1 min de lecture Insolite foot

Attendu à Rennes, Majeed Waris devrait choisir Lorient

Venus chercher l'attaquant ghanéen à l'aéroport, les émissaires rennais sont repartis bredouilles après l'avoir vu monter dans la voitures des recruteurs lorientais.

Début 2014, le jeune Ghanéen avait brillé sur les pelouses françaises. C'était sous le maillot de Valenciennes.
Début 2014, le jeune Ghanéen avait brillé sur les pelouses françaises. C'était sous le maillot de Valenciennes. Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

En football, les transferts ne sont jamais définitifs tant que le contrat n'a pas été signé. Par le passé, des joueurs comme Park Chu-Young, qui avait quitté sa chambre d'hôtel lilloise dans le plus grand secret pour filer en Angleterre alors que le LOSC espérait le signer dans les heures suivantes, en ont maintes fois fait la preuve. Ce 5 août, c'est le même genre de mésaventure qui semble être arrivée au Stade Rennais. 

Sur la piste d'un buteur depuis plusieurs semaines, le club de la famille Pinault espérait signer Abdul Majeed Warisexcellent lors de sa demi-saison disputée du côté de Valenciennes en 2014, mais perdu entre la Russie et la Turquie depuis. Et les Rennais semblaient avoir fait le plus dur, parvenant à un accord avec Trabzonspor, le club de l'attaquant ghanéen. 

Une volte-face terrible

Les émissaires du club breton se sont donc rendus à l'aéroport parisien de Roissy pour y accueillir dignement le joueur et finaliser le mouvement. Mais une fois sur place, les recruteurs ont eu la mauvaise surprise de voir le joueur monter dans la voiture... des représentants du FC Lorient. Selon L'Équipe, les merlus auraient transmis en dernière minute une offre supérieure à celle de Rennes, poussant les dirigeants à demander à leur joueur de prendre la direction du Morbihan plutôt que celle de l'Ille-et-Vilaine. 

Un retournement de situation bien malvenu pour le Stade Rennais, qui a eu droit dans la foulée à un déluge de moqueries sur les réseaux sociaux, certains riant de l'incapacité à gagner du club, quand d'autres préféraient ironiser sur le coup de force de Lorient. Pourtant, l'affaire est encore loin d'être réglée à en croire le SRFC, qui compte bien revenir dans la course à la signature du joueur de 23 ans. Car tant que Waris n'a pas apposé sa signature sur le contrat lorientais, tout reste possible pour les dirigeants rennais. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Insolite foot FC Lorient Valenciennes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants