1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. VIDÉO - Le dérapage vulgaire du tennisman australien Nick Kyrgios
2 min de lecture

VIDÉO - Le dérapage vulgaire du tennisman australien Nick Kyrgios

Opposé à Stanislas Wawrinka, le joueur de 20 ans a eu des mots très déplacés pour le champion suisse. En guise d'excuses, il a expliqué qu'il ne pensait pas être entendu.

Le dérapage vulgaire du tennisman australien Nick Kyrgios
Le dérapage vulgaire du tennisman australien Nick Kyrgios
Crédit : MINAS PANAGIOTAKIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

"Kokkinakis a bai.. ta copine, désolé de te dire ça mec." Voici la phrase qui agite le monde du tennis ce 13 août : prononcée par l’Australien Nick Kyrgios en direction de Stanislas Wawrinka, elle a été captée par les caméras de télévision qui retransmettaient l'opposition entre les deux hommes dans le cadre du Master 1000 de Montréal. 

Une remarque totalement déplacée à propos de celle qui serait la petite amie du Suisse, la joueuse croate Donna Vekic, et du grand ami et compatriote de Kyrgios, Thanasi Kokkinakis. Lâchée en plein match, quelques minutes avant l'abandon de Wawrinka sur blessure, la phrase a immédiatement embrasé les réseaux sociaux, choqués par tant de vulgarité. 

Sur son compte Twitter, l'actuel entraîneur du récent vainqueur de Roland-Garros et ancien champion suédois, Magnus Norman, s'est notamment énervé : "C'était vraiment bas, Nick Kyrgios. J'espère pour toi que tu as des gens proches qui pourront t'apprendre une ou deux chose sur la vie. C'est nul." De son côté, l'ancienne numéro 1 mondiale Viktoria Azarenka a regretté le manque de maturité de l'Australien, immense espoir du tennis mondial. 

"Il faut respecter son adversaire. Tout le monde doit le faire. Tout le temps", a-t-elle écrit. Mais c'est surtout Stanislas Wawrinka qui a réagi à la polémique en conférence de presse après la partie. "Oui, je suis allé m'expliquer avec lui même s'il essayait de m'éviter", a expliqué le joueur. "Il y a une certaine manière de se comporter sur le court et lui a un vrai problème. J'espère que l'ATP prendra des mesures à son encontre, son jeune âge n'excuse pas tout." 

À lire aussi

Après avoir expliqué qu'il ne dévoilerait toutefois pas le contenu de sa confrontation avec Kyrgios, le champion suisse s'est également fendu d'une série de tweets dans laquelle il regrettait qu'un tel comportement puisse exister. "Ce qui a été dit, je ne le dirai pas à mon pire ennemi." 

De son côté, le jeune Australien, actuel 41e joueur mondial, n'a pu que baragouiner avec difficulté des excuses peu convaincantes. "Vous savez je trouvais qu'il devenait un peu insolent envers moi, alors j'ai... euh je ne sais pas. Ce sont juste des choses qui arrivent sur le moment. Mais oui, je ne sais pas trop pourquoi, mais je l'ai dit." L'ATP a en tout cas décidé de le sanctionner d'une amende, dont le montant n'a pas été révélé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/