1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Adidas, nouveau patron du foot européen ?
2 min de lecture

Adidas, nouveau patron du foot européen ?

Herbert Hainer, le patron d'Adidas, a ouvertement critiqué le style de jeu de Manchester United. Les acteurs économiques prennent-ils de plus en plus d'emprise sur le secteur sportif ?

Le patron d'Adidas, Herbert Hainer, le 24 juin 2014
Le patron d'Adidas, Herbert Hainer, le 24 juin 2014
Crédit : CHRISTOF STACHE / AFP
Adidas, nouveau patron du foot européen ?
00:01:05
Philippe Sanfourche & Dorian Waymel

Les acteurs économiques prennent-ils de plus en plus d'emprise sur le secteur sportif ? Dans un entretien accordé à un quotidien allemand, Süddeutsche Zeitung, le président d'Adidas, Herbert Hainer, a ouvertement critiqué le style de jeu de Manchester United, malgré les très bons chiffres de ventes des maillots du club sponsorisé par la marque aux trois bandes.

Une déclaration qui intervient alors que le début de saison est sportivement décevant. En effet, Manchester United pointe à la 5e place en Premier League et vient de mettre fin à une série de 8 matches sans victoire. Les Red Devils sont aussi éliminés de la Ligue des champions. L’entraîneur Louis Van Gaal parait déjà menacé. Alors cette sortie du patron d'Adidas est-elle une simple coïncidence ou synonyme d'interventionnisme à peine déguisé dans la politique sportive du club ? La question se pose d'autant plus que les enjeux d'image et financiers sont de plus en plus colossaux. 

Le style de jeu de United ne correspond pas vraiment à ce que nous voulons voir

Herbert Hainer, patron d'Adidas

"Le style de jeu de Manchester ne correspond pas vraiment à ce que nous voulons voir". Ce tacle est signé Herbert Hainer, grand patron d'Adidas, tout frais sponsor du club. La direction d'Adidas, jointe par RTL, nie tout interventionnisme sportif et parle de simple ressenti d'un patron passionné de football. Herbert Hainer, amoureux du beau jeu, certainement, mais qui siège également au conseil de surveillance... du Bayern Munich.


Double, triple casquette donc pour ce PDG qui n'oublie pas qu'il vient de débourser près d'un milliard d'euros sur 10 ans, pour arracher à Nike le maillot de Manchester. C'est trois fois ce qu'offrait jusque là le géant américain. Gros sous donc, mais aussi lobbying, quand Adidas au moment de la nomination de Zidane sur le banc du Real Madrid, autre club sous contrat, publie un tweet pour saluer l'arrivée "du boss.... Zizou," ambassadeur historique lui aussi de la marque aux trois bandes.

À lire aussi

"Avec Zidane, rien n'est impossible", s'est même écrié Florentino Perez, le président du Real. "Impossible is nothing", traduit en anglais. Et ce slogan n'est rien d'autre que celui utilisé à l'international par Adidas entre 2004 et 2011.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire