2 min de lecture Coupe du Monde

Benzema écarté pour "le bien de l'équipe de France", explique Deschamps

Le meilleur buteur des Bleus ne figure toujours pas dans les six attaquants retenus pour les matches contre la Bulgarie et les Pays-Bas.

Didier Deschamps le 25 août 2016
Didier Deschamps le 25 août 2016 Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et AFP

Bien que privé d'Olivier Giroud, Didier Deschamps n'a pas rouvert la porte à Karim Benzema, jeudi 29 septembre. Le sélectionneur mise sur Kingsley Coman, Nabil Fekir, Kevin Gameiro, André-Pierre Gignac, Antoine Griezmann et Anthony Martial dans le secteur offensif pour les deux matches de qualification vers le Mondial 2018 face à la Bulgarie (7 octobre) puis aux Pays-Bas (10 octobre).

À un journaliste qui lui demandait si l'attaquant du Real Madrid devrait s'excuser pour revenir en équipe de France, le sélectionneur a répondu qu'il fait "des choix et quand je fais des choix, peu importe le joueur, je fais des choix pour ce que considère être le bien de l'équipe de France". "Tout ce qui est extérieur, je sais que ça vous (la presse, ndlr) occupe beaucoup. Moi ce n'est pas mon actualité. L'important, c'est les 23 qui sont là pour les deux matches qui nous attendent".

Deschamps attends la fin de "l'affaire Valbuena"

Juste avant l'Euro, le meilleur buteur en activité des Bleus (27 en 81 sélections, 21 en 57 pour Giroud) avait déclaré que Deschamps avait "cédé à la pression d'une partie raciste de la France" en ne le retenant pas dans sa liste. Fin août, le capitaine des champions du monde 1998 avait rétorqué que Benzema avait "dit certaines choses où il est un peu hors sujet", mais aussi affirmé que "c'est arrivé à d'autres par le passé et ça n'a pas empêché que je puisse les rappeler". Il avait toutefois déclaré que ce n'était "pas le moment" pour que Benzema revienne en Bleu. 

À lire aussi
Neymar, Cavani et Mbappé le 1er septembre 2018 à Nîmes sondage
Ligue des champions : le PSG favori n°1 à la victoire finale selon les Français

La Fédération française a décidé mi-avril d'écarter le joueur de 28 ans au nom de "l'exemplarité" et de "la préservation du groupe" en raison de sa mise en examen dans l'affaire de chantage à la vidéo intime à l'encontre de Mathieu Valbuena. Benzema est soupçonné de "complicité de tentative de chantage" et de "participation à une association de malfaiteurs".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Bulgarie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785050262
Benzema écarté pour "le bien de l'équipe de France", explique Deschamps
Benzema écarté pour "le bien de l'équipe de France", explique Deschamps
Le meilleur buteur des Bleus ne figure toujours pas dans les six attaquants retenus pour les matches contre la Bulgarie et les Pays-Bas.
https://www.rtl.fr/sport/football/benzema-ecarte-pour-le-bien-de-l-equipe-de-france-explique-deschamps-7785050262
2016-09-29 16:51:59
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zcCFBxRqglmjb4F1iS3IIA/330v220-2/online/image/2016/0929/7785046131_didier-deschamps-le-25-aout-2016.jpg