2 min de lecture Voile

Transat AG2R : c’est parti pour vingt-deux jours de mer

C’est ce dimanche 3 avril à 13h08 que le départ de la 13e Transat AG2R La Mondiale a été donné depuis la baie de La Forêt au large de Concarneau.

La 13e Transat AG2R La Mondiale a été donné depuis la baie de La Forêt au large de Concarneau
La 13e Transat AG2R La Mondiale a été donné depuis la baie de La Forêt au large de Concarneau Crédit : Frédéric Veille
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

C’est sous un ciel chargé et dans un vent de Sud-Est de 8 nœuds que les 15 tandems ont pris le départ de la 13e Transat AG2R LA MONDIALE, course transatlantiques qui emmènera les concurrents jusqu’à l’île de Saint Barthélémy aux Antilles au terme d’un parcours de 3980 milles.

Le départ des quinze voiliers s’est fait sous spi, à l’anglaise, pour une entame de 8 milles en baie de La Forêt, au milieu d’une multitude de bateaux spectateurs, dont de nombreux marins et figaristes du coin venus assister au spectacle. Charlie Dalin et Yoann Richomme (Skipper Macif), tirés par leur grand spi bleu, ont pris d’emblée l’avantage.

Les équipages vont ensuite s’élancer vers le soleil mais avec 48 premières heures de course qui s’annoncent particulièrement musclées avec de possibles rafales à 40 nœuds et une mer croisée. Il leur faudra ensuite traverser une ligne de "molle dépressionnaire" au milieu du golfe de Gascogne avant de pouvoir sortir le spi pour une folle chevauchée le long de la péninsule ibérique.

"Ce sera une première nuit difficile. Sans beaucoup de repos. Heureusement, c’est le début de course et la plupart des marins sont alertes, ils ont de l’énergie pour attaquer les premières difficultés" commente Gilles Chiorri le directeur de course.

À lire aussi
Ian Lipinski et Adrien Hardy voile
Transat Jacques Vabre 2019 : victoire de Ian Lipinski et Adrien Hardy en Class40

"Les routages nous donnent les Canaries en 6 jours" confie Gildas Mahé co-skipper de "Générali" avec Nicolas Lunven. En 2014, dans des conditions relativement similaires, les premiers avaient franchi cette marque de parcours en un peu plus de 7 jours.

La Transat AG2R La Mondiale entre Concarneau et Saint Barthélémy se dispute sur des voiliers monotype de type "Figaro Bénéteau II", pour une traversée de 3 800 milles, avec passage obligé par La Palma, aux Canaries, avant de mettre le cap sur les Antilles.

Plusieurs équipages semblent taillés pour viser la gagne (Cercle Vert, Bretagne –CMB Performance, Agir Recouvrement, Gedimat, Generali, Skipper Macif, entre autres) d’autres découvriront cette épreuve comme les très jeunes équipages guadeloupéens Kéni Piperol (19 ans) / Benjamin Augereau (25 ans) et Arthur Bouwyn (23 ans) / Aliénor Fleury (20 ans). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Sports nautiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants