiciaire" dans le foot était déjà bien chargé. En mai 2010, la commission de discipline de la LFP lui avait infligé trois matches ferme de suspension pour un coup de coude volontaire dans le visage de Cédric Hengbart, joueur d'Auxerre lors d'un match de L1.

À lire aussi
Dimitri Payet serre André Villas-Boas dans ses bras après la victoire (2-1) obtenue face à l'Olympiakos Olympique de Marseille
Ligue des champions : l'OM s'impose face à l'Olympiakos

Quatre ans plus tard, le Brésilien refaisait parler les coudes face à Yohan Cabaye. Évoluant alors sous le maillot de Saint-Étienne, Brandao avait été condamné à quatre matches de suspension ferme la saison dernière (réduits à trois en appel) pour un "acte de brutalité" envers le joueur du Paris Saint-Germain.

Brandao le sanguin

Le Brésilien de 34 ans s'est également montré agressif hors des terrains. Lors de son passage à l'Olympique de Marseille, il avait perdu son calme face à un supporter marseillais un peu trop critique envers l'attaquant olympien, qui lui avait répondu sèchement.

>
Brandao répond à un supporter au centre d'entraînement de l'OM

La Coupe de la Ligue a fait sa légende

Critiqué pour son inefficacité devant les buts, Brandao n'en a pas moins porté chance à ses clubs respectifs, avec lesquels il a remporté plusieurs trophées. Mieux : le Brésilien a remporté 3 fois d'affilée la Coupe de la Ligue, avec l'Olympique de Marseille, puis avec Saint-Étienne. Buteur en finale de l'édition 2013 contre Rennes, il avait fait gagner aux Verts leur premier trophée depuis 32 ans !

Au delà de ses buts, la Coupe de la Ligue a également fait connaitre Brandao pour une phrase, prononcée avec l'OM lors d'une finale face aux Girondins de Bordeaux, lorsqu'il avait été sanctionné par l'arbitre Stéphane Lannoy suite à une faute sur Mathieu Chalmé. Le Brésilien avait été moqué pour sa prononciation et son accent.

>
Brandao "Je l'ai pas touché"

Le parcours du joueur né à Sao Paulo n'a jamais été calme. Impliqué dans une affaire de viol présumé quand il jouait à Marseille, il avait été finalement blanchi. Côté transferts, son arrivée à Bastia cet été ne s'était conclue qu'à l'issue d'un long feuilleton avec Saint-Etienne.


Après cette dernière sanction, son histoire française s'écrit désormais en pointillés. "Pour l'instant je suis à Bastia, mon avenir c'est de me soigner et de bien me préparer pour être en forme, revenir très vite pour marquer des buts", avait-il déclaré dimanche sur Canal+ après avoir de nouveau présenté ses excuses pour son coup de tête. 4 jours avant un verdict qui remet en cause l'avenir du Brésilien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Brandao Olympique de Marseille
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants